Heart Beaten, le test sur 3DS

heartbeaten1

 

Springloaded Software nous offre un hymne à la haine, une sorte de Graal pour geek boutonneux – celui des films avec la mèche de cheveux grasse et une paire de lunettes à verre double-foyer – qui se serait pris râteau sur râteau. Quelle merveilleuse idée, surtout si on me proposait un Project Rub dans une version « les dix meilleures façons de se faire larguer », ça émoustillerait mon internet.

Au lieu de ça, on se contentera pour un peu moins de 4€ de 15 mini-jeux maltraitant des coeurs, en les hachant, frappant, molestant… etc.,

La réalisation est digne d’un Commodore 64 et pixellise sur Nintendo 3DS (surement volontaire, mais là des blocs de 16 pixels c’est trop pour moi), le son inintéressant, l’histoire inexistante, la traduction à 2 francs, bref un jeu à buzz… dommage cela ne prend pas.

 

{youtube}nFakusXoxbs{/youtube}

 

Note

1/10

Heart Beaten est clairement mauvais, nous offrir la possibilité de débloquer les mini-jeux un à un comme récompense d’un bon score dans le mini-jeu précédent n’est pas enthousiasmant. De plus, certains mini-jeux n’ont juste aucun intérêt. D’autres sont juste des copies de jeu existant. Alors certes il y a de la variété : de la course, du shoot-them-up et quelques versions QTE. Mais on s’ennuie ferme un peu comme dans 10-1 Arcades Collection. Si sa mission c’était de me briser le coeur, c’est réussi!

 

{loadposition articles-relies}
{gallery}3DS-Heart-Beaten{/gallery}

{loadposition Manoloben-auteur}

{loadposition Manoloben-menu}