Mini Metro, le test sur PC

MiniMetro1

J’avoue! Ne me jetez pas la pierre, mais depuis un petit moment, je ne joue plus sur consoles portables. La raison : la faible durée de vie des batteries sur PS Vita et Nintendo 3DS qui est venue à bout de ma patience. Quant aux tablettes, leur taille les rend difficiles à transporter dans le métro. D’ailleurs, en parlant du métro, connaissez-vous Mini Metro, le jeu de Dinosaur Polo Club? Sûrement, mais vous êtes déçu de ne pas l’avoir sur votre tablette chérie. Je vous comprends pour y avoir passé quelques heures, ce jeu pourtant si simple est accrocheur.

Dans Mini Metro, vous incarnez un ingénieur responsable de la construction des lignes métropolitaines, à vous de faire au mieux pour contenter tout le monde. Et du monde, il y en aura ! Le jeu prend le parti pris de représenter les voyageurs et les stations sous une forme géométrique. Votre but : amener les voyageurs dans les stations correspondant à leur forme et surtout éviter l’engorgement. Rien de plus! Cependant, le jeu ajoutera bon nombre d’éléments de gameplay afin de renouveler le plaisir, dans une dizaine de villes que vous « visiterez », de Paris à Tokyo en passant par New York. Construction de ponts, de tunnels, ajout de rames ou de wagons, voire reconstruction totale de l’ensemble seront votre lot quotidien.

  

Note {snippet 7-10}
Son principe fait penser à un puzzle game, sa difficulté croissante à un rogue like, son rythme rapidement démoniaque à un jeu d’action. Ce Mini Metro vous procurera de nombreux plaisirs. Un titre qui parait simple lors des premières parties. Cependant, les succès associés à chaque carte vous feront vous arrachez les cheveux. Et pour quelques euros, cela n’est absolument pas déplaisant !

 

{loadposition articles-relies}
{youtube}WJHKzzPtDDI{/youtube}

{loadposition Manoloben-auteur}

{loadposition Manoloben-menu}