StarFox Command, le test sur DS

StarFox Command, le test sur DS
Par Manoloben
🖶 Temps de lecture estimée : 3 minutes

StarFox Command est le shoot’em up que tout le monde attendait sur DS… sauf qu’il se transforme en Tactical-Shooter pour son passage sur la portable de Nintendo. Il s’inspire du méconnu (en France) StarFox 2 sur Super Famicom qu’on a vu réapparaitre récemment sur Super Nes mini. Ce changement de style ne plaira peut être pas à tout le monde.

StarFox Command se scinde désormais en trois parties. Une partie discussion, où l’on pourra faire des choix après avoir rejoué au jeu. Une partie tactical où vous devrez diriger l’escadron de Fox en tour par tour sur une mini-map couverte de brouillard de guerre. En général, vous recommencerez la mission : les points stratégiques ne changent pas de place et vous découvrirez la carte lors d’un premier passage, pour réussir votre mission à la seconde tentative.

La difficulté de cette partie est le nombre limité de tours. En effet, vous aurez quatre tours au maximum, renouvelables lorsque vous détruirez un objectif principal. Parfois, vous aurez d’autres contraintes : vaisseaux se dirigeant vers votre base ou missiles guidés. Ces derniers vous forceront aussi à recommencer une mission pour connaître leur trajectoire. La troisième phase découle de la seconde. Une fois une action entreprise sur la carte, on joue la partie action, qui est assez simple : chasser un type d’unité, détruire un vaisseau mère, poursuivre un missile ou tout simplement liquider l’équipe ennemie. Et tout cela en temps limité, ce qui rend les phases de shoot très rapides, peut être même trop.

La maniabilité est bonne, les cartes de jeu ne sont pas très grandes mais jouables librement avec le stylet en guise de manche à balai. Côté graphismes, ils sont peut être un peu trop simples. Ajoutez à cela un mode multi-joueurs par Internet ou en réseau local. Vous aurez un StarFox techniquement très bon. Mais il y a une ombre au tableau !

Ce StarFox lasse, et bien trop rapidement. Les missions se ressemblent toutes. Et les rejouer pour connaître par cœur le chemin emprunté par l’ennemi n’aide pas. (A noter tout de même qu’une fois le jeu terminé, on peut recommencer et emprunter des embranchements différents : l’histoire change, on découvre de nouveaux niveaux, pilotes, et la fin n’est pas identique).

Un peu plus de Shoot?

Ajoutez à cela le manque de diversité des terrains pour achever le travail. Vous obtenez un tactical-shooter qui laisse sur sa faim, pas réellement tactique, et pas réellement shoot. Pourquoi Nintendo n’a t-elle simplement pas opté pour l’adaptation d’un StarFox 64 ?

Passe-Temps !

Mis à disposition par l’éditeur : Non

Pas d'anecdote

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur skype

Payer un Carambar au Rédacteur

Dans la même catégorie :

On est vraiment désolé, mais internet et Wordpress oblige, on doit surement stocker des cookies sur votre ordinateur. Si vous n'en voulez pas, je vous invite à partir (de l'internet). Sinon, venez, on est sympa!