WonderShot, le test sur Switch

WonderShot, le test sur Switch

J’ai beaucoup de mal à comprendre comment on peut dire du bien de WonderShot, un jeu multijoueur famélique, proposant un gameplay trop simple pour amuser. Le principe premier, c’est le tir qui tue. À vous de faire en sorte lors de vos parties seul ou à plusieurs de judicieusement placer votre coup de hache, d’arbalète ou de masse pour survivre.

Mais my god, que c’est ennuyeux, on est loin de Striker Edge, loin de Lethal League qui propose un vrai gameplay nerveux eux. Ici en plus d’une réalisation aux fraises, un choix de caméra discutable, pas de mode histoire et un titre qui propose trop peu de variété pour être amusant. Cerise sur le tas de fumier, le jeu se paye le luxe de ne pas être équilibré…

Alors oui, on est sur du jeu indépendant, un jeu « pas cher » et souvent en promotion, mais même là, il ne méritera pas votre argent. Après je suis peut-être passé à côté du titre, parce que sur le NET les gens l’encensent, ça devient perturbant (enfin ça me perturbe 2 minutes).

Par Manoloben

WonderShot, le test sur Switch

On a des fois pas envie de s'éterniser sur un titre, #Wondershot en fait parti. Fuyez pauvre fou!

A éviter

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp