(Gamescom 2017) Neuro Voider shoot sur Nintendo Switch

Neuro

On connaissait déjà Neuro Voider dans sa version Steam/consoles (PS4, Xbox One). Du coup, nous étions curieux d’essayer la version Nintendo Switch à la Gamescom 2017.

Pour rappel, dans Neuro Voider, il est question de quatre cerveaux qui sortent de leurs cuves pour prendre possession de robots dans un monde cyber-futuriste pour lutter contre le maître Neuro Voider… Bref un prétexte pour orienter ce shoot-RPG vers une combinaison hack and slash, collecte de butin et améliorations.

Indiscutablement, le jeu se prête très bien à une version portable. Le rendu est là, la maniabilité des deux sticks semble assez bien fonctionner.

Pour l’occasion, Hama Doucouré, responsable presse de l’éditeur Playdius, s’est prêté au mode coopératif avec une Switch posée sur une chaise et nous deux assis par terre avec un Joycon à la main. Finalement, on a été assez surpris de voir que ça fonctionnet plutôt bien avec les demi-manettes de la Switch. Cette petite réussite est surtout due à une concession. En effet, contrairement aux versions déjà disponibles, il y a désormais un lock automatique des ennemis. Le jeu est donc sympa pour quelques sessions. L’écran reste malgré tout trop petit pour qu’un usage de longue durée soit agréable. Cela reste honnête, mais il semble que le réseau local – sur deux ou quatre Switch distinctes donc, puisqu’on peut jouer jusqu’à quatre – proposera un meilleur confort de jeu. 

Neuro Voider semble vraiment prometteur dans sa version portable Switch, même si à titre personnel, on aurait tout autant souhaité une version PS Vita.

{youtube}6zfPP1EadZg{/youtube}

 

{loadposition Kuk-auteur}
{loadposition articles-relies}

{loadposition Kuk-menu}

 

Kuk

Kuk s'est lié d'amitié avec le monde du jeu vidéo très jeune. En 1988, il possède son premier ordinateur, un Atari 1040 STF flambant neuf. Et Atari ne le quittera plus jamais… Durant les années suivantes, il s'intéresse tour à tour à la Nec GT, à la NeoGeo Pocket et à sa petite soeur, la déclinaison Color, qui le font rentrer dans le jeu vidéo portable. Passionné d’histoire et de littérature, il apprécie tout particulièrement les jeux de rôle et les jeux d’aventure. Il montre aussi beaucoup d'intérêt pour le travail fourni par les développeurs indépendants dont il se fait une spécialité. Dans tous les cas, il privilégie le fond à la forme.