Retro Winter Sports 1986, le test sur iOS

RWS1986 09a

Aussi inattendu qu’intrigant, Retro Winter Sports 1986 le bien nommé vient de pointer le bout de son nez gelé sur nos tablettes. Ne cherchez pas, il ne s’agit pas d’un reboot d’un jeu original et il n’y a d’ailleurs pas eu de Jeux Olympiques en 1986. Est-ce que l’année est une référence à la première olympiade de 1896, ou tout simplement une référence interne à l’équipe de développement ? Nous n’en savons rien. Notons juste que le titre rappelle beaucoup dès son lancement le titre Winter Games, qui a fait le bonheur des ordinateurs des années 80 (et de la NES). Arrêterons-nous ici pour l’introduction historique, et plongeons dans la poudreuse.

RWS1986 07
Le ski alpin, grâce à ses contrôles particulièrement bien pensés, est l’une des épreuves les plus plaisantes.

Le titre commence par Retro et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il est bien nommé. Mélodies chiptunesques à souhait, graphismes en 256 couleurs (même si l’on avoue ne pas avoir compté) et allure low-res : retrogamers bienvenus. Le menu de base propose essentiellement un mode Tournament solo où les épreuves s’enchaînent, un mode Training pour les pratiquer de manière individuelle, un mode Hot Seat permettant à 8 joueurs maximum de prendre part à la compétition et le traditionnel tableau de score. Pratiquer le titre à plusieurs est bien entendu chaudement recommandé. Rien à signaler du côté des options, limitées au choix du langage (Allemand ou Anglais) et à l’activation des musiques/sons.

RWS1986 08
Chaque épreuve est précédée d’un rappel des commandes, plutôt bienvenu.

Retro Winter Sports 1986 vous permet de participer à 6 épreuves toutes très différentes : la course de bobsleigh, le curling, le biathlon, le slalom alpin, le saut à ski et le patinage de vitesse. La variété est donc de mise, d’autant que les contrôles sont également spécifiques à chaque épreuve. Basiques et limités, il faut aussi reconnaître qu’ils sont également exigeants et efficaces. On appréciera particulièrement que les développeurs nous aient évité le « bourrinage de boutons », autrefois très présent dans ce genre de titres.

 

 

RWS1986 05Jeu sur smartphone, ici un Iphone 5s. A moins d’avoir une excellente vue ou un très grand téléphone, nous vous recommandons chaudement de jouer sur tablette !

La réalisation se veut dans cette continuité oldschool réussie à tous niveaux, visuels comme sonores. Pour peu que l’on approche de la quarantaine et que l’on soit un minimum adepte du genre, il sera difficile de rester insensible à la nostalgie de Retro Winter Sports 1986. A l’inverse, la difficulté ainsi que la répétitivité inhérentes au genre et à son époque font aussi partie du lot. Autre petit détail cocasse, nous ne saurons que trop vous conseiller la pratique du titre sur tablette exclusivement. Sûrement au bénéfice des contrôles (pour éviter que vos pouces ne gênent la visibilité de l’action), la zone d’affichage du jeu est en effet réduite à la moitié de l’écran !

 

Note
6/10
Au final, il n’est pas si simple d’évaluer Retro Winter Sports 1986 (à part son titre, décidemment trop long). D’un côté, le boulot est fait avec amour, le contrat rétro est rempli et le jeu est très plaisant. De l’autre, les limites liées au style de jeu et de son gameplay d’un autre temps sont indéniables. Nous vous inviterons donc à prendre cette note comme une moyenne. Si vous êtes sensible au charme vidéoludique des eightiesopère, sentez-vous libres de l’augmenter d’un point ou deux. Mais aussi de la diminuer d’autant dans le cas contraire.

 

 

Présentation de l'auteur : Angi

  • angi50 50 ANgI- da Polom

    Né dans les Miel Pops, Ulysse 31 et les spirographes, ANgI- est un bon petit geek un poil rétro, mais pas que. Pas que car le présent a concrètement du bon vidéoludique à offrir à défaut de certitudes sur un avenir toujours incertain. Et pas que parce qu'au-delà des jeux vidéo, pas mal d'autres trucs l'intéressent tels que la culture nipponisante ou la technologie en général. Aujourd'hui, il a du mal à trouver sa place dans ce monde sans pitié où chaque comportement doit être codifié. Faux gamer devant l'éternel, ancien nerd doublé d'un otaku ou papa casual...? Ou peut-être un peu tout ça à la fois. Aujourd'hui, en matière de mobilité, la Nintendo 3DS a ses préférences. Et soyons honnêtes jusqu'au bout, l'iPad aussi, un peu.

Du même auteur : Angi

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mots-clés: iOS, Arcade, Sport, Angi

Imprimer E-mail

You have no rights to post comments

D'autres articles

10a

The Warlock of Firetop Mountain, le test

août 14, 2017 Test - iOS Angi
Déjà porteur d’une réputation plutôt flatteuse sur Steam, The Warlock of Firetop Mountain (TWFM) du studio Tin Min Games débarque aujourd’hui sur Ipad – un support qui semble tout à fait adapté au genre. En effet, il s’agit de l’adaptation d’un Livre dont vous êtes le héros, écrit par Steve Jackson et Ian Livingstone en 1982. Le jeu se présente…
ffanpp0f

Final Fantasy (écrit le 07/02/2008)

juin 16, 2017 Test - PSP Benjamin
Après les rééditions de Final Fantasy sur WonderSwan, puis sur GBA (dans Final Fantasy 1 et 2 : Dawn of Souls), voici venu une version que personne n’attendait, sur PSP. La version de trop ? Nous n’allons pas nous attarder sur le scénario et les mécaniques de jeu, déjà largement détaillés dans nos précédents tests. Penchons-nous plutôt directement…

Avez-vous lu cet article?