[Gamescom 2019] Shenmue 3, notre première prise (en main)

[Gamescom 2019] Shenmue 3, notre première prise (en main)

Par Kuk

Durant la Gamescom 2019, nous avons passé un peu de temps sur Shenmue 3. Avant de continuer, je me dois de mentionner que je fais partie des fans des premiers opus de la série, et que je me renseigne assez régulièrement sur l’évolution du jeu. J’ai donc lu nombre d’articles assez critiques au sujet de ce troisième opus.

Ceci explique donc que j’appréhendais cette prise en main. Et qu’au final je peux dire que Shenmue 3 n’est « pas si mal ».

La première impression du petit segment de jeu exploré est relative à la beauté qui s’en dégageait. Le rendu des paysages (montagne, herbes, fleurs, etc.), comme des bâtiments ou des objets dans les magasins, est vraiment au rendez-vous. L’aspect des personnages est lui aussi bien rendu, si on accepte le parti pris caricatural de la série.

Après quoi, il y la prise en main… Et effectivement c’est la que ça se gâte. L’animation des personnages est particulièrement raide. De plus, les coups donnent un aspect « mou » qui ne donne aucune crédibilité aux mouvements, que ce soit dans la phase d’exploration, telle cette vieille dame qui écrase des herbes avec une masse, ou durant les combats. Sur ce dernier point, les développeurs ont utilisé la vieille technique du talc chère aux réalisateurs de films de kung-fu, pour donner artificiellement un aspect de puissance. Indiscutablement il y a du mieux par rapport à certaines vidéos de combat qu’on avait vu antérieurement, mais ce n’est pas ça (les mauvaises langues diront que ça ne l’a jamais été, il suffit de relancer les deux premiers Shenmue pour s’en rendre compte…).

Enfin, Shenmue 3 avec ses couloirs et ses passages scriptés en agaceront plus d’un. Impossible d’accéder à une tour de guet et regarder le paysage par exemple, car elle était juste au niveau de la route sortant du village : le script n’avait pas prévu qu’on puisse accéder à cette partie du jeu sans avoir résolu une mini-quête… frustrant.

Le gameplay est finalement assez proche de la version Dreamcast, d’ailleurs même l’interface est identique, et il ne conviendra pas à tout le monde…

On peut donc légitiment se demander à qui s’adresse ce jeu. Je fais clairement partie du public : j’ai joué aux deux premiers jeux, je les ai adorés en leur temps, j’ai donc déjà pré-commandé la suite. Les fans de la première heure auront leur suite tant rêvée.

Mais quid des nouveaux publics ? Shenmue 3 reprend une histoire déjà en cours, celle de Ryo Hazuki, avec un gameplay et une interface clairement datés même si l’équipe en charge du développement a clairement conscience des problèmes et essaye d’y palier.

La réponse a cette question est probablement en dehors de l’aspect technique. Si Shenmue 3 parvient à dégager une expérience immersive suffisante, il pourra alors convaincre au-delà de sa fan base. En aura-t-il les arguments ? Rendez-vous le 19 novembre prochain lors de sa sortie. En attentant, des contributeurs pourront essayer une démo mi-septembre sur PC via l’Epic Games Store et qui semble être la même que celle que nous avons faite à cette Gamescom 2019. N’hésitez pas à vous faire part de vos impressions !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp