Pixel Dungeon, le test sur Android

feature
LE MINIMALISTE ROGUE-LIKE! 

Fruit du cerveau de Oleg Dolya (un développeur russe), Pixel Dungeon se veut un hommage au premier Rogue-Like (je pense tout particulièrement à un sous Linux en mode ASCII et dont le nom m'échappe, peut être bien Tarn?!). Il en récupèrera donc toutes les mécaniques comme la vue de dessus, un mode tour par tour, des étages à fouiller de fond en combe, des pièges à éviter, les trésors à récupérer (or, armes, armures, potion et j'en passe), ainsi que des boss cachés au fin fond de salles sombres vous permettant une fois vaincu d'afficher votre "gros billisme" auprès de vos amis. Rogue-Like oblige la mort est définitive.

La particularité de notre Pixel Dungeon outre l'aspect pixel-art réussi est la bonne gestion du temps requis pour chaque action. En effet bien que le titre soit au tour par tour, il considérera le temps nécessaire à chacune de vos actions avant de décider s’il vous rend la main ou l'attribue à vos adversaires. Dans les faits, une arme rapide pourra attaquer deux fois avant une riposte, quant au changement d'armure ou bien la consommation d'une potion vous laisseront sans défense pendant plusieurs phases d'attaques ennemies. Un régale!

Le titre prend bien soin d'ajouter quelques gestions étonnant comme l'embuscade derrière une porte vous rendant plus prompt à occire votre adversaire, la possibilité de faire des potions, de planter des graines, d'améliorer vos armes ou armures, de les enchanter, etc., etc. Il en est de même pour la gestion du décor qui pourra prendre feu si vous jouer trop avec votre baguette magique lanceuse de boule de feu. Vraiment étonnant/surprenant/agréable pour un jeu gratuit!

 

Note
8/10
C'est sans honte que je vous conseille fortement Pixel Dungeon, le jeu offrant une très bonne rejouabilité (et mince il est gratuit!!!), certes il est sujet à quelques crashs sur Asus Zenfone 2, mais la sauvegarde automatique se chargera de vous repositionner exactement au même endroit. Attention cependant, sa difficulté en rebutera plus d'un, il faudra surement prendre le temps de lire quelques tutoriels en ligne pour vous aider. Mis à part cela, c'est du tout bon! De plus le titre étant sous licence GPL il semble que bon nombre de copies aient fleuri. À voir si elles dépassent le maitre.

 

  • Née dans les années 80, Manoloben a pu tour à tour découvrir les joies du PC, puis des consoles de salon. C'est dans les années 2000 avec la découverte de la Neogeo Pocket qu'il s'est lié d'amour pour les consoles portables. Le(la?) GameBoy Advance fut sa/son compagnon pendant son école d'ingénieur puis, se fut au tour de la GP32 et de ses dérivées... Ne souhaitant pas quitter ce milieu, il a rejoint l'équipe d'un site en ligne spécialiste des consoles portables en 2011. Cette passion lui fit quitter le groupe pour fonder Air-gaming avec deux autres amis. Aujourd'hui, Manoloben souhaite transmettre une information sans tabou ni limitations, qui sont trop souvent imposés par un milieu de plus en plus vénal.

Du même auteur : Manoloben

 

Mots-clés: Android, Test, Manoloben, Rogue-Like

Imprimer E-mail

You have no rights to post comments

D'autres articles

05

(GCE2017) Figment, le monde des rêves et de la musique bientôt sur Switch

novembre 12, 2017 Reportages Aymerick
Figment est un jeu d’action aventure, onirique, ayant une dimension musicale assez importante et prévu sur Switch en février 2018 (mais déjà disponible sur Steam). On ne révélera rien d'une introduction ayant une charge émotionnelle assez forte. De manière assez surprenante, le ton du jeu est beaucoup plus léger que l'intro, même si on se retrouve…
10

(GCE2017) Stay une aventure pixel sur Switch et mobiles

novembre 12, 2017 Reportages Aymerick
A la Game Connection Europe, on a pu essayé quelques titres issus de studios européens. Stay est de ceux-là. Il est développé par un petit studio catalan espagnol (choisi ton camp camarade...), prévu pour Switch en mai 2018 et pour téléphones mobiles après cette date. Un homme se réveille prisonnier dans un bâtiment abandonné. Cependant, un PC lui…

Avez-vous lu cet article?