Urban Trial Freestyle, le test sur PS Vita

Urban Trial Freestyle 12
 

Voilà quelques temps déjà que nous suivons le développement d’Urban Trial Freestyle sur PS Vita, le nouveau jeu du studio polonais Tate Interactive. Vous aurez compris qu’il s’agit d’un jeu de moto et d’acrobaties, comme nous en avons vu débarquer plusieurs ces deux dernières années avec la célèbre série des Trials produite par RedLynx. Mais les consoles de Sony n’avaient pas eu la chance de pouvoir goûter à ces petits bijoux, les jeux en question étant restés cantonnés aux PC et à la Xbox 360. Tate Interactive a donc eu le champ libre pour nous proposer sa vision du genre. Alors simple copie ou innovation à la clé ?

 

L’urban trial freestyle est un sport « extrême ». Il suffit de visionner les vidéos disponibles en ligne, fort nombreuses et, pour certaines, réellement impressionnantes. L’objectif est de réaliser un maximum de figures dans un environnement urbain. Pour les jeunes casse-cous qui pratiquent ce sport, le banc ou la rambarde en bas de l’immeuble deviennent des terrains de jeu. Urban Trial Freestyle vous permettra d’en faire autant - et bien plus ! - sur votre PS Vita.

Dans ce jeu, vous dirigez un homme à la carrure particulière - rappelant les musiciens de ZZ Top - sur son trial. Il doit maîtriser pas moins de vingt parcours déclinés en cinq environnements différents, aussi bien en extérieur qu’intérieur. Ils sont très originaux : cela va de caves à des bouches de métro en passant par une gare ferroviaire. Sur chaque parcours, il est proposé deux types de courses. Le premier est classique : comme pour son ainé Trial HD, il requiert d’effectuer le parcours le plus rapidement possible, avec si possible aucune chute. Toute culbute vous ramène au « checkpoint » le plus proche et vous fait perdre de précieuses secondes. Suivant votre temps, vous obtenez des étoiles qui servent à débloquer les prochaines pistes. Pour le moment, on reste en terrain connu.

Heureusement pour nous, Urban Trial Freestyle propose tout de même quelques nouveautés. D’abord, le deuxième type de course. Celui-ci vous propose non pas de finir rapidement l’épreuve, mais de réussir les meilleurs « tricks ». Avant chaque épreuve, on vous signalera ce qui est attendu : flips, sauts longs, sauts hauts, vitesse, précision, etc. La bonne nouvelle, c’est que vous n’êtes quasiment pas limité par le temps (cinq minutes, c’est confortable) et vous pouvez recommencez vos acrobaties si nécessaire. A la fin du parcours, un score est attribué, et encore une fois des étoiles. C’est un peu plus original.

Afin d’obtenir des scores honorables, vous pourrez augmenter les performances de la moto sur trois critères : vitesse, maniabilité et accélération. Pour cela, il est nécessaire de trouver sur les parcours des sacs d’argent. Ceux-ci sont vraiment très bien cachés et cet aspect peut devenir une quête à part entière (et un succès à débloquer). Accessoirement, vous pourrez aussi le dépenser dans des vêtements pour votre motard. En plus de tout cela, Urban Trial Freestyle propose d’autres petites options originales : un tableau des scores avec photographie prise par la PS Vita et cinq défis, dont un permettant d’utiliser les fonctions Sixaxis de la console.

La maniabilité est très correcte : un bouton pour accélérer, un pour reculer ou freiner. Le stick analogique sert à gérer l’équilibre du personnage. Question durée de vie, nous avons passé un peu moins de quatre heures pour finir toutes les courses et les défis. Comptez trois heures de plus si vous souhaitez décrocher tous les succès. Quant à la partie sonore, nous avons le droit à une musique rock correcte et quelques bruitages très classiques. Seul élément amusant dans la bande-son : votre « biker » s’exprime en fonction de vos réussites.

 

Note
8/10
Certes, Urban Trial Freestyle fait partie de ces jeux dont on doit apprendre le parcours par cœur sous peine de sanction immédiate. Ce point pourra rebuter certains, mais n’est-il pas la nature même de ce type de jeu basé sur la dextérité ? De notre point de vue, le titre remplit son contrat tout en renouvelant un peu le genre. Il est juste dommage que le défi ne soit pas plus corsé et surtout plus long. En effet, les véritables difficultés n’apparaissant que sur le dernier environnement et, quand bien même, vous les réussirez après quelques essais. Nous pouvons espérer quelques DLC pour corriger ce point. En attendant, pour 10 €, nous vous conseillons de ne pas bouder votre plaisir !

 

  • Née dans les années 80, Manoloben a pu tour à tour découvrir les joies du PC, puis des consoles de salon. C'est dans les années 2000 avec la découverte de la Neogeo Pocket qu'il s'est lié d'amour pour les consoles portables. Le(la?) GameBoy Advance fut sa/son compagnon pendant son école d'ingénieur puis, se fut au tour de la GP32 et de ses dérivées... Ne souhaitant pas quitter ce milieu, il a rejoint l'équipe d'un site en ligne spécialiste des consoles portables en 2011. Cette passion lui fit quitter le groupe pour fonder Air-gaming avec deux autres amis. Aujourd'hui, Manoloben souhaite transmettre une information sans tabou ni limitations, qui sont trop souvent imposés par un milieu de plus en plus vénal.

Du même auteur : Manoloben

 

Mots-clés: PS Vita, Manoloben, Sport, Urban Trial Freestyle

Imprimer E-mail

You have no rights to post comments

D'autres articles

11

Penny Punching Princess, le test sur PS Vita

juin 15, 2018 Test - PS Vita Olivier B.
Penny Punching Princess, c’est joli et coloré à souhait. En un mot, c’est kawaï ! Mais le nouvel action-RPG nippon de NIS America sur PS Vita (et Nintendo Switch) cache bien son jeu : en réalité nous avons plutôt affaire à un jeu hardcore qui en rebutera plus d’un, console ou manette en main.
HeartS 10

Heart & Slash, le test sur Switch

juin 05, 2018 Test - Nintendo Switch Aymerick
Heart & Slash est un jeu d’action qui a une petite réputation sur la scène des indépendants PC, du fait notamment des attentes formulées lors de son financement via la plate-forme Kickstarter. Sa conversion sur la console Switch disponible via l’eShop est donc une bonne occasion de nous y intéresser.

Avez-vous lu cet article?