(Gamescom 2017) Children of Morta, le rogue des familles

ChildrenOfMorta logo 2

On ne le redira jamais assez, la Gamescom nous donne l’occasion de voir la production de petits studios du monde entier. Nous avons pu rester un petit moment lors de la présentation presse du stand de l'Indie Arena Booth dans le Hall 10.1, notamment chez les Polonais de 11 bits Studio qui présentaient deux jeux qu’ils vont éditer normalement courant 2018.

Children of Morta, est un jeu développé par Dead Mage. Il s’agit d’un jeu d’exploration et de combat, aussi bien en solo qu'en coopération. La famille Bergson vit sur la montagne Morta, gardiens anonymes des souterrains qui s’étendent sous leurs manoirs. Une bonne occasion donc de nous faire profiter des souterrains générés aléatoirement pour des séries d’expéditions qui nous font explorer ce dédale de plus en plus profondément.

La présence d’une famille nombreuse donne un choix de classe assez habituel, mais suffisamment varié : six personnages étaient sélectionnables (du père au petit dernier), pour différents types de combattants : main nue, magie, épée/bouclier, lance, marteau, arc. Chaque personnage dispose également de pouvoirs spéciaux ainsi qu'un arbre de compétence dédié. La construction d’objets et l’amélioration constante de vos armes sont également à l’honneur même si nous n'avons pas testé ces possibilités.

Les donjons sont assez grands mais se présentent en zones délimitées dont on active certaines portes. Globalement, cet artifice nous permet de nettoyer zone par zone. Du coup les combats s’enchaînent particulièrement bien et de manière fluide. Les ennemis étaient assez variés et disposaient de paternes spécifiques. On a pu constater la présence de quelques pièges, qui pouvaient être judicieusement utilisés à son avantage contre les hordes de monstres.

Children of Morta se joue à un ou deux joueurs « uniquement ». A titre personnel, je l’aurais bien essayé avec un nombre plus important, car le jeu semble bien s’y prêter.

Bref, combiné a un pixel art de qualité et une très belle animation, c’est indiscutablement un titre qu’on attend. reste à découvrir l'ensemble du scénario et les interactions des personnages. Pour le moment, Children of Morta est prévu pour PC, Xbox One, Playstation 4, on espère bien sûr une version Switch et PS Vita.

 

 

Présentation de l'auteur : Kuk

  • Kuk

    Kuk s'est lié d'amitié avec le monde du jeu vidéo très jeune. En 1988, il possède son premier ordinateur, un Atari 1040 STF flambant neuf. Et Atari ne le quittera plus jamais… Durant les années suivantes, il s'intéresse tour à tour à la Nec GT, à la NeoGeo Pocket et à sa petite soeur, la déclinaison Color, qui le font rentrer dans le jeu vidéo portable. Passionné d’histoire et de littérature, il apprécie tout particulièrement les jeux de rôle et les jeux d’aventure. Il montre aussi beaucoup d'intérêt pour le travail fourni par les développeurs indépendants dont il se fait une spécialité. Dans tous les cas, il privilégie le fond à la forme.

Du même auteur : Kuk

 

Mots-clés: Action, Gamescom, Kuk, Beat Them All, Action RPG

Imprimer E-mail

You have no rights to post comments

D'autres articles

05

(GCE2017) Figment, le monde des rêves et de la musique bientôt sur Switch

novembre 12, 2017 Reportages Aymerick
Figment est un jeu d’action aventure, onirique, ayant une dimension musicale assez importante et prévu sur Switch en février 2018 (mais déjà disponible sur Steam). On ne révélera rien d'une introduction ayant une charge émotionnelle assez forte. De manière assez surprenante, le ton du jeu est beaucoup plus léger que l'intro, même si on se retrouve…
10

(GCE2017) Stay une aventure pixel sur Switch et mobiles

novembre 12, 2017 Reportages Aymerick
A la Game Connection Europe, on a pu essayé quelques titres issus de studios européens. Stay est de ceux-là. Il est développé par un petit studio catalan espagnol (choisi ton camp camarade...), prévu pour Switch en mai 2018 et pour téléphones mobiles après cette date. Un homme se réveille prisonnier dans un bâtiment abandonné. Cependant, un PC lui…

Avez-vous lu cet article?