Deux Ex Go, le test sur Android

titre

Au vu de la déclinaison des licences Square Enix avec le concept GO, comme Hitman Go, Lara Croft Go, tous testés sur Air-Gaming.com, il était évidement que Square Enix allait continuer sur sa lancée. C'est désormais Deus Ex qui se voit adapté. On nous l'avait présenté en preview à la Gamescom le jour de sa sortie, ce qui était clairement un choix de calendrier vraiment dommageable. Après cette rentrée un peu chargée en couverture média pour nous, on a pu prendre un peu de temps pour le tester dans la durée.

 

DXGO Screenshot 1nocaption
Une belle déco dans ma matrice.

Deus Ex Go reprend donc l'exacte mécanique de la série Go, il n'y aura donc ici aucune surprise de fond. On doit amener Adam d'un point A à un point B dans un ordre précis de case pour éviter les ennemis et désamorcer les pièges.
La première innovation tient dans l'abandon du damier, habituellement utilisé dans le Go, pour une réalisation en ligne oblique assez proche visuellement d’un effet « circuit imprimé ».

Si le concept de base est inchangé, les interactions sont suffisamment originales pour donner au titre une certaine nouveauté. Il vous faudra désormais compter avec des gardes en armure qui vous fonceront dessus dès que vous serez dans leur champ de vision. Même problème avec des tourelles qui tirent à vue, ou des robots faisant leur ronde.
Vous aurez à votre disposition vos poings (avec leurs améliorations) pour liquider les ennemis par derrière ou sur le côté, mais vous pourrez également compter sur certains bonus dans les différents stages : programmes d'invisibilités, tirs de charge électrique, piratage (de dalles, ou de tourelles), etc.

DXGO Screenshot 4nocaption
Un damier...chez Square-Enix

Les niveaux n'ont pas de limite de mouvement, mais le jeu vous incite à les réaliser en un nombre limité (indiqué en bas à gauche de l’écran), pour débloquer des succès quand tout un chapitre a été parfaitement résolu. Sur ce point il est à signaler que les succès sont assez nombreux et variés.

Pour la première fois, le jeu est scénarisé, Adam devant délivrer un magnat de l'industrie retenu en otage. Bon sans être révolutionnaire (dans une corpo c'est difficile...), l'histoire fait son boulot narratif avec ses petits rebondissements prévisibles.

Graphiquement Deus Ex Go est très joli, avec un parti pris particulier, mêlant des éléments de décors dans un univers épuré et froids. L'aspect final donne une ambiance « matrice » assez réussie pour le coup. Cette sensation est d’ailleurs accentuée par certains effets visuels, comme l'écran du jeu qui freeze de temps en temps.
Les animations elles sont bien détaillées surtout à travers plusieurs types de mouvements et d'attaques pour Adam.

06
Un editeur de niveau intuitif.

A la bande-son on retrouve le studio Song Pixel, qui avait travaillé sur Lara Croft Go, avec des musiques d'ambiances particulières, qu'on pourrait qualifier de « synthétique », et la aussi collant parfaitement à l'univers.

Le seul point « négatif » reste une aventure beaucoup plus courte que ses prédécesseurs Lara Croft Go et surtout Hitman Go. Cependant les développeurs compensent en proposant une série d'épreuves appelées Défis qui changent toutes les semaines. Un certain nombre de succès y sont d’ailleurs attachés.
Depuis peu l'ensemble des utilisateurs peuvent proposer leurs propres réalisations, via un « créateur de casse-tête » (probable traduction québécoise pour « éditeur de niveau »), qui est désormais présent dans le jeu via une mise à jour. Celui est assez simple d'utilisation et se veut le plus intuitif possible.
Dans les deux cas, la réalisation est assez austère puisqu’aucun élément de décor n'est proposé. Par contre, le vrai challenge est souvent ici avec de vrais casse-tête qui peuvent se révéler bien ardus à résoudre et donc beaucoup plus jouissifs que l'aventure de base.

08
Ou est Charly l'agent 47 ?

Si vous êtes bloqué, le jeu vous donne la possibilité d'utiliser deux fois une solution téléguidée pour résoudre les niveaux.
Dans ce registre et pour une question de principe pour un jeu payant, on regrettera la présence de monétisation, permettant justement d'acheter davantage de solutions, d'annulations d'actions, etc. heureusement sans aucune obligation pour finir le jeu.

Le jeu fait également office de « companion app » pour le jeu Deux Ex Mankind Divided pour PC et Xbox One (seulement, la version PS4 n’est pas comprise dans cette possibilité). Des kits de Praxis vous seront offerts selon vos performances.

 

Note
8/10
Au final le jeu répond aux attentes. La réalisation est plutôt réussie aussi bien graphiquement (dans l’aventure de base) que musicalement. On regrettera cependant une aventure un peu courte et un challenge qui se trouve surtout dans sa fonction réseau (à savoir les défis hebdomadaires et l’éditeur de niveaux), mais qui perd du coup de sa superbe avec des niveaux vides de toute fioriture.
Version 2.17 testée sur un HTC M8S sous Android 6.0.1.

 

 

Présentation de l'auteur : Kuk

  • Kuk

    Kuk s'est lié d'amitié avec le monde du jeu vidéo très jeune. En 1988, il possède son premier ordinateur, un Atari 1040 STF flambant neuf. Et Atari ne le quittera plus jamais… Durant les années suivantes, il s'intéresse tour à tour à la Nec GT, à la NeoGeo Pocket et à sa petite soeur, la déclinaison Color, qui le font rentrer dans le jeu vidéo portable. Passionné d’histoire et de littérature, il apprécie tout particulièrement les jeux de rôle et les jeux d’aventure. Il montre aussi beaucoup d'intérêt pour le travail fourni par les développeurs indépendants dont il se fait une spécialité. Dans tous les cas, il privilégie le fond à la forme.

Du même auteur : Kuk

 

 

Mots-clés: Reflexion, Kuk, Square Enix, Deus Ex, Deus Ex GO

Imprimer E-mail

You have no rights to post comments

D'autres articles

05

(GCE2017) Figment, le monde des rêves et de la musique bientôt sur Switch

novembre 12, 2017 Reportages Aymerick
Figment est un jeu d’action aventure, onirique, ayant une dimension musicale assez importante et prévu sur Switch en février 2018 (mais déjà disponible sur Steam). On ne révélera rien d'une introduction ayant une charge émotionnelle assez forte. De manière assez surprenante, le ton du jeu est beaucoup plus léger que l'intro, même si on se retrouve…
10

(GCE2017) Stay une aventure pixel sur Switch et mobiles

novembre 12, 2017 Reportages Aymerick
A la Game Connection Europe, on a pu essayé quelques titres issus de studios européens. Stay est de ceux-là. Il est développé par un petit studio catalan espagnol (choisi ton camp camarade...), prévu pour Switch en mai 2018 et pour téléphones mobiles après cette date. Un homme se réveille prisonnier dans un bâtiment abandonné. Cependant, un PC lui…

Avez-vous lu cet article?