SwapTales : Léon le test sur iPad

Leon09

Pour le bonheur des papa-geeks ou le malheur des défenseurs des jouets en bois, les tablettes font désormais partie du paysage vidéo-ludique de nos chères têtes blondes. Cible marché de choix, les applications et autres livres interactifs leur étant destinés sont légion. Il n’était donc pas évident pour Witty Wings et son titre SwapTales : Léon de sortir du lot. Mais le pari est pourtant réussi et nous allons vous expliquer pourquoi.

 

Leon08
Attention, jeu propice aux débats conjugaux.

L’histoire nous met donc dans la peau de Léon, un jeune garçon dont les parents s’absentent lors d’une soirée sans lui, le confiant à sa baby-sitter. Commence alors une série de péripéties autant imprévues que fantasques, mais toujours passionnantes et enfantines.

Nous ne nous attarderons pas plus longtemps sur l’écriture (de qualité). Mais allons plutôt vous expliquer le concept des « SwapTales », dont le titre nous laisse espérer de prochains volumes à venir. La lecture d’une page répond à une certaine structure et quelques principes basiques. Tout d’abord, la page s’affiche en noir et blanc, et aucun texte n’est visible. En touchant progressivement les éléments de l’image, le joueur les fait apparaitre ainsi que la narration associée.

 

Leon07
La modification de l’histoire peut bien entendu affecter les pages suivantes, mais aussi
précédentes. Augmentant l’intérêt et la difficulté des puzzles.
Lors de ce processus, certains mots apparaissent en surbrillance, bleutés. Ces derniers peuvent en fait être inversés, modifiant ainsi l’image en cours, l’histoire de la page en cours voire celle des pages précédentes ou suivantes.
Petit exemple pratique. Supposons que vous soyez en train de lire « Papa était rigolo mais avec un travail exgieant », le tout illustré de l’image d’un père jouant de la guitare, mais de vêtements de chimiste accrochés au mur. En échangeant les mots en italique, l’image se transforme : le père brandit un carnet scolaire et les vêtements deviennent ceux d’un costume de clown. Cet exemple se veut classique, mais l’histoire vous réserve des combinaisons bien plus fantaisistes.


Pincipe simple mais génial, et qui a rapidement quelque chose de magique. Si ce procédé est libre sur quelques pages (servant alors uniquement à s’amuser avec l’environnement en cours), il est obligatoire sur la plupart d’entre elles pour modifier l’histoire et éviter qu’elle ne se termine trop vite.



Leon06
Une mauvaise combinaison entraîne un scénario écourté et une fin prématurée.
Heureusement, il suffit de revenir à la page précédente pour modifier tout ça.

Et c’est là que le bât blesse, en tout cas un peu. SwapTales : Léon est découpé en 4 chapitres (pour un total de 62 pages), ce qui est plutôt bienvenu pour permettre des aventures assez courtes et adapté au temps de concentration des enfants. Mais la difficulté montre très vite dès le second, avec des mots d’un vocabulaire très avancé et surtout une quantité de mots « switchables » pouvant aller jusqu’à 7. Le nombre de combinaisons possibles devient alors énorme.

Le jeu s’annonce pour un public de 6 à 10 ans. Nous l’avons testé avec des enfants de 7 ans. Si elle sert la durée de vie, dans les faits, la complexité évoquée ci-dessus a vite de quoi rebuter. Car le principe ludique et intelligent du jeu peut alors rapidement se transformer en manipulations multiples par « essai-erreur » (sans logique littérale) jusqu’à trouver la bonne combinaison. L’enfant aura donc malheureusement tendance à se lasser très vite, et la pratique du livre-jeu en présence d’un adulte est plus que conseillée pour éviter cet effet. C’est d’ailleurs sûrement dans ce contexte que le jeu propose un mode 2 joueurs (parent-enfant ?), où chacun s’occupe d’une image et d’un mot à échanger. Ou alors, de plutôt suggérer le jeu en solo à des enfants plus matures et plus à l’aise avec la lecture, et donc un peu plus âgés (9-10 ans).

Leon05
Exemple d’un tableau assez compliqué, arrivant  rapidement dans le jeu.

Du côté de la réalisation, tout se passe pour le mieux. Comme vous pourrez le constater sur les captures d’écran, les illustrations sont très réussies.  L’environnement sonore est également de qualité (sans narration néanmoins, uniquement musiques et son), mais surtout également contextuel selon les « swaps » de mots. Enfin, le support tablette est évidemment parfaitement adapté à l’ergonomie requise par le genre.

 

 

Note
9/10
Avec un concept simple mais frais et une réalisation aux petits oignons, SwapTales : Léon s’impose sans problème comme un must-have du livre interactif pour enfants. A condition que ceux-ci soient tout de même assez à l’aise avec la littérature, sous peine de se retrouver assez rapidement bloqués sur des casse-têtes à la difficulté en dents de scie… Ou de recevoir l’aide d’un adulte tout aussi ravi de participer à l’aventure. Dans tous les cas et comme souvent sur tablette, le prix inférieur à 5 euros (soit moitié moins environ que la plupart des livres « physiques » pour enfants de cet âge et n’offrant évidemment pas les même possibilités) finira de vous convaincre.

 

 

 

 

Présentation de l'auteur : Angi

  • angi50 50 ANgI- da Polom

    Né dans les Miel Pops, Ulysse 31 et les spirographes, ANgI- est un bon petit geek un poil rétro, mais pas que. Pas que car le présent a concrètement du bon vidéoludique à offrir à défaut de certitudes sur un avenir toujours incertain. Et pas que parce qu'au-delà des jeux vidéo, pas mal d'autres trucs l'intéressent tels que la culture nipponisante ou la technologie en général. Aujourd'hui, il a du mal à trouver sa place dans ce monde sans pitié où chaque comportement doit être codifié. Faux gamer devant l'éternel, ancien nerd doublé d'un otaku ou papa casual...? Ou peut-être un peu tout ça à la fois. Aujourd'hui, en matière de mobilité, la Nintendo 3DS a ses préférences. Et soyons honnêtes jusqu'au bout, l'iPad aussi, un peu.

Du même auteur : Angi

 

 

 

 

 

 

 

Mots-clés: iPad, iOS, Aventure, Angi

Imprimer E-mail

You have no rights to post comments

D'autres articles

10a

The Warlock of Firetop Mountain, le test

août 14, 2017 Test - iOS Angi
Déjà porteur d’une réputation plutôt flatteuse sur Steam, The Warlock of Firetop Mountain (TWFM) du studio Tin Min Games débarque aujourd’hui sur Ipad – un support qui semble tout à fait adapté au genre. En effet, il s’agit de l’adaptation d’un Livre dont vous êtes le héros, écrit par Steve Jackson et Ian Livingstone en 1982. Le jeu se présente…
IMG 81191

(Jeu-Concours) découvre le code et tente de gagner une console et tout un tas d'autres cadeaux!

août 15, 2017 Edito Benjamin
On l'a promis, c'est enfin sur les rails, le dernier jeu-concours de la saison. Celui qui célèbre vraiment nos 3 ans (je le sais, vu que je viens de payer la facture de l'hébergement pour 2017-2018)! Comme vous le savez on est gonflé à bloc pour la Gamescom, Kuk échauffe ses poignés (d'amour), Angi récite en boucle l'alphabet (Elfique, c'est pour…

Avez-vous lu cet article?