Brick Race, le test sur New 3DS

Lesclsdebagnoles1

 

« Ne l’achetez pas, c’est une merde » telle est le slogan qu’on aurait dû trouver sur le store de Nintendo. Encore que, certains seraient capables de l’acheter, tout comme certains sont allés voir le film de Laurent Baffie alors qu’il les avait mis en garde. Mais Laurent Baffie lui était réellement honnête et son film une suite de sketches lourdauds ne méritait pas notre attention. Ici pas une once d’honnêteté de la part de l’éditeur RCMADIAX, qui vend sans vergogne son titre 1,50€. Titre, qui a dû être développé en deux heures sur un coin de table. Imaginez des voitures faites de briques, une route faite de brique et un gameplay proche d’un Game&Watch (on parle bien des jeux des années 70-80), voici Brick Race. A une époque on aurait pu saluer le « challenge » de réussir à se faire publier par Nintendo. Le Seal of Quality de Nintendo n’ayant plus la même valeur qu’autrefois, le géant laisse donc son store sans défense face à ce genre de blague.

 

Note {snippet 1-10}
Vous l’aurez compris, le titre de RCMADIAX sur New 3DS (oui oui « New 3DS ») est à éviter comme la peste. Cette boite sent le roussi, poussant la blague jusqu’à son site web, composé d’une unique page vous renvoyant sur elle-même… Pratique pour masquer le manque de contenu.

 

{loadposition articles-relies}
{gallery}3DS-Brick-Race{/gallery}

{loadposition Manoloben-auteur}

{loadposition Manoloben-menu}

 

Manoloben

Née dans les années 80, Manoloben a pu tour à tour découvrir les joies du PC (4 couleurs), puis des consoles de salon (Nes, Megadrive, PlayStation). C'est dans les années 2000 avec la découverte de Dreamcast, puis la Neogeo Pocket l'a fait sombrer chez SNK. Pire, il a eu une GP32... Manoloben a rejoint l'équipe d'un site en ligne spécialiste des consoles portables en 2011. Cette passion lui fit quitter le groupe pour fonder Air-Gaming avec deux autres amis. Aujourd'hui, liberté d'expression et discussion ouverte sont ses leitmotivs.