Hungry Shark World, le test saignant sur Switch

Hungry Shark World, le test saignant sur Switch

Comment passer complètement à côté de la plaque d’un sujet. Si vous ne savez pas, demandez à Future Games of London qui se paye le luxe avec Angry Shark World de faire un jeu absolument mou du genou, mais qui en plus colporte des rumeurs toujours plus stupides sur les requins.

Ce n’est pas la première fois qu’on voit un jeu où l’on utilise un prétexte pour tuer tout le monde, ici les requins, mais il y a quelques années c’était les Aliens avec « Destroy All Humans! ». On passera donc sur le message, on mettra ça sur le dos du « fun ». Et question fun on n’est absolument pas servi, le titre souffre de mécaniques Free2Play (pour un Premium superbe), des points à collecter pour obtenir des accessoires et vêtements pour le requin. Des requins à débloquer en finissant des objectifs ou missions. Donc on enchaine clairement les niveaux répétitifs pour obtenir un peu de dopamine basée sur le déblocage de requin plus gros et donc avec plus de capacités pour obtenir plus de points et débloquer un requin plus gros. Passionnant!

Surtout que niveau gameplay c’est « high-level », on mange tout ce qu’on trouve, on cherche des reliques et trésors dans des niveaux qui se ressemblent et de temps en temps on mange du touriste, du requin, ou du plongeur agressif. Miam! Ah si j’oubliais, on peut becqueter les oiseaux aussi!

Par Manoloben

Hungry Shark World, le test saignant sur Switch

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Fiante est le mot qui me vient à l'esprit quand je joue trop longtemps à ce type de jeu. Je ne sais pas encore trop pourquoi, surement une vieille histoire avec des jeux qui avaient du gameplay, une histoire et surtout ne colporté pas des idées de merdes. L'inverse de Hungry Shark World en somme.

Note: