MotorStorm RC, le test sur PS Vita

MotorStorm RC, le test sur PS Vita

C’est amusant comment un jeu peut vous donner envie de jouer à un autre jeu. C’est typiquement le cas du Off-Road d’hier qui m’a totalement frustré. J’ai donc cherché dans ma mémoire quel jeu du même style pourrait me permettre de combler ce manque. C’est MotorStorm RC qui m’est très rapidement revenu à l’esprit. Ca tombait bien la PS Vita était chargée, restait plus qu’à retélécharger le jeu tant que les serveurs de Sony sont disponibles.

J’en ai profité pour remettre à jour mon test de l’époque qui était disponible sur « feu » pockett.net. Je crois avoir cerné le jeu, des attentes face à un MotorStorm qui malheureusement n’ont pas été comblé. Mais un très bon Off-Road.

Par Manoloben

MotorStorm RC, le test sur PS Vita

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur skype
Partager sur telegram

"Un système de comparaison de performances en ligne permet, par exemple, à la chaque fin de course, d’établir à quel point vous avez été bon ou mauvais face à tel ami"

Vous souvenez-vous de vos parties de billes dans le sable ? Nous avions retrouvé ce plaisir de jeunesse avec la saga Off-Road à l’époque de la Nintendo NES : le sable bien sûr, les bosses, les pentes, les pistes tortueuses ou l’eau constituait des obstacles. Evolution Studios et Sony ont décidé de nous proposer un clone de ce fameux Off-Road sur sa PS Vita. Le jeu porte une marque bien connue des joueurs PlayStation, qu’il s’agisse de PlayStation 2, 3 ou PSP : MotorStorm. Mais pour ne pas trop déboussoler les fans de la première heure (qui s’attendaient sans doute à l’adaptation du jeu de courses sous la forme classique), ce nouvel opus s’est vu affublé du complément « RC », pour Radio Command (voiture radiocommandée). Et pour notre plus grand plaisir, le sable est bien présent. Mais ce MotorStorm RC restitue-t-il tous les plaisirs attendus ?

Pour rappel, Motorstom est un jeu de courses de voitures et de motos qui a remporté un certain succès en raison de son fun, de son action musclée et grâce à la quantité de chemins proposés dans de gigantesques espaces. Dans cette version RC, Sony fait table rase du passé. En effet, ici, vous conduirez dans un monde à « taille humaine » en relation directe avec la taille de votre nouveau véhicule. « A bord de » vos petites voitures radiocommandées, vous allez visiter des lieux variés et bien connus des grands enfants que nous sommes : pistes sableuses ou enneigées, jungle, jardin, garage, entrepôt… Toutes ces zones constitueront vos arènes de combat durant les 64 épreuves proposées.

MotorStorm RC se compose de quatre Festivals, chacun étant un clin d’œil aux épisodes précédent en reprenant le nom des pistes et vaguement leurs décors. Les courses, dans chaque Festival, se débloquent au fur et à mesure de vos réussites dans les courses précédentes (notons l’existence d’un DLC de la honte pour débloquer tous les circuits !). La réussite est toujours basée sur trois niveaux représentés par trois médailles. Pour chaque course, vous aurez des objectifs à remplir pour obtenir ces médailles : course simple, X dépassements, drifts, time attack… Bien entendu, plus vous êtes rapide à effectuer l’objectif demandé, plus vous obtenez de médailles.

Le système de jeu repose sur le « scoring ». Un système de comparaison de performances en ligne permet, par exemple, à la chaque fin de course, d’établir à quel point vous avez été bon ou mauvais face à tel ami. Il est aussi possible d’« uploader » le profil ghost d’un contact.

Dans l’ensemble, les circuits sont assez petits, le plus grand se termine en quarante secondes au tour. Cela à deux conséquences majeures : une durée de vie très courte – on fait le tour des contenus en deux ou trois heures -, mais surtout, étant donné la nouvelle configuration des pistes, aucun raccourci ne s’offrira à vous – ou que trop rarement. Ce qui constituait, à notre humble avis, l’un des gros points forts des Motorstorm. Dommage !

24 véhicules sont proposés, répartis en 8 catégories. Ils ont tous des caractéristiques différentes : de la caisse à savon (rah, le buggy !) à quelque chose de plus maniable. Cependant, n’espérez pas d’importantes possibilités de « customisation » de votre bolide, vous ne pourrez tout au plus qu’en modifier la couleur. Des coloris qui se débloqueront à travers vos réussites sur les circuits. Quid de l’intérêt de proposer des véhicules standardisés ? On pourra dire que cela permet de mettre tous les joueurs sur un pied d’égalité. Cependant, ce point tombe très vite à l’eau étant donné que quelques personnes avaient trouvées des solutions pour faire des temps de moins d’une seconde sur certains circuits (ahem…). Problème surement corrigé depuis…

N’oublions pas un point important du jeu : la maniabilité. Celle-ci se révèle particulière mais pas inintéressante. Deux possibilités : la première requiert l’utilisation des deux sticks analogiques, l’un pour simuler l’accélération du véhicule, l’autre pour pivoter les roues de votre véhicule. Cela ne vous rappelle rien ? Oui, c’est comme sur les télécommandes de vos petits bolides à piles. Le second mode de contrôle utilise le stick d’accélération de la même manière. Cependant, le deuxième stick vous permettra d’orienter votre véhicule (un peu comme si le stick représentait un point en bordure de votre écran et que votre bolide devait aussi rapidement que possible se diriger vers ce point). Pour cette deuxième possibilité, l’intérêt est moindre et relève la difficulté d’un cran. On préfèrera donc la première option et on saluera l’inventivité des développeurs qui nous procurent là l’illusion de piloter une vraie voiture radiocommandée.

Trois éléments passent totalement inaperçu dans ce titre. D’abord, la musique technoïde qui est très loin de la qualité d’un WipEout, c’est plus du niveau d’un Revolt sur Dreamcast, Mais aussi le mode Parcours Sportif vous permettant de tester sans objectif vos véhicules sur divers environnement sportifs (terrain de football, de basketball, etc.) et le mode multi-joueurs puisque, sur PS Vita il n’existe tout simplement pas. Pour une console de cette génération et sur ce type de jeu qui se veut convivial, c’est un comble. Surtout que celui-ci existe à quatre en local sur PS3, et qu’il aurait pu être intéressant de pouvoir bénéficier d’une connexion cross-platform pour montrer toute la puissance de la console.

En conclusion, si vous attendiez de MotorStorm RC d’être un vrai MotorStorm vous allez être sacrement déçus. D’autant plus que les développeurs n’ont fourni aucun effort pour réconforter les fans (pas de multi-joueurs, pas de raccourcis, pas de véhicules « dingues »). Par contre, si vous cherchez un clone de Off-Road qui demande une bonne dextérité et que vous avez déjà passé quelques semaines à jouer à la série Trials à parcourir le même circuit pour réussir à entrer dans le classement des cent premier joueurs mondiaux, alors là, MotorStorm est peut être fait pour vous. Le titre est amusant et pas très cher et propose un classement mondial pour vous motiver. Dernier point qui pourrait achever de vous convaincre : acheter le titre sur PS Vita ou PlayStation 3 permet d’y jouer sur l’autre console, sans supplément.

Du coup, pour 5,99 €, on peut se laisser tenter ! Il existe deux principaux DLC qui rajoutent quelques courses pour 2,99€ chacun. J'ai hésité à craquer.

Amusant