[Gamescom2016] The Lion's Song, à la recherche du roman graphique européen.

LionS Song Keyart logo

The Lion's Song est un jeu d'aventure, une sorte de roman graphique à l'européenne décliné en quatre parties et prévu sur appareils mobiles iOS et Android. On y rencontre trois personnages : dans le premier chapitre, vous incarnez une compositrice, dans le deuxième un peintre, le troisième tournera autour d'un mathématicien… Et dans le quatrième chapitre, ces trois personnages se croiseront. Le thème principal est assez rare puisqu'il s'agit d'appréhender le processus de création dans l'Autriche de la fin du XIXe siècle.

Il est fort probable que Mi'pu'mi Games, le développeur, termine les quatre scénarios de la version PC/Mac de The Lion's Song avant qu'il n’attaque la déclinaison mobile. Le premier chapitre est le seul déjà disponible, et durant la Gamescom, nous avons testé un petit segment du deuxième scénario sur PC. Les deux autres aventures sont encore en développement.

 

LionS Song Screenshot2
Les affres de la création...
Le peintre que vous incarnez dans ce chapitre est confronté aux aspirations de ses modèles (un banquier ou un militaire), personnages bien établis dans la société et voulant montrer une image positive d'eux-mêmes. Le choix des dialogues vous permettra de sonder les différents aspects de la personnalité de vos clients et de les faire figurer sur vos peintures. Un « halo » prend alors forme autour du modèle et vous montre ses sentiments : hésitation, puissance, domination, etc. Mais bien entendu, ce que vous ressentez d'eux ne correspond pas toujours à leurs propres représentations.

On pourra souligner que cette aventure est un peu courte (compter un peu plus d'une heure de jeu par scénario). On notera également que les conséquences de certains choix de dialogues ne sont pas toujours très évidentes.

A titre personnel j'ai particulièrement apprécié la qualité d'écriture, et sa traduction française, ainsi que la patte graphiquement qui nous fait vivre des histoires assez émouvantes sachant que plusieurs embranchements sont possibles avec des fins alternatives. Du coup la rejouabilité est assez importante notamment parce que les épisodes successif intègrent vos choix antérieures.

Pour information le premier épisode est disponible gratuitement sur Steam, vous pouvez l'essayer et vous faire ainsi une idée du genre en attendant la sorties des quatres chapitres sur mobile.

 

 

Présentation de l'auteur : Kuk

  • Kuk

    Kuk s'est lié d'amitié avec le monde du jeu vidéo très jeune. En 1988, il possède son premier ordinateur, un Atari 1040 STF flambant neuf. Et Atari ne le quittera plus jamais… Durant les années suivantes, il s'intéresse tour à tour à la Nec GT, à la NeoGeo Pocket et à sa petite soeur, la déclinaison Color, qui le font rentrer dans le jeu vidéo portable. Passionné d’histoire et de littérature, il apprécie tout particulièrement les jeux de rôle et les jeux d’aventure. Il montre aussi beaucoup d'intérêt pour le travail fourni par les développeurs indépendants dont il se fait une spécialité. Dans tous les cas, il privilégie le fond à la forme.

Du même auteur : Kuk

 

 

 

Mots-clés: Android, iOS, Aventure, Visual-Novel, Lion's Song

Imprimer E-mail

You have no rights to post comments

D'autres articles

10

Atomik RunGunJumpGun, le test sur Switch

avril 16, 2018 Test - Nintendo Switch Angi
3, 2, 1, action. Intro minimaliste, musique d’ambiance techno-planante, atmosphère visuelle au croisement de la rave party et du ZX Spectrum, c’est parti pour Atomik: RunGunJumpGun. Un runner nerveux, rétro dans l’aspect mais bien actuel dans sa difficulté. Nous l’avions déjà testé sur Ipad il y a quelques temps et il débarque aujourd’hui sur…
10

Brakes Are For Losers, le test Switch

avril 16, 2018 Test - Nintendo Switch Angi
Amateurs du légendaire Super Sprint, ou peut-être de Super Off Road ou Super Skidmarks pour les moins seniors d’entre vous (et nous), réjouissez-vous. Issu du studio Oudidon et édité par Playdius, Brakes Are For Losers (BAFL) débarque sur Nintendo Switch, se qualifiant lui-même de titre néo-rétro. C’est donc à toute allure que nous allons aborder…

Avez-vous lu cet article?