Les jeux gratuit de Robber Docks, les tests sur Android

Screenshot 2016 06 06 21 56 03
CONDUITE DE DRAGON BOURRE SUR ANDROID!

Robber est un petit gras sympa (il est le créateur de l'excellent Kaasua), il fait dans son coin des jeux gratuits, n'imposant à personne sa vision du monde et ne demande surtout pas l'aval de journaleux. Pas de bol pour lui, je suis tombé sur ses créations lors de ma séance de surf au détour d'un forum de développeur. Robber est plutôt un développeur Web (tous ses jeux sont dispo sur Kongregate donc l'excellent Kaasua oui je me répète, mais en multi ce mini-jeu stupide a un potentiel), d'ailleurs il n'a pas moins de 5 jeux à son actif dont deux disponibles gratuitement sur Android (merci Robber). On va s'attarder sur ces deux - Dragon Sings Fire et Long Larry I - mais vous pouvez découvrir les autres sur son site web

Je vais faire cours, car il faut l'avouer se sont deux "petits" jeux comme on dit dans le jargon ultra technique du journalisme d'investigation (ironie je précise)... cela signifie que pour ce prix de 0€ vous n'aurez pas d'écran titre, et quelques niveaux à essayer. Ils ressemblent donc plus à des concepts qu'à des jeux, même si Dragon Sings Fire lui aura une introduction de 5 secondes. Pour moi la véritable réussit c'est Long Larry I, un titre qui reprend le principe du Serpent de nos Nokia 3210, pour l'adapter a un format Smartphone. Ici le serpent (j'imagine qu'il s'appelle Larry) se déplace aux doigts, il doit attraper des étoiles et éviter les formes géométriques blanches. Le jeu est en temps limité  (+1 seconde pour chaque étoile mangé) et invite à faire du scoring. Il dispose d'une dizaine de niveau avec leurs propres difficultés. Le serpentin peut - contrairement à son grand frère - se "traverser", mais par contre si un élément externe touche une partie de son corps : "Game Over"!

Pour ce qui est de Dragon Sings Fire, la maniabilité est bien trop "bizarre" pour éprouver un plaisir à jouer. De plus, le concept n'est pas nouveau, c'est le genre de jeu qu'on trouve pas centaine sur mobile où vous devrez récupérer toutes les étoiles, finir le même niveau en temps limité, ou encore sans vous faire toucher. On l'oubliera bien vite.

 

Note pour Larry
7/10

Note pour Dragon

2/10

 

 

Vous l'aurez compris, ces jeux sont plus des concepts, voir des vitrines pour l'auteur. Ils ne sont pas réellement longs, ni même extrêmement travaillés, mais je suis heureux d'avoir quand même joué à Long Larry I qui m'a téléporté en 1998. Pour Dragon Sings Fire, l'auteur a du se perdre. On ne lui en veut pas, qu'il continue, on le surveillera pour vous.

 

  • Née dans les années 80, Manoloben a pu tour à tour découvrir les joies du PC, puis des consoles de salon. C'est dans les années 2000 avec la découverte de la Neogeo Pocket qu'il s'est lié d'amour pour les consoles portables. Le(la?) GameBoy Advance fut sa/son compagnon pendant son école d'ingénieur puis, se fut au tour de la GP32 et de ses dérivées... Ne souhaitant pas quitter ce milieu, il a rejoint l'équipe d'un site en ligne spécialiste des consoles portables en 2011. Cette passion lui fit quitter le groupe pour fonder Air-gaming avec deux autres amis. Aujourd'hui, Manoloben souhaite transmettre une information sans tabou ni limitations, qui sont trop souvent imposés par un milieu de plus en plus vénal.

Du même auteur : Manoloben

 

Mots-clés: Android, Action, Test, Manoloben

Imprimer E-mail

You have no rights to post comments

D'autres articles

10

Steredenn: Binary Stars, le test sur Switch

juillet 16, 2018 Test - Nintendo Switch Aymerick
Dès que je l’ai vu pour la première fois en 2015 sur PC, j’ai su que je l’aimais. Mais en amitié comme dans les jeux vidéo, un amour ne s’obtient pas sans investissement ni acquis d’avance… Car Steredenn: Binary Stars est un shoot'em up exigeant. Une bonne occasion de nous y intéresser pour sa sortie sur la console Nintendo Switch.
10

Lightfall, le test sur Switch

juin 28, 2018 Test - Nintendo Switch Angi
Ces dernières années ont vu l’émergence de titres dits indépendants issus du financement participatif. L’histoire de Lightfall est également née ainsi, et elle n’est pas toute jeune puisqu’elle date de 2015. Le premier jeu de Bishop Games débarque aujourd’hui sur Switch, avec la promesse d’un gameplay dynamique et novateur. Avançons dans la…

Avez-vous lu cet article?