Super Arc Light, le test sur Android

01
 

Il y a parfois des plaisirs coupables. Comme quand vous passiez plus de temps sur un jouet à pas cher, alors que vos parents s’étaient saignés pour acheter le beau cadeau du moment... La version 2.0 de Super Arc Light c'est un peu ça. Ce qui nous ramène aussi à une question simple : C'est quoi un bon jeu...?

 

02Plus qu'un logiciel de génération de fractales

Si chacun a probablement une réponse, les gars de Liverpool Glasgow de No Code Studios, ont la leur. Le bon jeu c'est d’abord un concept :  
Une petite boule pivote rapidement sur l'axe d'un cercle et doit le défendre contre des vagues d'ennemis aux formes géométriques (triangles, octogones, croix, etc.) qui tentent de le percuter. Le tir de base se déclenche en rafale à chaque pression sur votre écran tout en ralentissant votre rotation. Chaque fois que vous relâchez votre doigt, votre bouboule repart dans le sens inverse... Pour vous aider, différents bonus d'armes apparaissent à certains moments. Pour choisir celle qui vous convient rien de plus simple, il suffit de tirer dessus. Après quoi vous bénéficiez un court moment de ce tir spécial avant que le tir de base ne revienne. Dix-huit armes sont à déverrouiller en tout.

Dis comme ça, c'est presque basique. Mais le gameplay est là. Le jeu demande cependant a être bien appréhendé, notamment du fait d'une certaine latence entre votre pression de l'écran et la réaction de votre "vaisseau"... Comme vous le constatez, les graphismes sont ultra-minimalistes. Pour autant les lignes de couleurs des différents tirs ainsi que la musique soundchip bien pêchue donnent un véritable charme à ce jeu. Quatre pistes musicales, c'est peu et on le regrette, mais c'est déjà mieux que l'unique initialement disponible dans la version 1.0 de Super Arc Light.

Deux modes de jeux sont désormais disponibles dans cette version 2.02:
Facile, le nouveau mode, vous propose trois vies, mais sans enregistrer vos scores, ce qui sert finalement de mode d'entrainement.
Normal ou vous n'avez qu'une seule vie et qui enregistre vos scores.

Or il est bien évident que tout l'objectif du jeu repose sur le scoring notamment en ligne. Vous pourrez vous mesurer dans un classement avec vos amis ou le classement mondial. Petite remarque, on a constaté qu'un Highscore obtenu sans connexion internet n'a pas été enregistré après coup. Il a fallu qu'on obtienne un chiffre supérieur pour que le classement général le prenne en compte.

Le jeu vous incite à prendre tous les risques, car plus tôt vous abattez les ennemis, plus les points que vous obtenez sont importants, le vaisseau ennemi en forme de triangle par exemple vous rapporte 500 points si vous l’abattez rapidement, mais seulement 300 si vous tardez. Vous aurez également ce type de réaction sur les bonus qui vous sont proposés... pour 2000 points on prendra tous les risques...

On rajoute qu'il est disponible en onze langues dont le français, c'est sympa mais ce n'est pas fondamental vu les textes à lire.

 

Note
9/10
Super Arc Light Lorem est donc un très bon jeu, simple, épuré, il est complètement hypnotique grâce à son gameplay, sa musique et ses lignes de couleurs. On aurait bien sûr aimé plus de contenus, mais pour un peu plus d'un euro et pour peu que le principe du shoot-them-up vous parle, il vous ravira de longs moments partout où l'ennui vous guette. Rien que pour ça, respects messieurs !
Testé sur HTC One M8S Android 5.0.2

 

 

Présentation de l'auteur : Kuk

  • Kuk

    Kuk s'est lié d'amitié avec le monde du jeu vidéo très jeune. En 1988, il possède son premier ordinateur, un Atari 1040 STF flambant neuf. Et Atari ne le quittera plus jamais… Durant les années suivantes, il s'intéresse tour à tour à la Nec GT, à la NeoGeo Pocket et à sa petite soeur, la déclinaison Color, qui le font rentrer dans le jeu vidéo portable. Passionné d’histoire et de littérature, il apprécie tout particulièrement les jeux de rôle et les jeux d’aventure. Il montre aussi beaucoup d'intérêt pour le travail fourni par les développeurs indépendants dont il se fait une spécialité. Dans tous les cas, il privilégie le fond à la forme.

Du même auteur : Kuk

 

Mots-clés: Android, iOS, Kuk, Shoot'em up

Imprimer E-mail

You have no rights to post comments

D'autres articles

10

Brakes Are For Losers, le test Switch

avril 16, 2018 Test - Nintendo Switch Angi
Amateurs du légendaire Super Sprint, ou peut-être de Super Off Road ou Super Skidmarks pour les moins seniors d’entre vous (et nous), réjouissez-vous. Issu du studio Oudidon et édité par Playdius, Brakes Are For Losers (BAFL) débarque sur Nintendo Switch, se qualifiant lui-même de titre néo-rétro. C’est donc à toute allure que nous allons aborder…
10

Atomik RunGunJumpGun, le test sur Switch

avril 16, 2018 Test - Nintendo Switch Angi
3, 2, 1, action. Intro minimaliste, musique d’ambiance techno-planante, atmosphère visuelle au croisement de la rave party et du ZX Spectrum, c’est parti pour Atomik: RunGunJumpGun. Un runner nerveux, rétro dans l’aspect mais bien actuel dans sa difficulté. Nous l’avions déjà testé sur Ipad il y a quelques temps et il débarque aujourd’hui sur…

Avez-vous lu cet article?