Mickey Power of Illusion, le test sur 3DS

 

EpicMickey PowerofIllusion 3DS Visuel 005

Epic Mickey Power of Illusion est sorti en parallèle de Epic Mickey 2 Power of Two. D’ailleurs sur la page MiiVerse du titre l’amalgame est fait puisque nous aurons le droit à une jolie bannière à l’effigie du jeu Wii U, bravo…

 

Afin d’être clair avec vous (lecteur), le jeu n’a pas de lien scénaristique avec celui-ci. Il est plus proche d’un Castle Of Illusion Starring Mickey Mouse (Game Gear/Master System/Megarive), dont il reprend la méchante (Mizrabel ), le lieu et le déroulement. Soit, un jeu de plate-forme 2D très jolie où vous devrez utiliser la très connue attaque du fessier de Mickey pour frapper vos ennemis. Heureusement pour vous cela ne sera pas votre seule arme, Mickey possèdera son fantastique pinceau magique, et celui-ci vous donnera une sérieuse alternative pour attaquer vos ennemis avec des tirs de solvant. Ou encore, d’utiliser les propriétés magiques du pinceau afin de créer des objets ou bien de donner vie à vos dessins. Sur ce point, la 3DS est un choix de rêve, car l’écran tactile donne l’excuse parfaite à un tas de mini-jeu sur cette thématique.

Cependant, le jeu possède quelques défauts, le premier que vous sentirez dès la première minute de prise en main sera la vitesse de déplacement de Mickey qui est juste atrocement molle. Celle-ci ne s’améliore que rarement, lorsque Mickey a dessiné bien assez d’éléments du décor augmentant au passage une jauge, mais elle s’épuisera quasiment aussitôt… superbe idée ! (c’est ironique) La seconde, est cette manie de vouloir vous faire dessiner tout est n’importe quoi. C’est long et rébarbatif, d'autant plus que les motifs à dessiner ne changent pas beaucoup. Dernier point, cette manie de compliquer les choses, l’un des principes du jeu est de trouver des personnages Disney afin de contrer la magie de Mizrabel. Cependant, certains d’entre eux nécessitent que vous sachiez au mieux utiliser les techniques de saut en rebondissant sur les montres, ça pourrait être très sympathique si l’échec n’imposait pas de recommencer tout le niveau, tout cela parce que les montres ne réapparaissent pas. Le jeu en devient vite agaçant pour ceux qui aiment trouver tous les éléments.

 

Note
5/10

Pour peu que vous fassiez abstraction des défauts énumérés, Epic Mickey Power of Illusion est un sympathique jeu de plateforme, surtout qu’il est aujourd’hui trouvable à 10€ dans toutes les bonnes crémeries. Pour ce prix, vous aurez quelques heures de jeu (environ 5-7 heures, avec quelques passages très difficiles), des décors magnifiques (et un bon rendu 3D) dans un jeu de plateforme certes classique. À noter qu’il possède une partie aventure textuelle où vous discuterez avec les personnages Disney sauvés, ceux-ci vous proposeront des quêtes annexes à réaliser dans les niveaux du jeu de plateforme, ça rallonge la durée de vie, mais cela n’a que peu d’intérêt.

 

  • Née dans les années 80, Manoloben a pu tour à tour découvrir les joies du PC, puis des consoles de salon. C'est dans les années 2000 avec la découverte de la Neogeo Pocket qu'il s'est lié d'amour pour les consoles portables. Le(la?) GameBoy Advance fut sa/son compagnon pendant son école d'ingénieur puis, se fut au tour de la GP32 et de ses dérivées... Ne souhaitant pas quitter ce milieu, il a rejoint l'équipe d'un site en ligne spécialiste des consoles portables en 2011. Cette passion lui fit quitter le groupe pour fonder Air-gaming avec deux autres amis. Aujourd'hui, Manoloben souhaite transmettre une information sans tabou ni limitations, qui sont trop souvent imposés par un milieu de plus en plus vénal.

Du même auteur : Manoloben

 

Mots-clés: Plate-forme, Nintendo 3DS, Nintendo DS, Epic Mickey

Imprimer E-mail

You have no rights to post comments

D'autres articles

10

Brakes Are For Losers, le test Switch

avril 16, 2018 Test - Nintendo Switch Angi
Amateurs du légendaire Super Sprint, ou peut-être de Super Off Road ou Super Skidmarks pour les moins seniors d’entre vous (et nous), réjouissez-vous. Issu du studio Oudidon et édité par Playdius, Brakes Are For Losers (BAFL) débarque sur Nintendo Switch, se qualifiant lui-même de titre néo-rétro. C’est donc à toute allure que nous allons aborder…
10

Atomik RunGunJumpGun, le test sur Switch

avril 16, 2018 Test - Nintendo Switch Angi
3, 2, 1, action. Intro minimaliste, musique d’ambiance techno-planante, atmosphère visuelle au croisement de la rave party et du ZX Spectrum, c’est parti pour Atomik: RunGunJumpGun. Un runner nerveux, rétro dans l’aspect mais bien actuel dans sa difficulté. Nous l’avions déjà testé sur Ipad il y a quelques temps et il débarque aujourd’hui sur…

Avez-vous lu cet article?