Wario Blast: Featuring Bomberman, le test sur Game Boy Color

Je n’aurais jamais cru reposer mes mains sur Duke Nukem 3D. Les dernières fois c’était en cours d’Informatique dans mon lycée normand à Deauville. Certes les machines n’étaient pas des foudres de guerre, mais un 486DX2 suffisait (enfin pour une petite résolution). On pouvait donc frager joyeusement à plusieurs. J’avais donc comme beaucoup suivi l’affaire Duke Nukem Forever, j’ai même tenté d’y jouer sur Xbox360. Mais je ne sais pas, le feeling n’y était plus. C’est quelques années plus tard

Lire la suite

Star Wars Racer Episode 1, le test sur Gameboy Color

Vous connaissez maintenant mon addiction pour les jeux Star Wars Racer, au point d’accepter de me faire mal avec Star Wars Racer : Revenge. C’est donc naturellement que j’ai voulu essayer la version Game Boy Color. Cette version est particulière puisqu’elle propose une pile de sauvegarde pour les scores, et un vibreur… oui oui, un vibreur. Bon, c’est pas non plus du retour de force, mais sur Game Boy ça donne une cartouche surdimensionnée et une sensation différente. Ce Star

Lire la suite

The Flintstones BurgerTime in Bedrock, le test Game Boy Color

C’est les vacances, le moment parfait pour lancer les jeux qu’on a jamais lancé. Cette année pour moi c’est RetroGaming à fond avec un Game Boy Advance et une PSP à mes côtés pendant ces 15 jours loin de tout. Une sacoche pleine de jeux loose et le bonheur de redécouvrir le Game Boy et Game Boy Color. Premier de la liste The Flintstones BurgerTime in Bedrock. Surprise qui n’en est pas vraiment une, le titre de Warner est une

Lire la suite

Old Man’s Journey, le test sur Switch

Dès 2017 j’avais pu profiter lors de l’IndieCade d’une présentation de Old Man’s Journey. Pour le moi de l’époque, le titre quasi similaire à aujourd’hui souffrait de son absence d’explication textuelle. Un parti pris pour laissez place à l’imagine et parcourir avec notre « petit vieux » son monde remplit de solitude. C’est d’ailleurs Angi qui a très bien résumé cela dans son test sur iOS, mais surtout l’importance de la narration. Comme un What remains About Edith Finch, Old Man’s Journey

Lire la suite

Bubsy : Paws on Fire!, le test sur Switch

Hey! Salut, je suis une star désuet des années 90, je tentais d’imiter Sonic en mode plus Ado vilain grincheux. Je proposais des dizaines d’animations de morts façon cartoon et une difficulté atroce. Oui, vous avez deviné, Bubsy bien sûr. On m’a laissé moisir après le four Bubsy 3D, puis en 2017 on sort un pseudo jeu. Pour que personne ne m’oublie, on en ressort un autre rapidement dont le design a été fait en 10 minutes sur un coin

Lire la suite

Without Escape, le test sur PS Vita et Switch

Si comme moi, lorsque vous voyez des tentacules, vous pensez Cthulhu. Alors vous faites partie des sachants : « welcome home ». Without Escape vous fera donc penser à une aventure Cthulhulesque, de par sa description, son image de présentation de jeu. Mais très vite, vous comprendrez la supercherie. Point de grand ancien ici. Au mieux, vous y trouverez quelques gouttes de sang, des bruits bizarres, et des écrans étrangement figés. Personnellement l’écran figé ça m’angoisse, et il ne me fallait rien

Lire la suite

Duke Nukem 3D: 20th Anniversary World Tour, le test sur Switch

Je n’aurais jamais cru reposer mes mains sur Duke Nukem 3D. Les dernières fois c’était en cours d’Informatique dans mon lycée normand à Deauville. Certes les machines n’étaient pas des foudres de guerre, mais un 486DX2 suffisait (enfin pour une petite résolution). On pouvait donc frager joyeusement à plusieurs. J’avais donc comme beaucoup suivi l’affaire Duke Nukem Forever, j’ai même tenté d’y jouer sur Xbox360. Mais je ne sais pas, le feeling n’y était plus. C’est quelques années plus tard

Lire la suite

TroubleDays, le test sur Switch

Je crois n’avoir jamais de ma vie fait un Visual Novel, pourtant Kuk me vante les mérites du genre à chaque convention. Mais rien à y faire, pour moi Visual Novel rime avec jeu chiant à texte, même si je conçois qu’il existe quelques pépites (Steins;Gate). On était samedi soir, j’étais peinard sur le canapé, et je vois donc sur le store ce Visual Coquin à quelques euros. Allez, soyons fous (ou faibles), tentons, au pire tu te prendras une tranche

Lire la suite