Puddle, le test sur PS Vita

Puddle 6
Puddle est à l’origine le projet de jeunes étudiants. Il a été repris par Neko Entertainement afin d’en faire le jeu complet que nous connaissons sur appareils Android, iOS, Xbox 360, PS3 et PC. Aujourd’hui, nous nous intéressons à l’adaptation du titre sur PS Vita. Quelles sont les différences ? Le jeu est-il toujours aussi prenant ? Que vaut la maniabilité de cette mouture ? C’est ce que nous allons voir dans ce test.

 

A première vue, rien n’a changé. Il est toujours question de transporter une quantité de liquide d’un point A à un point B en évitant divers pièges et en actionnant divers interrupteurs. Le jeu est toujours aussi original et fera de vous un transporteur d’eau, de nitroglycérine, d’alcool, de fuel ou même d’engrais. L’intérêt de ces liquides, c’est qu’ils n’évoluent pas dans les mêmes mondes (au nombre de huit). Vous pourrez ainsi vous balader dans des usines, des jardins, des laboratoires, des égouts, des navettes spatiales ou bien encore... des corps humains. Sur PS Vita, vous constaterez rapidement, au fil des niveaux, la difficulté de diriger un ensemble liquide qui réagit aux moindres mouvements grâce au système Sixaxis (celui-ci servant à simuler la gravité). Cependant, pour les fans de Loco Roco (le jeu PSP), des contrôles plus conventionnels sont disponibles, notamment à l’aide du pavé tactile arrière, des sticks ou des gâchettes. Cela vous évitera de trop pencher l’écran de la console et de gagner le torticolis qui va avec !

Puddle se veut diversifié en proposant différentes réaction des liquides. Certains éléments collent, d’autres explosent au moindre choc ou se font dissoudre au contact de certains décors. Du coup, le gameplay est régulièrement renouvelé et on a hâte de découvrir la suite, avec la difficulté associée. De la difficulté justement, parlons-en. Elle est bien présente dans Puddle. Bien que certains niveaux soient très simples, vous tomberez souvent et sans prévenir sur un tableau très difficile. Heureusement, l’équipe de développement a prévu les « Ouin-Ouin », sortes de « joker » pour passer un niveau trop difficile. Ceux-ci étant limités, il vous faudra terminer les niveaux passés précédemment pour les récupérer. Avec tout ça et son système de scoring basé sur le temps et la quantité de liquide sauvé, vous pouvez compter au moins cinq heures avant de venir à bout des niveaux proposés.

Pour ce qui est des graphismes de Puddle, ils sont assez beaux. La masse de liquide que l’on contrôle est superbe, tout particulièrement lorsqu’on le regarde évoluer : elle s’écrase dans les tuyaux, s’entrechoque contre les murs ou se sépare à la moindre imperfection du sol. Il n’y a pas à dire, c’est un très beau travail qui a été réalisé sur le moteur physique. Au point que l’on aurait aimé en étudier le fonctionnement plus en détail, par exemple dans un niveau sans danger, juste pour s’amuser. Une sorte de bac à sable en somme... Mais version aquarium !

 

Note
8/10
Puddle sur PS Vita est aussi bon que sur les autres plates-formes. Cette version possède un petit plus non négligeable. En effet, si le titre manquait un poil de réactivité sur les grandes tablettes, les caractéristiques de la PS Vita (taille, poids) s’accordent très bien au rythme imposé par le jeu. Par ailleurs, Puddle coûte moins de sept d’euros. A ce prix, il serait dommage de se priver de cette version qui est sans doute la meilleure. A noter que le jeu n’est pas proposé en cross-buy. On regrettera que Sony n’ait pas un peu « forcé » la main de l’éditeur, cela aurait été un beau cadeau aux joueurs qui souhaitaient poursuivre l’expérience dans leur salon.

 

  • Née dans les années 80, Manoloben a pu tour à tour découvrir les joies du PC, puis des consoles de salon. C'est dans les années 2000 avec la découverte de la Neogeo Pocket qu'il s'est lié d'amour pour les consoles portables. Le(la?) GameBoy Advance fut sa/son compagnon pendant son école d'ingénieur puis, se fut au tour de la GP32 et de ses dérivées... Ne souhaitant pas quitter ce milieu, il a rejoint l'équipe d'un site en ligne spécialiste des consoles portables en 2011. Cette passion lui fit quitter le groupe pour fonder Air-gaming avec deux autres amis. Aujourd'hui, Manoloben souhaite transmettre une information sans tabou ni limitations, qui sont trop souvent imposés par un milieu de plus en plus vénal.

Du même auteur : Manoloben

 

 

 

Mots-clés: PS Vita, Puzzle, Manoloben, Puddle, Neko

Imprimer E-mail

You have no rights to post comments

D'autres articles

ffanpp0f

Final Fantasy (écrit le 07/02/2008)

juin 16, 2017 Test - PSP Benjamin
Après les rééditions de Final Fantasy sur WonderSwan, puis sur GBA (dans Final Fantasy 1 et 2 : Dawn of Souls), voici venu une version que personne n’attendait, sur PSP. La version de trop ? Nous n’allons pas nous attarder sur le scénario et les mécaniques de jeu, déjà largement détaillés dans nos précédents tests. Penchons-nous plutôt directement…
téléchargement 2

Final Fantasy 2 (écrit le 07/02/2008)

juin 17, 2017 Test - PSP Benjamin
Square-Enix et Ubisoft ont eu la « bonne » idée de proposer les adaptations de Final Fantasy 1 et 2 sur PSP de manière séparée et non traduite. Voilà qui a fait grincer des dents beaucoup de joueurs, surtout lorsque l’on sait que la GBA, elle, a eu le droit à une compilation regroupant les deux titres dans et en français. Quel intérêt de se…

Avez-vous lu cet article?