Demon Gaze, le test sur PS Vita

demon gaze 04
UN CASE PAR CASE AU TOUR PAR TOUR.

Demon Gaze est un donjon-RPG original développé par le studio Experience sur PS Vita. Il fait suite à Students of Round, titre sorti sur PC et Xbox 360 au Japon à partir de 2010, mais aussi sur PSP.

Dans Demon Gaze, vous incarnez Oz, un jeune homme qui se réveille amnésique dans un donjon. Sauvé par une aventurière et mis a l’abri dans une auberge, il utilisera désormais ce lieu comme base arrière pour partir à la découverte de six mystérieux donjons, dont une tour particulièrement gigantesque.

Comme vous pouvez vous en douter, Demon Gaze ne brille pas par son scénario, qui alterne rebondissements prévisibles et personnages secondaires loufoques mais souvent détenteurs de « terribles » secrets... portés avec la subtilité d'un homme sandwich. Les amateurs apprécieront cependant les grands moments de n'importe quoi à la japonaise et toutes les heureuses circonstances propices à quelques effeuillages de certains personnages féminins... ou masculins car nous ne sommes pas sectaires.

Le joueur peut sélectionner son personnage parmi cinq races (humain, elfe, nain, Migmy et Ney) disposant d'aptitudes différentes, puis choisir sept classes : guerrier, paladin, samurai, ranger, assassin, mage et médecin, ce qui donne à l'arrivée 45 portraits différents (avec un choix de couleurs alternatives après avoir rempli une quête annexe). Comme souvent, vos compagnons sont génériques, le recrutement se faisant à l'auberge. Étant donné qu'ils ne s'intègrent pas au scénario, ils ne donnent aucune profondeur à l’histoire. Dommage.

Oz, le héros, est quant à lui hors classe, puisqu'il a le pouvoir de Demon Gaze. C'est-à-dire qu'il peut capturer les démons importants du jeu, qui sont en réalité les dix boss des différents donjons. Vous pourrez alors les invoquer dans les combats ou utiliser leurs aptitudes spéciales lors des phases d'exploration.

Concrètement, on se déplace de case en case dans des décors composés d'éléments 3D et 2D. Le rendu est plutôt sympathique même si certaines textures n'ont pas une définition très élevée. Heureusement, la PS Vita évite la purée de pixel de ses aînées, comme ce fut le cas par exemple dans Shin Megami Tensei: Strange Journey sur Nintendo DS ou Elminage Original sur PSP. Les combats, par contre, affichent des dessins de très belle qualité, qu'il s'agisse des monstres ou des décors.

Note
7/10
Le système de combat de Demon Gaze est assez simple. On a le choix entre combat, magie, objet ou invocation de démon. Vraiment rien de nouveau de ce coté-là. Comme nous vous le disions en début de test, Demon Gaze est un jeu assez classique au point que l'on pourrait se demander quel est son intérêt. Eh bien c'est justement le bon dosage de tous les éléments évoqués et surtout la très bonne maîtrise de la progression de l’exploration (avec son lot de pièges, de passages cachés, de téléporteurs, etc.) qui font qu'il y a un vrai plaisir de jouer, à défaut de celui de la nouveauté. Citons tout de même une (petite) fonction originale et en ligne, celle qui permet de laisser des messages d'aide à d'autres joueurs. Sauf que ce qui constitue à l'origine une bonne idée en devient rapidement une mauvaise lorsqu'il y a beaucoup trop de messages : on s'y perd ! Heureusement, on peut refuser de les télécharger.

Pour finir, notez que Demon Gaze n'est proposé qu'en anglais. Mais on notera l'effort de la traduction en français du manuel... criblé d’erreurs et parfois digne d'une conversation avec Jean-Claude Van Damme.

Présentation de l'auteur : Kuk

  • Kuk

    Kuk s'est lié d'amitié avec le monde du jeu vidéo très jeune. En 1988, il possède son premier ordinateur, un Atari 1040 STF flambant neuf. Et Atari ne le quittera plus jamais… Durant les années suivantes, il s'intéresse tour à tour à la Nec GT, à la NeoGeo Pocket et à sa petite soeur, la déclinaison Color, qui le font rentrer dans le jeu vidéo portable. Passionné d’histoire et de littérature, il apprécie tout particulièrement les jeux de rôle et les jeux d’aventure. Il montre aussi beaucoup d'intérêt pour le travail fourni par les développeurs indépendants dont il se fait une spécialité. Dans tous les cas, il privilégie le fond à la forme.

Du même auteur : Kuk

Mots-clés: PS Vita, RPG, Kuk, Demon Gaze, Experience

Imprimer E-mail

You have no rights to post comments

D'autres articles

ffanpp0f

Final Fantasy (écrit le 07/02/2008)

juin 16, 2017 Test - PSP Benjamin
Après les rééditions de Final Fantasy sur WonderSwan, puis sur GBA (dans Final Fantasy 1 et 2 : Dawn of Souls), voici venu une version que personne n’attendait, sur PSP. La version de trop ? Nous n’allons pas nous attarder sur le scénario et les mécaniques de jeu, déjà largement détaillés dans nos précédents tests. Penchons-nous plutôt directement…
téléchargement 2

Final Fantasy 2 (écrit le 07/02/2008)

juin 17, 2017 Test - PSP Benjamin
Square-Enix et Ubisoft ont eu la « bonne » idée de proposer les adaptations de Final Fantasy 1 et 2 sur PSP de manière séparée et non traduite. Voilà qui a fait grincer des dents beaucoup de joueurs, surtout lorsque l’on sait que la GBA, elle, a eu le droit à une compilation regroupant les deux titres dans et en français. Quel intérêt de se…

Avez-vous lu cet article?