Double Dragon, le test sur Gameboy

DoubleDragon1 4
BILLY ET JIMMY SONT SUR GAMEBOY! 

Double Dragon c'est un peu mon "trip" nostalgique, j'en ai un souvenir difficile sur PC 1512, quatre couleurs, un jeu au clavier bogué, encore pire au joystick. Résultat quelques années plus tard quand je le découvris sur Master System puis NES j'ai compris que cette franchise n'était pas si mauvaise. Bon malheureusement vous allez vous rendre compte qu'on ne peut en dire autant de toutes ses variantes. Sur GameBoy nous avons eu le droit à trois versions, aujourd'hui c'est la première sortie en 1990 qui se retrouve sous mes gros doigts de trentenaire. Et c'est presque pas mal pour un jeu vieux de 25 ans.

 

Dans ce Double Dragon on se retrouve en terrain connu, notre copine se fait enlevée et en bon gars bien costaud, on ne va pas se laisser faire (après tout, pourquoi appeler la police?). On part donc dans les rues à la recherche "du méchant" et on lui fera "bobo". Pas de chance, le méchant doit être le boss d'une organisation criminelle élevant les loubards par centaines. Voir certains doivent avoir subit quelque traitement OGM. On reconnait très vite la patte graphique Double Dragon, et la musique qui pour du Gameboy est vraiment pas si mal. Les coups sont autant nombreux que sur la version Arcade (poing, pied, prise corps à corps, cout de pieds sauté), et les armes disponibles (batte, bidon, caisse). Bref c'est du terrain connu au moins sur la première mission.

Après, ça se gâte un peu, on se retrouve dans des zones 2D à tenter de jouer à du jeu de plate-forme, mais avec une maniabilité Beat-Them-All. Dites-moi qui a eu cette idée "à la c.."? Résultat, on perd vie sur vie, et elles sont limitées. Nous forçant rapidement à recommencer la mission jusqu'à plus soif. Très malin... Dans les idées stupides aussi on notera l'absence de mode coopération...

 

Note
5/10
Double Dragon sur GameBoy est un jeu qui risque très vite de vous agacer, par sa difficulté et par ses idées de gameplay stupides. Pourquoi ne se sont ils pas contentés d'un remake (la première mission l'est totalement, d'autres par la suite aussi). C'est bien dommage, car en l'état, je n'ai plus envie d'y retoucher (contrairement à Double Dragon 2 sur NES)

 

  • Née dans les années 80, Manoloben a pu tour à tour découvrir les joies du PC, puis des consoles de salon. C'est dans les années 2000 avec la découverte de la Neogeo Pocket qu'il s'est lié d'amour pour les consoles portables. Le(la?) GameBoy Advance fut sa/son compagnon pendant son école d'ingénieur puis, se fut au tour de la GP32 et de ses dérivées... Ne souhaitant pas quitter ce milieu, il a rejoint l'équipe d'un site en ligne spécialiste des consoles portables en 2011. Cette passion lui fit quitter le groupe pour fonder Air-gaming avec deux autres amis. Aujourd'hui, Manoloben souhaite transmettre une information sans tabou ni limitations, qui sont trop souvent imposés par un milieu de plus en plus vénal.

Du même auteur : Manoloben

 

Mots-clés: Gameboy, Manoloben, Double Dragon

Imprimer E-mail

You have no rights to post comments

D'autres articles

another lost phone

Another Lost Phone : Laura's Story, le test sur iOS et Switch

mai 07, 2018 Test - Nintendo Switch Benjamin
LE SERIOUS GAME D'UTILITE PUBLIQUE! . J'avais pu rencontrer les membres d'Accidental Queens lors de la dernière GamesCom, un échange très intéressant sur leur dernier titre Another Lost Phone : Laura's Story. Depuis, j'avoue, j'avais un peu laissé le genre de côté, même si nous avions pris le temps de tester A Normal Lost Phone. C'est récemment…
rogue legacy ps vita

Rogue Legacy, le test sur PS Vita

mai 07, 2018 Test - PS Vita Benjamin
HERO D'UN JOUR! Rogue Legacy est à l'origine (2013) un jeu PC. Ce jeu à la réalisation délicieusement « rétro » est-il toujours aussi intéressant sur PS Vita ? Votre famille est maudite : vous n'avez de cesse découvrir les mystères d'un château. Car Rogue Legacy est un jeu de plates-formes et d'exploration à la « Metroidvania » et aux petits airs…

Avez-vous lu cet article?