Miitomo, l'arrivée de Nintendo sur téléphones et tablettes

title miitomo

En mars 2015, Nintendo faisait une annonce fracassante : celle d'un partenariat avec DeNA, le géant japonais spécialisé dans le jeu vidéo mobile. Fort de cette association, Nintendo promettait de futurs jeux spécifiques sur smartphones et tablettes... Et c'est ainsi que presque un an plus tard, Miitomo voit le jour sur Android et iOS.

 

Screenshot
Le mauvais gout n'est pas seulement dans vos réponses...

Nintendo avait prévenu qu'il ne développerait pas ses jeux DS/3DS sur téléphones, et vu ses grandes réticences à se lancer sur ce marché, on était donc d'autant plus curieux de découvrir ce que le constructeur allait nous proposer... Finalement, le premier jeu édité n'est pas un jeu, mais un logiciel de réseau social light. En effet, Miitomo reprend les "fameux" avatars, les Mii que nous avons vu sur les consoles Wii et DS. Vous aurez la possibilité d'échanger avec les avatars de vos amis. Cela peut être fait par connexion Bluetooth ou en associant votre compte Facebook et/ou Twitter à Miitomo pour pouvoir ajouter des amis. Mais pour l'instant, aucune possibilité n'a été prévue pour associer de simples demandes directes. En revanche, vous pouvez créer un avatar et l'envoyer à n'importe qui sous la forme d'un flash-code. Bref, la connectivité sociale selon Nintendo : pas pratique, voire pénible.

La fonction sociale réside dans la possibilité de répondre à des questions prédéfinies par le logiciel comme : Quel endroit as-tu visité dernièrement ? Quelle est ta couleur préférée ? Quelle information a retenu ton attention dernièrement ? Etc. ! Celles-ci seront lues par votre Mii grâce à une fonction vocale assez bien faite. Certaines questions sont directement liées à quelqu'un et dans ce cas portent la mention "ça reste entre nous", en rouge. Pour résumer, dans ce cas, seul vous et le destinataire pourrez donc lire ce type de questions-réponses : Quelle est la plus grande qualité de Manoloben (sa disponibilité et sa patience…) ou qu'est ce que Olivier B. aime manger par-dessus tout (du gras), etc. S'agissant des questions générales (celles qui ne sont pas "entre nous" donc), pour une raison étrange, on ne peut pas directement lire les réponses des personnes de son choix, parmi ses contacts. Pour y parvenir, il faut que votre Mii "pense" à l'avatar de quelqu'un d'autre ou que celui-ci vienne vous visiter dans votre appartement virtuel. Il y a une troisième option, celle qui consiste à dépenser des bonbons... On les obtient en cadeau en se connectant régulièrement ou en les achetant avec de la monnaie virtuelle.

Si le principe n'est pas inintéressant en soi, on est tout de même très limité par les échanges possibles. Les questions prédéfinies sont très stéréotypées et pas toujours très intéressantes. Pour l'instant, vous ne pouvez pas en créer vous même. Du coup on arrive rapidement aux bouts des possibilités sociales. En revanche, vos réponses ne sont soumises à aucune censure... Voir l'une des captures d'écran qui accompagnent ce test, le mauvais goût et le graveleux sont donc possibles (une fonction d’alerte aux modérateurs à cependant été prévue).

Autre possibilité dans le "jeu", la panoplie de vêtements à acheter avec de la monnaie virtuelle. La garde-robe est assez variée pour un début et sera probablement colossale par la suite. On sent les possibilités de placements de produits... En revanche, aucun élément de décoration de votre appartement virtuel n'est disponible. Mais on imagine très bien Nintendo changer cela à la faveur d'une mise-à-jour.

Miitomo a été réalisé pour fonctionner avec l'offre qui a remplacé le programme Club Nintendo: my.nintendo.com. Dans ce cadre, le site vous propose trois monnaies :
- la monnaie Miitomo qui vous permet d'acheter des vêtements, chaussures, bijoux, "in game" etc., et qui vous est offerte régulièrement mais que vous pouvez aussi acheter avec votre argent pauvre fou que vous êtes.
- la monnaie platine, gagnée quand vous réalisez certaines actions : changer de vêtements une fois par jour dans Miitomo, se connecter au Nintendo eShop une fois par semaine, etc. ;
- la monnaie or, uniquement en achetant des jeux directement dans le Nintendo eShop ou en y enregistrant un code de téléchargement. 

Vous pourrez dépenser ces trois monnaies sur la plate-forme My Nintendo. On vous y propose des vêtements et accessoires exclusifs pour Miimoto. Plus intéressant, vous pouvez désormais obtenir des bons de réduction sur des jeux en téléchargement sur l'eShop et des titres exclusifs (pour l’instant My Nintendo Picross, The Legend of Zelda: Twilight Princess et la version DS de WarioWare: Touched!). Histoire de compliquer encore les choses, certains titres ne peuvent être achetés qu'avec de la monnaie or. Par exemple, Super Mario Land 2: 6 Golden Coins sur Nintendo 3DS vous coûtera 90 pièces d'or tandis que Metroid Fusion et Super Punch-Out sur Wii U coûtent respectivement 60 et 70 pièces d'or. Globalement, la conversion opérée par Nintendo est de 10 points or offerts pour 10€ d'achat.

On peut également obtenir avec la monnaie or des réductions sur des jeux de l'eShop. Intéressant ? A vous de voir : il faut dépenser plus de 100€ pour obtenir une réduction de 40% pour The Wonderful 101 sur Wii U, en sachant que ce  jeu est souvent soldé… La pratique est plus que limite. Autre point regrettable avec My Nintendo, la disparition des cadeaux physiques. C'était pourtant le point fort de l'ancien Club Nintendo.

Miitomo est disponible gratuitement dans 39 pays et 8 langues, sur iOS et Android.

Note /
Il va sans dire que cette version 1.1.2 de Miitomo n'est qu'un début. Pas inintéressant sur le principe, le "jeu" est assez lourd : impossibilité de formuler des questions directes, des questions prédéfinies limitées que ce soit dans leurs nombres que par leurs intérêts, lecture des réponses soumise à un paiement en bonbons (désolé, j'ai passé l'âge...) ou encore impossibilité d'ajouter des amis qui ne sont pas enregistrés sur un réseau social (ça, c'est vraiment mal !). S'agissant de ce cernier point, les choses vont évoluer et une inscription par simple e-mail sera possible à l'avenir. Ouf ! Par ailleurs, le mini-jeu intégré de type pachinko, qui permet de gagner des costumes, est insignifiant. Reste que l'on a découvert un logiciel qui pourrait avoir pas mal de possibilités à l'avenir, notamment s'il s'oriente vers une sorte de Tomodachi Life. Il pourrait alors conquérir un public assez jeune et féminin. Au moment où nous écrivons ces quelques lignes, Miitomo enregistre dix millions de téléchargements, toutes plates-formes confondues. Pas mal, mais pas renversant non plus : l'application de Nintendo a largement été mise en avant, notamment par Apple qui savoure l'arrivée du constructeur nippon sur ses appareils mobiles... Une victoire, à marche forcée, et non des moindres !
 
Testé sur HTC One M8S Android 5.0.2

 

 

 

 

Présentation de l'auteur : Kuk

  • Kuk

    Kuk s'est lié d'amitié avec le monde du jeu vidéo très jeune. En 1988, il possède son premier ordinateur, un Atari 1040 STF flambant neuf. Et Atari ne le quittera plus jamais… Durant les années suivantes, il s'intéresse tour à tour à la Nec GT, à la NeoGeo Pocket et à sa petite soeur, la déclinaison Color, qui le font rentrer dans le jeu vidéo portable. Passionné d’histoire et de littérature, il apprécie tout particulièrement les jeux de rôle et les jeux d’aventure. Il montre aussi beaucoup d'intérêt pour le travail fourni par les développeurs indépendants dont il se fait une spécialité. Dans tous les cas, il privilégie le fond à la forme.

Du même auteur : Kuk

 

 

 

 

Mots-clés: Android, iPad, Iphone, iOS, Nintendo, Kuk, Club Nintendo, MyNintendo

Imprimer E-mail

You have no rights to post comments

D'autres articles

05

(GCE2017) Figment, le monde des rêves et de la musique bientôt sur Switch

novembre 12, 2017 Reportages Aymerick
Figment est un jeu d’action aventure, onirique, ayant une dimension musicale assez importante et prévu sur Switch en février 2018 (mais déjà disponible sur Steam). On ne révélera rien d'une introduction ayant une charge émotionnelle assez forte. De manière assez surprenante, le ton du jeu est beaucoup plus léger que l'intro, même si on se retrouve…
10

(GCE2017) Stay une aventure pixel sur Switch et mobiles

novembre 12, 2017 Reportages Aymerick
A la Game Connection Europe, on a pu essayé quelques titres issus de studios européens. Stay est de ceux-là. Il est développé par un petit studio catalan espagnol (choisi ton camp camarade...), prévu pour Switch en mai 2018 et pour téléphones mobiles après cette date. Un homme se réveille prisonnier dans un bâtiment abandonné. Cependant, un PC lui…

Avez-vous lu cet article?