Papy fait de la résistance dans Old Man's Journey

tete

Des fois sans jouer un jeu on en apprend plus qu'en y jouant! C'est totalement ce qui s'est passé avec Old Man's Journey. Le bénévole sur place fut très sympa et accueillant, mais s'est laissé débordé par un mioche qui voulait à tout prix un tatouage Carambar. Résultat le mioche et le père m'ont piqué m'a place pour tester le jeu. Il n'y a plus de respect pour la presse, je vous le dis : mon bon monsieur. Ce n'est pas grave, j'ai pu étudier durant 30 minutes les difficultés qu'ont subies les deux jeunes joueuses devant moi. Il faut dire que papy n'est pas très bavard et n'explique que trop peu ce qu'il souhaite faire.

Bien souvent l'objectif sera de déplacer notre ami du troisième âge vers une lumière ou un lieu du tableau de jeu. Tableaux qui sont des plans "fixes", sans scrolling et surement dessinés à la main. Malgré ce relatif effet figé, beaucoup de choses peuvent évoluer dans chaque tableau. En effet le joueur dirige le vieil homme, mais aussi les plans du décor. Notre bon vieux baroudeur pourra ainsi passer d'un plan à un autre pour peu que vous lui ayez facilité la tâche. Le premier tableau est "simple" (il a juste fallu 10 minutes pour comprendre quoi faire au joueur), mais les suivants ont tout du casse-tête. Le jeu devrait en avoir 12 au total pour quelques heures de jeu. Personnellement, je n’ai pas été emballé par le jeu même si graphiquement, il tient bien la route. Il m'a semblé aussi que les joueuses n'ont pas apprécié le voyage non plus. Surement dû à l'incompréhension qui émane du titre. Qu'est-il possible ou non de faire? Bouger une montagne fera rouler un tonneau, mais après? On fait quoi? À quel endroit le vieil homme décidera de changer de plan? Etc., etc.

Le titre est prévu pour le printemps 2017, gageons qu'il aura encore la possibilité de s'améliorer sur ces points.

 

  • Née dans les années 80, Manoloben a pu tour à tour découvrir les joies du PC, puis des consoles de salon. C'est dans les années 2000 avec la découverte de la Neogeo Pocket qu'il s'est lié d'amour pour les consoles portables. Le(la?) GameBoy Advance fut sa/son compagnon pendant son école d'ingénieur puis, se fut au tour de la GP32 et de ses dérivées... Ne souhaitant pas quitter ce milieu, il a rejoint l'équipe d'un site en ligne spécialiste des consoles portables en 2011. Cette passion lui fit quitter le groupe pour fonder Air-gaming avec deux autres amis. Aujourd'hui, Manoloben souhaite transmettre une information sans tabou ni limitations, qui sont trop souvent imposés par un milieu de plus en plus vénal.

Du même auteur : Manoloben

 

Mots-clés: Android, News, iOS, Manoloben, Point&Click

Imprimer E-mail

You have no rights to post comments

D'autres articles

ffanpp0f

Final Fantasy (écrit le 07/02/2008)

juin 16, 2017 Test - PSP Benjamin
Après les rééditions de Final Fantasy sur WonderSwan, puis sur GBA (dans Final Fantasy 1 et 2 : Dawn of Souls), voici venu une version que personne n’attendait, sur PSP. La version de trop ? Nous n’allons pas nous attarder sur le scénario et les mécaniques de jeu, déjà largement détaillés dans nos précédents tests. Penchons-nous plutôt directement…
téléchargement 2

Final Fantasy 2 (écrit le 07/02/2008)

juin 17, 2017 Test - PSP Benjamin
Square-Enix et Ubisoft ont eu la « bonne » idée de proposer les adaptations de Final Fantasy 1 et 2 sur PSP de manière séparée et non traduite. Voilà qui a fait grincer des dents beaucoup de joueurs, surtout lorsque l’on sait que la GBA, elle, a eu le droit à une compilation regroupant les deux titres dans et en français. Quel intérêt de se…

Avez-vous lu cet article?