Tiki Towers, le test sur Android/iOS

tikitowers4
SIMULATEUR DE PONT DE SINGE!

Le principe de Tiki Towers est, en fait, calqué sur celui de World of Goo, un titre disponible sur de nombreuses autres plate-formes. L’objectif est d’accompagner cinq singes d’un point A à un point B. Mais vous vous imaginez bien que cela ne sera pas simple, et que le chemin sera semé d’embûches. Au programme : lave, trou sans fond et tour à gravir de plusieurs étages. Dans un premier temps, vous aurez à votre disposition un nombre limité de bambous pour vous aider. Ces bambous vont vous permettre de construire toutes sortes de choses : des tours, des ponts ou même des roues géantes. Pour corser le tout, vous devrez également fournir à chaque singe une banane, placée sur le chemin dans des endroits pas forcément très accessibles. A vous donc de déterminer le nombre de bambous nécessaires pour la construction principale et d’imaginer comment rattacher au mieux les autres pour permettre aux singes de se nourrir.

Ah oui, nous avons oublié de parler d’un autre élément important à prendre en compte : la gravité. Même si vos constructions s’avèrent équilibrées, qu’en sera-t-il après le passage de cinq singes sautillants ? Il n’est pas rare de voir un maillon, puis deux, puis tout un élément se désolidariser dès le premier passage. Il faut donc penser à bâtir des constructions réellement robustes.

 

Note
7/10
Tiki Towers mettra vos talents de bâtisseur à rude épreuves sur les cinq îles composées de neuf tableaux chacune qui composent l’aventure. Certains tableaux ne manque pas d’originalité avec des titres parfois évocateur sur la marche à suivre (exemple : la roue de la mort). Le principal point noir du titre réside dans sa difficulté parfois insuffisante, en particulier dès que l’on a bien compris les astuces du jeu. Terminer ses 45 tableaux représente tout de même entre 5 et 7 heures de jeu. Ensuite, vous pourrez les rejouer en mode Eco, qui vous impose d’économiser quelques bambous dans chaque tableau déjà parcouru. Le challenge s’en trouve renouvelé. Tiki Towers est un très bon palliatif à World of Goo. Le jeu étant gratuit, libre à vous de vous faire une idée.

 

  • Née dans les années 80, Manoloben a pu tour à tour découvrir les joies du PC, puis des consoles de salon. C'est dans les années 2000 avec la découverte de la Neogeo Pocket qu'il s'est lié d'amour pour les consoles portables. Le(la?) GameBoy Advance fut sa/son compagnon pendant son école d'ingénieur puis, se fut au tour de la GP32 et de ses dérivées... Ne souhaitant pas quitter ce milieu, il a rejoint l'équipe d'un site en ligne spécialiste des consoles portables en 2011. Cette passion lui fit quitter le groupe pour fonder Air-gaming avec deux autres amis. Aujourd'hui, Manoloben souhaite transmettre une information sans tabou ni limitations, qui sont trop souvent imposés par un milieu de plus en plus vénal.

Du même auteur : Manoloben

 

 

 

Mots-clés: Android, iPad, Iphone, iOS, Simulation, Manoloben

Imprimer E-mail

You have no rights to post comments

D'autres articles

10

Brakes Are For Losers, le test Switch

avril 16, 2018 Test - Nintendo Switch Angi
Amateurs du légendaire Super Sprint, ou peut-être de Super Off Road ou Super Skidmarks pour les moins seniors d’entre vous (et nous), réjouissez-vous. Issu du studio Oudidon et édité par Playdius, Brakes Are For Losers (BAFL) débarque sur Nintendo Switch, se qualifiant lui-même de titre néo-rétro. C’est donc à toute allure que nous allons aborder…
10

Atomik RunGunJumpGun, le test sur Switch

avril 16, 2018 Test - Nintendo Switch Angi
3, 2, 1, action. Intro minimaliste, musique d’ambiance techno-planante, atmosphère visuelle au croisement de la rave party et du ZX Spectrum, c’est parti pour Atomik: RunGunJumpGun. Un runner nerveux, rétro dans l’aspect mais bien actuel dans sa difficulté. Nous l’avions déjà testé sur Ipad il y a quelques temps et il débarque aujourd’hui sur…

Avez-vous lu cet article?