Steampunk Syndicate, le test sur Android

1 steampunk syndicate
AMBIANCE STEAMPUNK CHEAP! 

Je me souviens de ma première rencontre avec SteamPunk Syndicate, il faisait sombre, la musique faisait vibrer les murs, les sièges étaient inconfortables et mes voisins bruyants. Non je n'étais pas à la Paris Games Week, mais bien dans une salle de cinéma. L'un de mes voisins "toujours trop bruyants" venait de sortir son Smartphone et de lancer le jeu.

Alors forcement, j'étais curieux, piqué au vif, je me suis dit qu'il devait forcement être intéressant pour qu'un adolescent le lance et y joue pendant 15 minutes non-stop en attendant les bandes-annonces. J'ai donc téléchargé ce Free2Play, prenant le temps nécessaire pour terminer le seul et unique mode campagne. Est-ce que je le regrette? Un peu...

 

Note
3/10
Steampunk Syndicate est un TowerDefense tout à faire classique, avec des graphismes 2D minimaliste, une palette de couleur absente, des sons dérangeant et un principe qui s'essouffle après quelques parties. Le jeu n'amenant quasi aucune nouveauté (enfin si, des unités volantes et de l'XP avec un système de fusion de cartes), il se paye le luxe d'être lent (merci le mode accèléré, mais ce n’est pas encore assez). La bonne nouvelle, l'absence de difficulté vous permettra d'en venir à bout sans passer à la caisse. Comptez 5 heures de jeu pour le finir et ne jamais y revenir.

 

  • Née dans les années 80, Manoloben a pu tour à tour découvrir les joies du PC, puis des consoles de salon. C'est dans les années 2000 avec la découverte de la Neogeo Pocket qu'il s'est lié d'amour pour les consoles portables. Le(la?) GameBoy Advance fut sa/son compagnon pendant son école d'ingénieur puis, se fut au tour de la GP32 et de ses dérivées... Ne souhaitant pas quitter ce milieu, il a rejoint l'équipe d'un site en ligne spécialiste des consoles portables en 2011. Cette passion lui fit quitter le groupe pour fonder Air-gaming avec deux autres amis. Aujourd'hui, Manoloben souhaite transmettre une information sans tabou ni limitations, qui sont trop souvent imposés par un milieu de plus en plus vénal.

Du même auteur : Manoloben

 

 

 

Mots-clés: Android, Test, Manoloben, Tower-Defense

Imprimer E-mail

You have no rights to post comments

D'autres articles

10

Steredenn: Binary Stars, le test sur Switch

juillet 16, 2018 Test - Nintendo Switch Aymerick
Dès que je l’ai vu pour la première fois en 2015 sur PC, j’ai su que je l’aimais. Mais en amitié comme dans les jeux vidéo, un amour ne s’obtient pas sans investissement ni acquis d’avance… Car Steredenn: Binary Stars est un shoot'em up exigeant. Une bonne occasion de nous y intéresser pour sa sortie sur la console Nintendo Switch.
10

Lightfall, le test sur Switch

juin 28, 2018 Test - Nintendo Switch Angi
Ces dernières années ont vu l’émergence de titres dits indépendants issus du financement participatif. L’histoire de Lightfall est également née ainsi, et elle n’est pas toute jeune puisqu’elle date de 2015. Le premier jeu de Bishop Games débarque aujourd’hui sur Switch, avec la promesse d’un gameplay dynamique et novateur. Avançons dans la…

Avez-vous lu cet article?