LifeLine, le test sur Android

lifeline social media taylor1

Ma passion pour les livres Dont Vous Etes Le Héros me joue des tours, c’est en effet à cause d’elle que je me suis « embarqué » dans l’aventure LifeLine, enfin, pas vraiment moi. J’aide Taylor perdu des suites à un crash sur une lune lointaine proche de Tau Ceti. Bref, à des années-lumière! Et ce bougre n’a réussi qu’à joindre mon Android. Résultat, je dois écouter ses jérémiades toute la journée (heureusement pas en continu, il fait de longues pauses de plusieurs heures entre deux textos), mais aussi ses pensées profondes (enfin pas trop!), et même prendre des décisions à sa place. Car ce jeune scientifique n’a pas deux sous de jugeote! Par contre, il est doué pour faire des cliffhangers merdiques pour que j’aie l’impression de « participer » même quand il n’y a rien à faire ou encore faire des petites blagues dignes d’un enfant de 6 ans… Merci Taylor, tu as eu de la chance que mon éducation Judéo-Catholique m’empêche de vouloir la mort d’un être même virtuel, sinon je t’aurais précipité dans le canyon le plus proche!

 

{youtube}XMr5rxPBbFg{/youtube}

 

{youtube}jZWnik93AB4{/youtube}

 

 

Note {snippet 4-10}
Le principe de LifeLine est juste génial sur le papier, participer à une aventure de science-fiction par textos interposés, ça ne prend pas des heures à jouer et c’est assez immersif. D’ailleurs, ce titre a dû correctement se vendre sur iOS, car une nouvelle histoire est déjà disponible. Mais mince! Pourquoi l’écrivain Dave Justus connu pour avoir participé à The Wolf Among Us tourne autant en rond? Pourquoi malgré les choix que l’on tente de faire, on a l’impression de se faire mener en bateau? Pourquoi vers la fin de l’aventure les choix disparaissent? On sent qu’ils n’ont pas développé l’histoire autant que dans leurs ambitions et de ce fait, la cartographie de ce presque « LDVELH » (livre dont vous … vous avez suivi!) est très pauvre. Un coup dans l’eau, mais il faut persévérer!

 

{loadposition articles-relies}
{gallery}Android-LifeLine{/gallery}

{loadposition Manoloben-auteur}

{loadposition Manoloben-menu}