Gunstar Heroes, le test sur 3DS

Gunstar3
UN JEU PLEIN D'AMOUR, D'ACTION, ET DE BOSS DEBILE! 

Le mot décalé définit le mieux selon moi Gunstar Heroes, pas dans le mauvais sens du terme loin de là. Ce jeu sorti dans les années 90 uniquement sur console MegaDrive était une perle. Alors que tout le monde bavait sur Metal Slug, ses nombreux sprites, ses animations, son humour (raaaahhhh Metal Slug). Treasure lui oeuvrait tranquillement à son titre. Un véritable cadeau fait aux possesseurs de la console de Sega. Un jeu d'action qui n'aurait rien à envier au titre de SNK. Coup double! Le jeu par des astuces de programmation était capable d'afficher de la 3D aussi bien que la console de Nintendo. Autant vous dire qu'en tant qu'heureux possesseur du titre et de la console, je faisais ma star dans la cour de récré.

Mais au-delà de l'aspect technique, Gunstar Heroes c'est un jeu d'action bourré de clichés (certains peuvent être un peu trop localisés pour être compris par le peuple occidental). Des militaires un peu précieux, de gentils méchants, et même les antihéros de Nadia et le Secret de l’eau bleue (Gladys, Titus, Caius). L'aspect scénaristique est classique, mais les personnages rencontrés sont tellement barrés que lors des premières parties on est intrigué. S'ajoute à cela un système intelligent de gestion des armes. Aux nombres de quatre, ces armes peuvent se combiner pour profiter de la capacité de chacune et avoir un effet dévastateur. Fait notable, les armes sont plus proches des classiques du Shoot-Them-Up (Rayon laser, tir conventionnel, Boule de feu, ou à tête chercheuse) que d'un jeu de guerre à la Contra/Metal Slug (Bazooka, Mitraillette, Canon, Grenade). Résultat, le rythme est sacrément accéléré et les "bullets" partent dans tous les sens par centaines.

Pour ce qui est de la version 3DS, aucune surprise, on retrouvera les mêmes musiques, le choix entre la version japonaise ou internationale, la possibilité de mettre en 3D le jeu (mais étonnamment il m'a rendu plus malade qu'à l'accoutumée), des modes MegaShoot ou MegaLife pour les débutants, et Gunslinger permettant de changer d'arme à la volée. Le minimum vital dites-vous?

 

Note
6/10
Un effort minimum pour la conversion du titre sur 3DS, ce qui rend difficile d'attribuer un 7/10 pourtant bien mérité. Les mécanismes fonctionnent toujours, le rythme est dément pour ce genre de titre, la difficulté intéressante, mais les défauts de l'époque toujours présents (principalement le système de visée qui fait défaut dans certains cas). A conseiller à ceux qui ne le connaissent pas encore, car pour les vieux de la vieille, le titre éculé ne leur proposera pas un nouveau challenge.

 

 

  • Née dans les années 80, Manoloben a pu tour à tour découvrir les joies du PC, puis des consoles de salon. C'est dans les années 2000 avec la découverte de la Neogeo Pocket qu'il s'est lié d'amour pour les consoles portables. Le(la?) GameBoy Advance fut sa/son compagnon pendant son école d'ingénieur puis, se fut au tour de la GP32 et de ses dérivées... Ne souhaitant pas quitter ce milieu, il a rejoint l'équipe d'un site en ligne spécialiste des consoles portables en 2011. Cette passion lui fit quitter le groupe pour fonder Air-gaming avec deux autres amis. Aujourd'hui, Manoloben souhaite transmettre une information sans tabou ni limitations, qui sont trop souvent imposés par un milieu de plus en plus vénal.

Du même auteur : Manoloben

 

 

Mots-clés: Action, Test, Manoloben, Nintendo 3DS, Tir

Imprimer E-mail

You have no rights to post comments

D'autres articles

10Header

NeuroVoider, le test sur Switch

décembre 13, 2017 Test - Nintendo Switch Aymerick
Derrière NeuroVoider et le studio Flying Oak Games se cachent seulement deux personnes (un graphiste et un programmeur) qui ont réalisé un shoot 2D tout en pixels sorti en septembre 2016 sur Steam. A l’époque, le titre paraissait intéressant et on attendait avec impatience une version PS Vita qui n’est pas venue (pour le moment ?). Quand…
05

(GCE2017) Figment, le monde des rêves et de la musique bientôt sur Switch

novembre 12, 2017 Reportages Aymerick
Figment est un jeu d’action aventure, onirique, ayant une dimension musicale assez importante et prévu sur Switch en février 2018 (mais déjà disponible sur Steam). On ne révélera rien d'une introduction ayant une charge émotionnelle assez forte. De manière assez surprenante, le ton du jeu est beaucoup plus léger que l'intro, même si on se retrouve…

Avez-vous lu cet article?