Tanto Cuore, le test sur iPad

Tanto Cuore 1

CA VOUS TENTE ? 

Certains jeux sont étonnants, d’autres déroutants. Tanto Cuore fait partie des deux catégories. Le jeu de Playdek est totalement assumé et existe depuis des années en tant que jeu de cartes physique. Vous y devenez le maître d’une résidence de luxe et vous devrez embaucher un maximum de soubrettes pour montrer à quel point vous êtes un bon hôte. C’est totalement japonais et un vrai charme s’en dégage.

Ne faites pas attention à l’habillage quelque peu racoleur de Tanto Cuore, et plongeons directement dans le cœur du jeu. Vous et jusqu’à trois adversaires (humains ou dirigés par l’intelligence artificielle) devrez créer un groupe de jeunes femmes dites de chambre. Au début, la troupe sera réduite à une seule personne dotée de capacités spéciales peu intéressantes. C’est à chaque tour qu’il faudra en embaucher d’autres grâce à la monnaie du jeu (des cœurs, ce n’est pas mignon, ça ?). A chaque tour, vous piochez cinq cartes d’un deck, effectuez des actions avec les soubrettes disponibles (certaines ajoutent des cœurs, d’autres vous donnent plus de points d’action ou des capacités d’embauche pour ce tour), puis décidez d’acheter de nouvelles cartes de type soubrette, événement ou cœur. Chaque achat s’ajoutera à votre deck et sera disponible lors de la prochaine phase de pioche.

Du côté des soubrettes, ont se contentera de trois types : les classiques (utilisables pour vous attribuer des bonus temporaires pour un tour), les chefs soubrettes qui vous confèrent un bonus permanent – mais vous ne pourrez n’en avoir qu’une à la fois – et celles qui rapportent des points de victoire si vous les mettez dans une pièce particulière du manoir (mais ces dernières deviennent alors indisponibles dans le deck). Ajoutez à cela des événements spéciaux que vous pourrez appliquer aux femmes de chambre de votre adversaire. Elles seront alors « mal habillées » ou encore « malades ». S’il souhaite pouvoir lutter contre ces malus, il doit s’en occuper, avec une bonne dose d’amour (les cœurs, rappelez-vous !), afin de les rendre à nouveau opérationnelles… A défaut, l’adversaire fera une croix sur leurs capacités spéciales ou points de victoires associés.

Note

8/10

La partie se termine lorsqu’il ne reste plus de cartes soubrettes. On compte les points et on détermine un vainqueur. Simple ? Oui, on pourrait le croire, mais les capacités de création de deck, le nombre de soubrettes et leurs capacités font de Tanto Cuore un jeu qui se renouvelle sans cesse, vous forçant à modifier vos stratégies préétablies. De plus, le titre se paye le luxe d’être jouable sur le même iPad ou en ligne jusqu’à quatre. Alors certes, les images de Tanto Cuore sont quelque peu coquines – elles feront hurler votre femme et les gens dans le métro vous regarderons comme le dernier des pervers (et pourtant le jeu est catégorisé « 9+ » seulement)… Mais faut-il pour autant passer à côté de ce très bon jeu de cartes ?

{loadposition articles-relies}
{gallery}Ipad-Tanto-Cuore{/gallery}

{loadposition Manoloben-auteur}

{loadposition Manoloben-menu}