[Preview] Celsius Heroes à la PGW 2015

CelsiusOnline11
TU LA VOIS MA BOULE ?

Durant la Paris Games Week 2015, une partie de l'événement était dédié aux jeux indépendants français. L'occasion pour nous de découvrir des jeux totalement inconnus. C'est un peu le cas de Celsius Heroes, qui est à ce jour connu des "Facebookeux" les plus atteints par la folie du macht-3. Mais personne ne sait qu'une adaptation Android existe (et un jour si Dieu Apple le veut sur iOS voire même, par erreur, sur le Windows Store). C'est donc un macht-3 que nous offre la team Celsius Online. Mais pas n'importe quel macht-3 : à l'instar de Puzzle Quest ou encore de Puzzle & Dragon, ici on mélangera le genre avec du jeu de rôle et plus précisément le du dungeon crawler. Il s'agit d'un style de jeu où vous enchaînez les étages d'un donjon en vue subjective, le plus connu du genre étant Dungeon Master.

On reprend donc une recette qui se veut gagnante en attribuant des points d'action, de l'expérience, de l'or et du matériel plus ou moins rare. Free-2-play oblige, vous pourrez récupérer tous ces éléments en contrepartie de quelques euros. Ou bien attendre, longuement attendre ! Le jeu n'est pas radin en contenus, mais la limite de PA (points d'action) est frustrante au possible. À peine assez pour nous permettre en début de partie de traverser deux tout petits étages d'un donjon, vous forçant ensuite à attendre des dizaines de minutes pour rejouer.

Résultat, après quelques quêtes, on a abandonné par ennui. Mais on a tout de même pu constater la présence de sortilèges, d'armes, d'armures, de "semi-crafting" vous permettant d'améliorer vos objets et une pseudo-liberté dans les dialogues avec un choix multiple (qui bien souvent amène au même résultat). Pour les jeunes adolescents, Celsius Online a même prévu une ligne de dialogue spécifique à base de "yo", "zyva", "Comment que tu me causes le daron là !". Celle-ci est représentée par l'un des protagonistes nommé ... Uscule (merci, j'ai des milliers de jeux de mots en tête maintenant). Y'a pas à dire, on vit une époque formidable !

 

  • Née dans les années 80, Manoloben a pu tour à tour découvrir les joies du PC, puis des consoles de salon. C'est dans les années 2000 avec la découverte de la Neogeo Pocket qu'il s'est lié d'amour pour les consoles portables. Le(la?) GameBoy Advance fut sa/son compagnon pendant son école d'ingénieur puis, se fut au tour de la GP32 et de ses dérivées... Ne souhaitant pas quitter ce milieu, il a rejoint l'équipe d'un site en ligne spécialiste des consoles portables en 2011. Cette passion lui fit quitter le groupe pour fonder Air-gaming avec deux autres amis. Aujourd'hui, Manoloben souhaite transmettre une information sans tabou ni limitations, qui sont trop souvent imposés par un milieu de plus en plus vénal.

Du même auteur : Manoloben

 

Mots-clés: Android, Puzzle, Manoloben

Imprimer E-mail

You have no rights to post comments

D'autres articles

10

Brakes Are For Losers, le test Switch

avril 16, 2018 Test - Nintendo Switch Angi
Amateurs du légendaire Super Sprint, ou peut-être de Super Off Road ou Super Skidmarks pour les moins seniors d’entre vous (et nous), réjouissez-vous. Issu du studio Oudidon et édité par Playdius, Brakes Are For Losers (BAFL) débarque sur Nintendo Switch, se qualifiant lui-même de titre néo-rétro. C’est donc à toute allure que nous allons aborder…
10

Atomik RunGunJumpGun, le test sur Switch

avril 16, 2018 Test - Nintendo Switch Angi
3, 2, 1, action. Intro minimaliste, musique d’ambiance techno-planante, atmosphère visuelle au croisement de la rave party et du ZX Spectrum, c’est parti pour Atomik: RunGunJumpGun. Un runner nerveux, rétro dans l’aspect mais bien actuel dans sa difficulté. Nous l’avions déjà testé sur Ipad il y a quelques temps et il débarque aujourd’hui sur…

Avez-vous lu cet article?