Ana the Game, le test sur iOS

IMG 4655
BUDDY LE SEUL VRAI AMI! 

Ne vous inquiétez pas, cet article est garanti sans [SPOIL], car l'intérêt d'Ana The Game s'envolerait avec quelques mots bien choisis. Un peu comme un policier dont on vous dévoilerez la fin (Sauf Colombo, mais ce n’était pas vraiment des policiers!). Revenons à nos moutons, Ana the Game, le titre de Almost Game Studio, un studio monté par deux frenchies qu'on avait déjà rencontrées à la IndieCade cet hiver. Le titre devait sortir au premier trimestre, malheureusement il avait disparu de nos écrans radars. C'est début mai qu'on put avoir une version terminée du titre entre les pouces.

Pour rappel, le jeu de Nicolas et Clement (les auteurs) vous mettra dans la peau d'un jeune homme/femme ("vous") avec pour seule interface avec son monde, son téléphone portable. À vous le plaisir d'être totalement voyeuriste, de regarder les photos, les messages échangés, et bien évidemment de répondre à vos interlocuteurs. L'histoire se déroulera principalement avec des réponses à choix multiples - non sans nous rappeler l’assez monotone LifeLine. Mais de temps en temps, pour certaines énigmes, le titre vous laissera libre choix.

On a donc affaire à un "puzzle-game" narratif, composé d'une trentaine énigmes qui vous prendra quelques jours à décortiquer. Le titre se déroule en temps réel, vous notifiant sur votre propre téléphone de la réponse d'un protagoniste. Vraie fausse bonne idée, on vous propose des Pocket Watch, un accélérateur de temps pour 5 minutes pour 1€. Ce modèle Electronics Arts-esque m'a donné quelque aigreur d'estomac. Mais au vu du prix du titre 2€ (rappel aux lecteurs, 2€ pour un jeu c'est RIEN DU TOUT! Le prix d'un Cheeseburger), on peut comprendre que les auteurs cherchent à grappiller quelques euros supplémentaires.

Ana the Game ne se démarque pas toujours de la concurrence (A Normal Lost Phone, LifeLine etc. etc.). Mais force est de constater que la trame principale aurait pu être le départ d'un bon petit film. De plus, pour avoir fait trois tentatives sur le jeu, j'ai pu remarquer de vraies différences sur les réponses des protagonistes, même si la trame ne change pas dans sa globalité. Mais la fin sera différente. Seul bémol, l'écriture n'est pas toujours agréable, et pour les habitués du festival de Gérardmer, une partie de la vérité vous sautera au visage bien trop rapidement. Résultat, les réponses un peu idiotes du héros, deviendront source de frustration - même si les auteurs me certifient que l'on peut couper cours et terminer le jeu rapidement - je n'ai visiblement pas trouvé la bonne réponse pour cela sur mes 3 runs!

 

Note
7/10
Ana the Game est un petit jeu, bien fait, bien travaillé, avec les défauts inhérents au développement indépendant. Il souffre d'un manque de budget pour l'écriture qui peut tomber parfois dans l'archétypale (Thomas est ridicule dans la trame Anael). Mais vous savez ce que c'est, on aime aussi Ana pour ses défauts. On l'aurait surement souhaitée plus grande et plus libérée. Mais son air cruche nous fait fondre!

 

  • Née dans les années 80, Manoloben a pu tour à tour découvrir les joies du PC, puis des consoles de salon. C'est dans les années 2000 avec la découverte de la Neogeo Pocket qu'il s'est lié d'amour pour les consoles portables. Le(la?) GameBoy Advance fut sa/son compagnon pendant son école d'ingénieur puis, se fut au tour de la GP32 et de ses dérivées... Ne souhaitant pas quitter ce milieu, il a rejoint l'équipe d'un site en ligne spécialiste des consoles portables en 2011. Cette passion lui fit quitter le groupe pour fonder Air-gaming avec deux autres amis. Aujourd'hui, Manoloben souhaite transmettre une information sans tabou ni limitations, qui sont trop souvent imposés par un milieu de plus en plus vénal.

Du même auteur : Manoloben

 

Mots-clés: Test, iOS, Livre-Jeu, Manoloben

Imprimer E-mail

You have no rights to post comments

D'autres articles

05

(GCE2017) Figment, le monde des rêves et de la musique bientôt sur Switch

novembre 12, 2017 Reportages Aymerick
Figment est un jeu d’action aventure, onirique, ayant une dimension musicale assez importante et prévu sur Switch en février 2018 (mais déjà disponible sur Steam). On ne révélera rien d'une introduction ayant une charge émotionnelle assez forte. De manière assez surprenante, le ton du jeu est beaucoup plus léger que l'intro, même si on se retrouve…
10

(GCE2017) Stay une aventure pixel sur Switch et mobiles

novembre 12, 2017 Reportages Aymerick
A la Game Connection Europe, on a pu essayé quelques titres issus de studios européens. Stay est de ceux-là. Il est développé par un petit studio catalan espagnol (choisi ton camp camarade...), prévu pour Switch en mai 2018 et pour téléphones mobiles après cette date. Un homme se réveille prisonnier dans un bâtiment abandonné. Cependant, un PC lui…

Avez-vous lu cet article?