Star Wars Racer Revenge, le test d’un faux successeur sur Playstation 4

Star Wars Racer Revenge, le test d’un faux successeur sur Playstation 4

Limited Run aime ressortir des placards des titres oubliés. C’est un peu le cas de Star Wars Racer Revenge, la suite de de Star Wars Episode 1 Racer un titre Dreamcast, PC, et N64. Titre que j’avais apprécié à l’époque pour sa rapidité, ses grands espaces, la gestion des chocs et de la surchauffe. Bref un titre bien pensé! J’ai fait confiance à Limited Run comme un peu trop souvent. J’ai obtenu une belle boite sans notice, avec une jaquette immonde, et un jeu qui n’a absolument rien du hit que j’ai connu. Mais que s’est-il passé?

Bien pas grande chose, l’histoire s’explique en deux mots, Star Wars Episode 1 Racer a été fait pas LucasArts à sa grande épique. Alors que sa suite est faite par Rainbow Studios, des experts dans les jeux Disney moisis (Cars), la série MX, la série ATV, leur dernière réussite datant de 2000 avec Motocross Madness. Alors forcément Star Wars Racer Revenge part très mal.

Et il confirmera son incapacité à copier ou renouveler la licence. Ici on prend une histoire improbable – Anakin alors devenu Jedi vient tranquillou se faire une petite course. Et comme il a du temps, il fera jusqu’à 3 championnats soit 13 courses contre 17 autres Pods. Idée géniale : les gars se sont dit que courses de Pods, ça voulait dire forcement explosion de Pods, on vous motivera à casser du pilote contre des crédits. Sauf que bon, ce n’est pas Wipeout, on n’a pas de missiles. Ici c’est seulement au contact qu’on fait des dégâts, et vu comment c’est géré, c’est pénible. Le jeu donne l’impression de se trainer en raison de ces contacts incessants. Et ce n’est pas le gros flou dégueulasse quand on active le turbo qui me fera changer d’avis. Ajoutez à cela que vos jauges de vie des réacteurs sont simplifiées, que la gestion de la surchauffe ou du feu est ridicule de simplicité. Vous obtenez un jeu basique. Mais afin d’enfoncer le clou de la pauvreté du Game Design. Les courses qui étaient des grandes étendues, avec des fois des espaces resserrés très techniques, où vous étiez capable de ressentir la force de vos réacteurs lors des chocs contre les rochers et cette vitesse folle qui faisait pleurer vos yeux. Oubliez tout cela, ici c’est couloir, vitesse digne d’une voiture sans permis, et le moindre caillou vous fera vous stopper net. Bon, et puis entre nous, c’est moche aussi 🙂

Par Manoloben

Star Wars Racer Revenge, le test d’un faux successeur sur Playstation 4

Encore un jeu qui me donne raison d'avoir évité la #Playstation2. À croire qu'ils étaient incapables de pondre #StarWars Episode 1 Racer pour certaines raisons techniques. On a eu le droit à cette merde #StarWarsRacerRevenge en échange...

A oublier

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp