RPG Maker Fes, le test sur 3DS

rpgfes top character03
 

Tester un RPG maker, c'est compliqué, d'ailleurs je ne comprends pas comment nos collègues de la presse vidéoludique ont pu être aussi chafouin pour RPG Maker Fes. Après tout ce n'est pas un jeu à proprement parler... ici on sera le créateur. (note : RPG Maker Fes n'étant que l'outil, pour jouer aux créations le lecteur gratuit - RPG Maker Player - est suffisant)

Mais revenons à nos moutons, c'est donc après 50h de "jeu" sur l'outil, la création de 3 histoires différentes et l'abandon des deux premières que je viens vous parler de ce créateur de RPG. Mais comme ce n'est pas un jeu, je ne peux noter sa qualité comme nous le faisons habituellement. J'ai donc préféré répondre aux questions que pourraient se poser les potentiels acquéreurs. Afin qu'ils sachent au mieux où ils mettent les pieds. Donc, imaginez-vous dans l'interview de vous même, et si vous avez d'autres questions qui ne sont pas répondues, n'hésitez pas à les poser sur Facebook, la magie du web 2.0 c'est aussi de pouvoir compléter ses articles au besoin.

 

"RPG Maker Fes n'étant que l'outil, pour jouer aux créations le lecteur gratuit - RPG Maker Player - est suffisant"

Que peut-on faire avec RPG Maker Fes?

RPG Maker Fes est avant tout un outil, un outil de création de RPG. Il vous donne donc un socle (on peut utiliser le mot Framework si vous le souhaitez) à vos envies, vos idées. Comme tout socle, il va border un peu votre capacité artistique. Dans RPG Maker Fes vous avez donc un moteur 2D de RPG complet, avec gestion des déplacements dans des cartes, des villes, des donjons, gestion des combats, gestion d'une équipe avec leurs objets, attributs et de l'expérience. Mais bien que tout ceci soit codé en dur, lorsque vous vous lancez dans la création d'un nouveau jeu, rien (absolument rien) n'est paramétré.

Peut-on obtenir quelque chose rapidement?

Oui, si vous savez vous contenter de reproduire un Phantasy Star I ou Final Fantasy I, cependant il vous faudra remplir la base de données de votre jeu avec des informations minimales nécessaires. Personnage jouable, leurs classes, leurs statistiques de départ, l'augmentation à chaque niveau, type de monstres rencontrés, les stats de ces monstres, les combats aléatoires, les objets achetable ou récupérable (armes, armures, objet, consommables). Une fois tout ceci déclaré, vous pourrez aller créer les "maps" de votre monde. Comptez environ 10h pour un petit jeu type dungeon crawler (pas forcement cours, mais sans innovation dans le gameplay). Mais là n'est pas la force de RPG Maker Fes, croyez-moi!

C'est quoi sa force alors?

Et bien RPG Maker Fes, va vous proposer d'imaginer votre propre gameplay. Mais vous pouvez tout aussi bien créer un Cthulhu Save the World, faire un jeu d'Enquête sans aucun combat, ou encore un Die&Retry. J'ai même fait une gestion de munition dans le jeu (c'est un poil compliqué, mais ça fonctionne). Par contre, ce genre de création demande du temps, après 20h de modélisation, création, j'ai obtenu un scénario finissable en 30 minutes.... de quoi agacer. D'autres ont pris moins de temps et ont proposer des jeux très intéressants, j'ai l'histoire du chien qui cherche ses enfants en tête, juste énorme!

Vraiment on peut faire n'importe quoi? Mais ça marche comment?

Je vous le disais l'outil vous fourni un socle, dans ce socle sont compris des états sur vos objets, des variables, des boutons. Et ce qui est formidable, c'est que ça marche comme du code, vous pouvez mettre des conditions pour l'exécution d'une "action" (ces actions pouvant être un élément visible : personne, monstres, ballon de foot, ou un invisible : combat surprise, piège). Sachant qu'une action peut se transformer, devenir invisible, autoriser le passage au travers, etc., etc. Vous pouvez même donner une intelligence basique à vos PNJ (déplacement aléatoire, ou ordonné, recherche du joueur ou évitement). Chaque action peut se lancer sous condition : d'un bouton, d'un objet en possession, d'une variable... bref il y'a du choix. Pour mieux vous situer, je peux proposer à mon PNJ d'utiliser une bombe sur un mur de barricade, si il a cette bombe, je peux rendre transparentes et traversables toutes ces barricades après bien entendu avoir jouer un son d'explosion et le sprite d'explosion qui va avec. Je peux aussi lui proposer s'il trouve des douilles et de la poudre de créer une balle de revolver (le mieux, c'est de créer un revolver chargé, utilisable comme consommable en combat, je dis ça, je dis rien!). Encore un autre truc sympa, on peut demander un code pour exécuter une action (un mot de passe sur un PC? PC qui contient les preuves que c'est le Colonel Moutarde le tueur). On pourrait croire avec mon discours qu'il n'y a pas de limite, malheureusement si, il y en a ! Et dans certains cas j'ai dû bien tordre le cou aux limites pour m'amuser. Par exemple faire une porte qui s'ouvre et se ferme à votre passage comme dans Resident Evil. Eh bien ça marche, mais 1) ça ralentie le jeu, qui ne rame pas à proprement parlé, c'est juste que votre personnage actionne un événement, celui-ci doit se terminer avant qu'il ne puisse bouger, 2) ça prend de la place en mémoire, et la mémoire est limitée...

Comment ça la mémoire est limitée?

Oui, vous n'avez le droit visiblement qu'à la mémoire de votre 3DS pour fabriquer votre jeu, et donc chaque action/carte prend de la place dans cette mémoire. Alors rassurez-vous cela ne se remplit pas d'un coup comme dans Theme Park sur DS (misère de jeu!). Mais on pourra sentir cette limitation si vous souhaitez faire un jeu AAA. La solution ? séparer votre création en plusieurs chapitres. Mais bon, je ne suis pas inquiét, je ne pense pas que 95% des acheteurs arriveront à saturer la mémoire.

Y'a-t-il une grosse communauté?

Je suppose que oui, car quelques jours après la disponibilité du soft en France, bon nombre de scénarios étaient disponibles. Par contre, contrairement à son équivalent PC, RPG Maker Fes n'autorise pas la communauté à enrichir la base de données d'images (tiles, sprites). Et ça pour le moment c'est bien dommage. Il faudra se contenter des DLC.

Des DLC, j'ai quoi dans le jeu normal, et quoi en DLC?

Dans le jeu, une fois la cartouche insérée, vous avez tous le nécessaire pour faire un jeu dans un monde Médieval Fantasy. Vraiment c'est très complet, ça peut déjà bien occuper. Maintenant vous avez surement lu plutôt que je parlais de balles, oui on peut faire du Moderne, contre quelques euros. Seul problème les DLC ne sont pas toujours complet, comprendre par là que le DLC Moderne, contient beaucoup de sprites d'objets, de tile de ville, etc. mais les sprites des personnages sont limité à des jeunes enquêteurs Kawai ou des étudiants Kawai... C'est un peu léger. Et certains DLC sont plus honteux que d'autres. Moderne va encore, mais Horreur reprend Moderne en assombrissant les Tiles (et en ajoutant des taches de sang et des fantômes...). Un autre est juste moche (avec des dessins d'enfants) et ne possède pas de fond pour les combats... Et là c'est le drame. Heureusement pour nous, l'interface est moins dramatique!

PS : Les DLC ne pèsent que 2 ou 3 blocs... chacun ses conclusions.

Comment ça l'interface est pourrie?

Non elle n'est pas pourrie, mais j'aimerai vous y voir, sur un écran de 5 sur 6cm pour mettre toutes les informations dont a besoin un RPG Makeriste (nous). C'est trop petit, et résultat on perd du temps, et je ne parle pas de la seconde de chargement entre chaque écran. Rahhhh.... Après tout est là, on peut gérer le fait qu'un personnage se cogne contre un objet, qu'il passe au-dessus ou au-dessous, on a jusqu'à 3 niveaux de tile/sprites qui se superpose. Y'a vraiment moyen de faire des choses sympas. Mais il faut être courageux et avoir du temps.

Et vous, chez Air-Gaming, vous avez fait des scénarii?

Oui, trois, mais aucun n'est terminé. Et seulement un seul est disponible en ligne, car comprenez bien que les slots pour partager vos créations sont payants (1€ par slot, le premier offert). Eh oui, il n'y a pas de petit profit... Donc vous pouvez essayer mon superbe tribute à G. Romero et de son film Zombie (M. Romero qui est mort 1 semaine après que je me sois lancé dans l'aventure, snifff, il ne le verra jamais). Je partagerai le code de ma création sur Facebook pour ceux qui sont intéressés.

 

 

 

Note
7/10
RPG Maker Fes est le seul outil de ce genre disponible sur 3DS, il est donc un incontournable pour les créateurs en herbe qui ne souhaite pas dépenser quelques centaines euros pour Unity, et ne jamais être édité sur la console de Nintendo. Car là, pour 40€ vous pouvez vous exprimer et montrer votre talent au reste du monde. Après, vous allez en baver, c'est certain, le titre n'a pas de tutoriel, internet aide un peu, mais surtout sur les versions PC (même s’il y a des similarités). Personnellement je suis emballé, mais le titre à un véritable ennemi c'est la version PC (plus cher, mais souvent soldé) qui permet aujourd'hui de déployer ses créations sur iOS et Android. Si demain le soft devenait compatible avec le 3DS/Switch je ne donnerais pas cher de RPG Maker Fes.

  • Née dans les années 80, Manoloben a pu tour à tour découvrir les joies du PC, puis des consoles de salon. C'est dans les années 2000 avec la découverte de la Neogeo Pocket qu'il s'est lié d'amour pour les consoles portables. Le(la?) GameBoy Advance fut sa/son compagnon pendant son école d'ingénieur puis, se fut au tour de la GP32 et de ses dérivées... Ne souhaitant pas quitter ce milieu, il a rejoint l'équipe d'un site en ligne spécialiste des consoles portables en 2011. Cette passion lui fit quitter le groupe pour fonder Air-gaming avec deux autres amis. Aujourd'hui, Manoloben souhaite transmettre une information sans tabou ni limitations, qui sont trop souvent imposés par un milieu de plus en plus vénal.

Du même auteur : Manoloben

 

Mots-clés: RPG, Test, Manoloben, Nintendo 3DS

Imprimer E-mail

You have no rights to post comments

D'autres articles

05

(GCE2017) Figment, le monde des rêves et de la musique bientôt sur Switch

novembre 12, 2017 Reportages Aymerick
Figment est un jeu d’action aventure, onirique, ayant une dimension musicale assez importante et prévu sur Switch en février 2018 (mais déjà disponible sur Steam). On ne révélera rien d'une introduction ayant une charge émotionnelle assez forte. De manière assez surprenante, le ton du jeu est beaucoup plus léger que l'intro, même si on se retrouve…
10

(GCE2017) Stay une aventure pixel sur Switch et mobiles

novembre 12, 2017 Reportages Aymerick
A la Game Connection Europe, on a pu essayé quelques titres issus de studios européens. Stay est de ceux-là. Il est développé par un petit studio catalan espagnol (choisi ton camp camarade...), prévu pour Switch en mai 2018 et pour téléphones mobiles après cette date. Un homme se réveille prisonnier dans un bâtiment abandonné. Cependant, un PC lui…

Avez-vous lu cet article?