[Gamescom 2016] Oh Sir! The Insult Simulator

ohsir 2016 08 08 16 16 37 339
"TA MÈRE EN SHORT ET EN BIRKENSTOCK!" 

Oui, vous avez bien lu, il s'agit d'une simulation d'insulte. Ou plutôt de mise en boite, car il n'y a pas d'injure. On peut se demander ce qui parfois inspire les développeurs, en l'occurrence ici ils affirment s'être inspirés d'un sketch des Monthy Python : the Dead Parrot, même si ça nous fait plutôt penser aux combats d'insultes de Monkey Island. Par contre l'histoire ne dit pas ce qu'ils avaient pris avant d'avoir eu cette idée... 

Oh Sir ! The Insult Simulator est une réalisation faite à l'occasion de la GameJam « AmJam » en 2015 (vous savez ces concours de programmation de jeu en moins de 24H/48H). Réalisation qui a été classée troisième lors de cette épreuve. Cette version gratuite, disponible sur Steam, donne déjà un bon aperçu du titre.
La version éditée ici reprend les mêmes mécaniques, mais avec plus de personnages (5), plus de décors, et bien sur plus d'insultes.

Chaque personnage à une vie de 60, et dispose d'un point faible, qui lui fera perdre plus de points si on le brocarde sur ce thème. Vous construisez votre insulte au tour par tour dans une série de neuf « entrée » commune, la liste s'amenuisant après chaque choix sachant que vous pourrez rajouter deux entrées qui vous seront propres. Chaque faute grammaticale est sanctionnée par une petite perte de vie.

L'intérêt est bien sûr de réaliser des joutes en ligne, notamment avec vos amis que vous pourrez retrouver directement via un système de mot de passe – note importante : il sera cross-platform. Le titre sera adapté sur PC, Mac, Linux et nos merveilleux mobiles iOS et Android.

Sympathique, on ne peut cependant occulter la barrière de la langue, puisque tout est en anglais. Un bon moyen de faire réviser sa LV1 à nos ados ? D’autant plus que le jeu ne devrait pas tarder à être disponible.

 

Présentation de l'auteur : Kuk

  • Kuk

    Kuk s'est lié d'amitié avec le monde du jeu vidéo très jeune. En 1988, il possède son premier ordinateur, un Atari 1040 STF flambant neuf. Et Atari ne le quittera plus jamais… Durant les années suivantes, il s'intéresse tour à tour à la Nec GT, à la NeoGeo Pocket et à sa petite soeur, la déclinaison Color, qui le font rentrer dans le jeu vidéo portable. Passionné d’histoire et de littérature, il apprécie tout particulièrement les jeux de rôle et les jeux d’aventure. Il montre aussi beaucoup d'intérêt pour le travail fourni par les développeurs indépendants dont il se fait une spécialité. Dans tous les cas, il privilégie le fond à la forme.

Du même auteur : Kuk

 

 

Mots-clés: Android, News, iOS, Simulation, Kuk

Imprimer E-mail

You have no rights to post comments

D'autres articles

05

(GCE2017) Figment, le monde des rêves et de la musique bientôt sur Switch

novembre 12, 2017 Reportages Aymerick
Figment est un jeu d’action aventure, onirique, ayant une dimension musicale assez importante et prévu sur Switch en février 2018 (mais déjà disponible sur Steam). On ne révélera rien d'une introduction ayant une charge émotionnelle assez forte. De manière assez surprenante, le ton du jeu est beaucoup plus léger que l'intro, même si on se retrouve…
10

(GCE2017) Stay une aventure pixel sur Switch et mobiles

novembre 12, 2017 Reportages Aymerick
A la Game Connection Europe, on a pu essayé quelques titres issus de studios européens. Stay est de ceux-là. Il est développé par un petit studio catalan espagnol (choisi ton camp camarade...), prévu pour Switch en mai 2018 et pour téléphones mobiles après cette date. Un homme se réveille prisonnier dans un bâtiment abandonné. Cependant, un PC lui…

Avez-vous lu cet article?