The Bard’s Tale IV: the Barrows Deep, la preview en demi-teinte de la Gamescom 2018

The Bard’s Tale IV: the Barrows Deep, la preview en demi-teinte de la Gamescom 2018

Par Kuk

Dans la série des RPG bientôt distribués par Koch Media, nous avons vu, lors de la Gamescom 2018, le dernier épisode de la série Bard’s Tale, sous-titré Barrows Deep.

Voilà encore un titre dont la campagne Kickstarter a surpris son monde et probablement les développeurs eux-mêmes, avec presque 1,5 million d’euros récoltés.

Il semble que l’humour et le coté action-aventure du dernier épisode soit abandonné au profit d’un retour aux sources. La trame se veut assez sombre. Les habitants d’une cité ont peur : un clergé fanatisé agite la menace d’une fin du monde. Concrètement, The Bard’s Tale IV: Barrows Deep s’apparente à un dungeon explorer classique. 

Deux superbes éditions collector.

Le moins que l’on puise dire, c’est qu’on n’a pas spécialement été éblouis par l’esthétique du début de l’aventure de The Bard’s Tale IV: Barrows Deep qui nous a été présenté. Les phases d’exploration dans la ville et ses souterrains laissent voir une 3D finalement assez datée. On espère que ça s’améliorera plus loin dans le jeu. 

Les combats s’en sortent « mieux », car on se concentre sur une mécanique d’écran statique avec des monstres souvent bien représentés : votre groupe évolue sur un échiquier composé de deux rangés de quatre cases (vos ennemis faisant de même sur leur propre zone). La fonction tactique paraît donc assez importante avec les capacités et les faiblesses de vos personnages.

The Bard’s Tale IV: Barrows Deep donne l’impression de graphismes ou d’animations parfois de très belle facture (ou moins bonne), mais le tout assemblé sans réelle cohérence.

On nous a promis également des musiques de très grande qualité, et un nombre important de puzzles. On ne demande qu’a y croire mais le budget alloué au jeu ne crevait pas spécialement l’écran... On espère qu’il a été englouti dans l’écriture des dialogues et du scénario ! Prudence donc, on essayera de le tester dans sa version finale. Dans tous les cas, le jeu semble correspondre à des attentes de joueurs très particulières et très datées. A noter, pour finir, les deux superbes et très onéreuses (soit entre 105$ et 185$) éditions collector qui étaient exposées dans la salle de présentation à la Gamescom… Prévu sur PC normalement pour la fin septembre 2018.

Facebook
Twitter
WhatsApp

Kuk

Kuk s'est lié d'amitié avec le monde du jeu vidéo très jeune. En 1988, il possède son premier ordinateur, un Atari 1040 STF flambant neuf. Et Atari ne le quittera plus jamais… Durant les années suivantes, il s'intéresse tour à tour à la Nec GT, à la NeoGeo Pocket et à sa petite soeur, la déclinaison Color, qui le font rentrer dans le jeu vidéo portable. Passionné d’histoire et de littérature, il apprécie tout particulièrement les jeux de rôle et les jeux d’aventure. Il montre aussi beaucoup d'intérêt pour le travail fourni par les développeurs indépendants dont il se fait une spécialité. Dans tous les cas, il privilégie le fond à la forme.