Innogames, bilan et perspectives à la Gamescom 2015

Ma petite entreprise…

Pour mémoire, la société allemande InnoGames s’est spécialiséé dans les jeux de gestion et de stratégie en free-to-play sur navigateur Internet et mobiles. Cette année, nous avons rencontré Christopher Zurheiden, chargé des relations publiques chez InnoGames. L’occasion pour la compagnie de faire un peu d’autocongratulation, en mettant en avant sa bonne santé financière avec une annonce de près de 80 millions d’euros de revenus pour l’année 2014, soit une progression de plus de 500 % par rapport à l’année 2013.

Quand nous avons demandé quel jeu avait assuré une base financière à la société, la réponse été très clairement Forge of Empires, qui est leur titre le plus populaire avec près de 80 millions de comptes, par conséquent le plus rentable. Bien sûr, aucune donnée chiffrée des dépenses par utilisateur ne nous fut communiquée, pas plus que la proportion de comptes actifs par rapport à l’ensemble des comptes ouverts.

La volonté affichée est d’avoir un catalogue de jeux de stratégie qui se déclinent selon les périodes historiques.

Grepolis, pour la période antique, disponible sur navigateur, iOS et Android.

Après un fort développement, il dispose encore d’une bonne base d’utilisateurs, notamment un public d’amateurs avertis.

Tribal Wars 2, pour tout le Moyen Âge, est passé cross-platform en juin avec des versions pour iOS et Android. Pour l’instant, c’est un jeu surtout basé sur des parties individuelles, mais une version multi-joueurs est prévue pour plus tard.

Forge of Empires, pour le Moyen Âge lui aussi, est disponible sur navigateur, iOS et Android.

The Dawn of Tomorrow: Forge of Empires, quant à lui, se déroule dans un monde futuriste, disponible pour les navigateurs Internet uniquement.

Elvenar, sorti en juin, développe un univers d’heroic fantasy, lui aussi uniquement pour les navigateurs Internet. Pour l’instant deux races seulement sont proposées, les humains et les elfes. Mais InnoGames nous a clairement affirmé qu’elle était presque sûre qu’au moins une nouvelle race serait rajoutée. Suite à nos demandes de précisions, on nous a mentionné que celle-ci resterait dans les canons du genre.

Une version mobile de ces deux derniers jeux est tout à fait possible et envisageable, mais tout va dépendre de leurs succès. La compagnie préfère donc se concentrer dans l’immédiat sur l’ajout de contenus et d’événements.

En conclusion, on nous a également parlé d’un nouveau bureau qui s’est ouvert à Düsseldorf. Celui-ci traitera toujours des projets autour des jeux de stratégie et du mobile.


Nous avons demandé s’il n’était pas un peu risqué pour une compagnie de ne proposer que des jeux de stratégie, qui plus est, toujours sur le même modèle économique du free-to-play. InnoGames justifie ce choix par une connaissance acquise dans le genre, mais elle compte bien diversifier son offre à terme.

 

{gallery}3-1-Reportages/Gamescom2015/Innogames{/gallery}

{loadposition Kuk-auteur}

{loadposition Kuk-menu}