(Gamescom 2017) Knight Quest veut tout faire sur Switch !

13

A la Gamescom 2017, nous avons eu accès à Knight Quest, un action RPG en 3D, réalisé par le petit studio canadien Sky9 games. "Petit", le mot n'est pas galvaudé : sur le stand de l'éditeur, Curve Digital, il y avait un accès caché qui donnait dans une mini salle « secrète ». Amusant !

Dans Knight Quest, vous dirigez un jeune chevalier dans un monde assez décalé jouant sur les codes des action-RPG japonais.
Vous disposez de trois armes : épée, marteau de glace, poing de feu. 

Plus innovant, la magie vous fait entrer dans un monde parallèle éthéré ou vous pourrez passer à travers des obstacles ou utiliser des plates-formes qui ne sont pas visibles. D’ailleurs, le côté plates-formes est vraiment très présent. On peut aussi ainsi créer des blocs de glace sur l’eau avec le marteau de glace, ou courir sur certaines parois. On a également pu noter la présence de crafting, et des améliorations de capacités à base de runes.

Knight Quest est allé piocher dans plein de direction différente, de Zelda à Mario en passant par Fable. La volonté de s’inspirer des meilleures mécaniques de jeux à succès est clairement assumée. Il est cependant encore trop tôt pour savoir si la mayonnaise arrive à prendre et si le trop n'a pas été l'ennemi du bien. Quoi qu'il en soit, la volonté de bien faire est palpable. En revanche, si cette volonté de toucher à tout nous a plutôt interessés, nous avons été un peu moins sensibles à l'espect esthetique. Nous avons trouvé les graphismes un peu trop génériques, ce qui donne d'ailleurs un aspect Lego

Comme nous n’avions pas la manette en main, on ne peut encore juger de la maniabilité, mais les possibilités d’interaction avec l’environnement se voulaient assez libres. De même, lemonde etait ouvert, même si il semble fractionner et se composer de plusieurs zones aux environnements spécifiques (forêt, glace, désert, etc.). Bien entendu, cela n’empêche pas d'avoir accès à des arènes fermées pour certains combats de mini-boss notamment (on l’a constaté avec des squelettes protégeant une porte).

Bientôt disponible sur Switch (ainsi que sur Steam, PS4 et Xbox One), la dimension "bac à sable" de Knight Quest pourrait bien lui offrir une bonne place auprès des plus jeunes joueurs.

 

 

Présentation de l'auteur : Kuk

  • Kuk

    Kuk s'est lié d'amitié avec le monde du jeu vidéo très jeune. En 1988, il possède son premier ordinateur, un Atari 1040 STF flambant neuf. Et Atari ne le quittera plus jamais… Durant les années suivantes, il s'intéresse tour à tour à la Nec GT, à la NeoGeo Pocket et à sa petite soeur, la déclinaison Color, qui le font rentrer dans le jeu vidéo portable. Passionné d’histoire et de littérature, il apprécie tout particulièrement les jeux de rôle et les jeux d’aventure. Il montre aussi beaucoup d'intérêt pour le travail fourni par les développeurs indépendants dont il se fait une spécialité. Dans tous les cas, il privilégie le fond à la forme.

Du même auteur : Kuk

 

Mots-clés: Aventure, Gamescom, Kuk, Plate-forme, Action RPG, Nintendo Switch

Imprimer E-mail

You have no rights to post comments

D'autres articles

10

Atomik RunGunJumpGun, le test sur Switch

avril 16, 2018 Test - Nintendo Switch Angi
3, 2, 1, action. Intro minimaliste, musique d’ambiance techno-planante, atmosphère visuelle au croisement de la rave party et du ZX Spectrum, c’est parti pour Atomik: RunGunJumpGun. Un runner nerveux, rétro dans l’aspect mais bien actuel dans sa difficulté. Nous l’avions déjà testé sur Ipad il y a quelques temps et il débarque aujourd’hui sur…
10

Brakes Are For Losers, le test Switch

avril 16, 2018 Test - Nintendo Switch Angi
Amateurs du légendaire Super Sprint, ou peut-être de Super Off Road ou Super Skidmarks pour les moins seniors d’entre vous (et nous), réjouissez-vous. Issu du studio Oudidon et édité par Playdius, Brakes Are For Losers (BAFL) débarque sur Nintendo Switch, se qualifiant lui-même de titre néo-rétro. C’est donc à toute allure que nous allons aborder…

Avez-vous lu cet article?