The Last Blade Beyond the Destiny, le test sur Neo Geo Pocket Color

The Last Blade Beyond the Destiny, le test sur Neo Geo Pocket Color

The Last Blade, est une des références des jeux de combats à l’épée sur Neo Geo, et a été également décliné dans de nombreuses versions. SNK s’est lancé dans l’adaptation de bon nombre de ces licences dans une version pour la Neo Geo Pocket Color, après Kof R2, Samurai Spirit 2!, c’est en 2000 que sort The Last Blade sur NGPC.

Par Kuk

The Last Blade Beyond the Destiny, le test sur Neo Geo Pocket Color

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur pinterest
Partager sur skype
Partager sur telegram

The Last Blade Beyond the Destiny, sur Neo Geo Pocket Color mérite d’être recommandé tellement la qualité du gameplay est au rendez-vous. tout cela grâce à la précision du stick de la console ! Et ça, malheureusement aucun émulateur ne pourra vous le proposer...

Ce jeu était particulièrement complet , déjà à son époque, et l’est toujours. Plusieurs modes de jeux sont proposés : Story Mode, Survival, Time Attack et bien sur un mode Training

The Last Blade Beyond the Destiny, est en fait une adaptation de The Last Blade 2. On retrouve donc 14 des 21 personnages (9 disponibles directement et 5 à débloqué) . On notera au passage que le livret utilise les mêmes dessins des personnages que le livret Neo Geo.

Un certain nombre des stages emblématiques du jeu d’origine sont repris : port détruit, cascades, chemin de montagne sont plutôt bien faits. Soyons honnêtes, les décors font évidemment un peu pâle figure (c’est peu de le dire) quand on les compare à l’original, comme la maison en flamme, ou le marché avec l’éléphant par exemple.

Les capacités graphiques (limité) de la console portable de SNK peuvent clairement rebuter des joueurs contemporains.

Son intérêt est évidemment ailleurs, et c’est surtout une jouabilité hors pair qui nous est proposée. Les coups sont particulièrement bien rendus, et sont très nombreux (entre 7 et 10 coups spéciaux en fonctions des personnages choisis).

Bref une jouabilité toujours au petit oignon et rien que pour ça le jeu mérite d’être recommandé, tout cela grâce à la précision du stick de la console Neo Geo Pocket .

Les combats gagnés vous rapportent des points. En les cumulant vous pouvez acheter de mystérieux rouleaux de papier (scroll) dans une Gallery qui compte 9 sections. C’est un peu le meme principes que dans le Samurai Spirit 2 NGPC. Certains rouleaux changent les caractéristiques du personnage, et vous pouvez en sélectionner deux pour les combats. Les autres débloquent des images, ainsi que les fins ou des notices biographiques des différents personnages. C’est un bon moyen pour nous inciter à enchaîner les combats.

En reliant deux consoles, via le câble link, on peut jouer à deux, bien évidemment, mais on peut également envoyer ou recevoir certains rouleaux qui ont été débloqués par l’autre joueur.

Deux mini jeux peuvent être achetés de la sorte :

  • HR Compe : Juzo Kanzaki’s Home Run Competition, est un jeu de tir de baseball avec Juzo Kanzaki. Vous devez réalise le plus de home run, c’est-à-dire envoyé la balle la plus loin possible.
  • Mukuro : Mukuro’s Great Escape from Hell’s Gate, est une sorte de shoot sans tir, avec le personnage Mukuro. Vous devez vous maintenir en lévitation et éviter les obstacles qui volent autour de lui.

Les musiques japonisantes originales étaient sublime, notamment sur Neo Geo CD. Leurs thèmes se prêtent cependant assez mal à une adaptation 8 bits qui ne fait que souligner un manque d’intensité et de relief. Elle se laisse écouter, sans plus. On soulignera que le Game Option est très poussé et en plus de gérer le jeu et sa difficulté vous avez la possibilité d’écouter les 27 bruitages (dispensables) et 24 musiques (déjà plus intéressant).

The Last Blade Beyond the Destiny, sur Neo Geo Pocket Color mérite d’être recommandé tellement la qualité du gameplay est au rendez-vous. Peut être un peu moins complet qu’un Match of the Millenium, il arrive juste derrière et fait partis des meilleurs jeux de combats sur ce support. Particulièrement rare dans la version US ou européenne où il a atteint des chiffres démentiels, vous pouvez vous rabattre sur la version japonaise qui n’intègre malheureusement pas la langue anglaise. Du coup toute le charme de débloquer les petites notices biographiques est un peu perdu. De ce fait la version émulée sur Switch à quelques avantages. Les captures d'écrans ont été réalisé sur émulateur.