Lost Magic, le test sur DS

lm art
DESSINEZ C'EST GAGNER!

Lost Magic fait partie des jeux que l’on attendait, car il se voulait original. En effet, quelques mois avant sa sortie, on nous parlait d’un Tactical-RPG... se déroulant en temps réel. On nous annonçait aussi plus de trois cent sorts différents, à lancer par un coup de stylet magique en guise de baguette. Ou encore la possibilité de mener des troupes de monstres dessinés par un célèbre illustrateur du studio Ghibli. Le cahier des charges est respecté, le problème vient du reste...

Eh oui, car le jeu est bâclé, aussi bien dans sa réalisation que dans son gameplay mal pensé ! On se rend vite compte qu’il rame quand on joue sur un trop grand terrain, surtout si celui-ci est rempli d’ennemis. Ensuite les animations sont trop peu nombreuses et les détails sur les monstres minimalistes. Mais le pire est l’intelligence artificielle desdits monstres : ils se cogneront contre les murs, resteront bloqués contre un arbre ou pire entre eux. On se surprend donc à passer notre temps à les diriger. Et on oublie vite de surveiller notre magicien (tout aussi stupide), ce qui le mènera à une mort certaine. Mais ne vous inquiétez pas : vous ne perdrez pas que de cette façon car le jeu est d’une difficulté déconcertante. Chaque mission est limitée en temps (au maximum 10 minutes) et quand il s’agit de nettoyer complètement la carte, le timing est léger ! Le mode multijoueurs online ou offline (à un contre un) ne rattrape pas la sauce, il est sujet à de généreux lags et devient vite lassant.

Note
5/10
Mais passons et parlons plutôt du système de sorts qui, dans l’absolu, est intéressant. Vous aurez donc les trois cent sorts disponibles à découvrir, lancés en utilisant de simples runes et, plus tard, en les dessinant par duo voire trio. Le problème est que beaucoup de sorts servent peu : vous utiliserez souvent les mêmes car vous ne vous rappellerez sûrement pas des autres. Ajoutez à cela des objets magiques à récupérer pour vos monstres et la possibilité d’avoir quatre fins différentes, donc des choix à faire durant l’histoire, et vous aurez un jeu qui aurait pu être très bon. Malheureusement pour nous, ses défauts sont trop gros pour prendre du plaisir à y jouer. Nous ne vous conseillerons donc pas ce Lost Magic, à moins d’être patient et compatissant.

  • Née dans les années 80, Manoloben a pu tour à tour découvrir les joies du PC, puis des consoles de salon. C'est dans les années 2000 avec la découverte de la Neogeo Pocket qu'il s'est lié d'amour pour les consoles portables. Le(la?) GameBoy Advance fut sa/son compagnon pendant son école d'ingénieur puis, se fut au tour de la GP32 et de ses dérivées... Ne souhaitant pas quitter ce milieu, il a rejoint l'équipe d'un site en ligne spécialiste des consoles portables en 2011. Cette passion lui fit quitter le groupe pour fonder Air-gaming avec deux autres amis. Aujourd'hui, Manoloben souhaite transmettre une information sans tabou ni limitations, qui sont trop souvent imposés par un milieu de plus en plus vénal.

Du même auteur : Manoloben

 

 

 

Mots-clés: Manoloben, Nintendo DS, Lost Magic

Imprimer E-mail

You have no rights to post comments

D'autres articles

11

Penny Punching Princess, le test sur PS Vita

juin 15, 2018 Test - PS Vita Olivier B.
Penny Punching Princess, c’est joli et coloré à souhait. En un mot, c’est kawaï ! Mais le nouvel action-RPG nippon de NIS America sur PS Vita (et Nintendo Switch) cache bien son jeu : en réalité nous avons plutôt affaire à un jeu hardcore qui en rebutera plus d’un, console ou manette en main.
HeartS 10

Heart & Slash, le test sur Switch

juin 05, 2018 Test - Nintendo Switch Aymerick
Heart & Slash est un jeu d’action qui a une petite réputation sur la scène des indépendants PC, du fait notamment des attentes formulées lors de son financement via la plate-forme Kickstarter. Sa conversion sur la console Switch disponible via l’eShop est donc une bonne occasion de nous y intéresser.

Avez-vous lu cet article?