Escape The Lost Pyramid, le test chez Illucity

Escape The Lost Pyramid, le test chez Illucity

Par Manoloben

Bande à fond ...

Ceux qui aiment les jeux de mots à deux sous (ouai deux sous, donc moins que le franc) seront ravis de participer à l’aventure inspiré d’Assassin’s Creed : Escape the Lost Pyramid. Aventure qui comme son nom l’indique vous demandera de vous échapper de la dite pyramide en moins de temps qu’il me faut pour écrire ce texte (soit environ 40 minutes).

C’est chacun dans votre propre salle que vous serez installé contrairement à Eclipse dont j’ai déjà parlé. Ici, pas de capteur aux chevilles, ni aux poignets. « Seulement » les manettes en mains et le casque (cablé au plafond) sur les yeux. Ca annonce tout de suite la couleur, dans Assassin’s Creed, il n’y aura pas de mouvement.

Mais bien évidemment Assassin’s Creed oblige, on vous mettra dans Animus pour découvrir ce qui s’est passé lors d’une expédition au début du siècle dernier. Ici nos explorateurs n’ont rien d’un Ezio, ils ressemblent plus à vous ou moi. Peu agile, incapable de sauter. D’ailleurs comme je l’ai déjà énoncé quelques lignes au dessus, dans cette version d’Assassin’s Creed VR vous ne pourrez vous déplacer. La téléportation connu des utilisateurs de VR est ici utilisée pour les déplacements. Et j’ai envie de dire « heureusement », parce que dans certains cas j’ai eu cette sensation de perte d’équilibre et de vertige. Vertige car ici on vous demandera de monter au sommet de la pyramide, et ça passe par des plateformes mouvantes, de l’escalade etc. etc. Vous n’êtes pas statique, loin de là…

La partie se lance à 2 ou 4 joueurs, mais on notera très vite l’aspect symétrique des énigmes . Dommage! Pour rattraper ça, on aura le droit à un aspect coopératif très prononcé et quelques bonnes idées qui nous amuserons à coup sûr. La meilleurs selon moi étant l’utilisation de l’arc, alors sans vous dévoiler le jeu, sachez qu’il fera son apparition plusieurs fois et avec des utilisations différentes. Et franchement envoyer de la flèche à vitesse grand V, c’est jouissif! Et puis les gosses de quatorze ans ancré en vous hurleront de bander plus fort en se pouffant comme pas permis… et ça, ça n’a pas de prix… enfin si, le prix du silence.

Au delà de ces considérations purement adolescente, l’escape-game est un peu différent de ce que l’on pourrait attendre. Ici point de réflexion (ou si peu), on est purement dans l’action. Ca permet aussi de profiter beaucoup plus des capacités de la VR, mais ça laisse un arrière goût à l’aventure de « trop grande facilité ». Alors afin de vous laisser une difficulté supplémentaire, voici notre temps : 31 minutes 12 secondes. On vous laisse tenter de nous battre.

Alors oui, on pourra regretter contrairement à Eclipse : la replay-value totalement absente, mais l’aventure vaut le coût/coup (30€ par tête). On vous invite donc à réserver votre créneau chez Illucity qui se fera une joie de vous accueillir.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp