Fast RMX, le test sur Switch

wdfkntzlbjmgk49frnbd
IMAGES EDITEUR.

Depuis combien de temps attendions-nous un successeur à F-Zero-GX de Sega (enfin Amusement Vision, un des studios de Sega) sur Gamecube? Ou même, juste un bon Wipeout (désolé, mais depuis le 2097 sur Playstation, j'ai arrêté par décence pour la série!). Franchement, en découvrant Fast RMX, je n'en croyais pas mes yeux, mes oreilles, et mes mains tremblaient. La première impression peut paraitre molle, voir ballade en forêt. Et bien les gars (et filles, je ne vous oublie pas!), poussez les réacteurs, changer de circuit et dites "Bonjour" au nouveau maître étalon du genre, le nommé Fast RMX

Fast RMX vous met dans la peau d'un pilote de vaisseau antigravité, c'est l'excuse pour vous proposer tout simplement un condensé de vitesse, de dextérité et de pièges malsains à éviter. Ici pas de missile, ce n'est pas nécessaire, un boost bien placé sur votre adversaire (oui oui, vous lui voler dessus! Cadeau!) et celui-ci sera ralenti pour quelques secondes. Ça parait simple? Croyez moi quand vous atteignez les 700 à 1000 km/h tout cela va très très vite! Sur la trentaine de circuits, vous pourrez découvrir les difficultés que les développeurs ont eu la bonne idée d'intégrer. Boost au sol qui fonctionne un peu comme un Ikaruga (il faut avoir la bonne couleur sur votre vaisseau pour l'utiliser), une jauge de boost à remplir avec des petites boules bleues, des sauts qu'il ne faudra pas louper, des rochers à éviter, des conditions météorologiques pas très amicales (vent, pluies), et de temps en temps une gravité allégée... tout y est pour chaque circuit soit un dépaysement. Et pour vous achever, vous aurez très souvent la tête en bas.

Le titre possède un mode solo, un mode en ligne, un mode en réseau local, mais aussi un mode "pro", ou votre jauge de boost est aussi votre jauge de vie... et la moindre erreur est fatale! Vous auriez vu mon sourire après mettre planté au dernier tour contre un pilier en béton...

 

 

Note
9/10
Un hit en puissance sur Nintendo Switch cela ne se refuse pas, et Fast RMX met la barre très très haute pour ses concurrents. Depuis que je l'ai découvert je ne pense plus à Wipeout, ni au gâchis de ne pas voir débarquer un F-Zero depuis trop long temps. Si vous ne l'avez pas et que vous aimez le genre, il n’y a pas à hésiter! Pour ma part, je vais tenter avec mes petits skills de finir le deuxième mode... ce n’est pas gagné, 800km/h c'est trop pour moi!

 

  • Née dans les années 80, Manoloben a pu tour à tour découvrir les joies du PC, puis des consoles de salon. C'est dans les années 2000 avec la découverte de la Neogeo Pocket qu'il s'est lié d'amour pour les consoles portables. Le(la?) GameBoy Advance fut sa/son compagnon pendant son école d'ingénieur puis, se fut au tour de la GP32 et de ses dérivées... Ne souhaitant pas quitter ce milieu, il a rejoint l'équipe d'un site en ligne spécialiste des consoles portables en 2011. Cette passion lui fit quitter le groupe pour fonder Air-gaming avec deux autres amis. Aujourd'hui, Manoloben souhaite transmettre une information sans tabou ni limitations, qui sont trop souvent imposés par un milieu de plus en plus vénal.

Du même auteur : Manoloben

 

Mots-clés: Test, Manoloben, Course, Nintendo Switch

Imprimer E-mail

You have no rights to post comments

D'autres articles

10a

The Warlock of Firetop Mountain, le test

août 14, 2017 Test - iOS Angi
Déjà porteur d’une réputation plutôt flatteuse sur Steam, The Warlock of Firetop Mountain (TWFM) du studio Tin Min Games débarque aujourd’hui sur Ipad – un support qui semble tout à fait adapté au genre. En effet, il s’agit de l’adaptation d’un Livre dont vous êtes le héros, écrit par Steve Jackson et Ian Livingstone en 1982. Le jeu se présente…
ffanpp0f

Final Fantasy (écrit le 07/02/2008)

juin 16, 2017 Test - PSP Benjamin
Après les rééditions de Final Fantasy sur WonderSwan, puis sur GBA (dans Final Fantasy 1 et 2 : Dawn of Souls), voici venu une version que personne n’attendait, sur PSP. La version de trop ? Nous n’allons pas nous attarder sur le scénario et les mécaniques de jeu, déjà largement détaillés dans nos précédents tests. Penchons-nous plutôt directement…

Avez-vous lu cet article?