Last Fight à la PGW 2015 : cela ne nous regarde pas, mais on en parle quand même !

LASTFIGHT poster
 
 

On ne va pas se mentir, nous sommes sur le point de vous parler d’un jeu qui n’a que peu de chances d'être lancé sur mobiles ou consoles portables, mais il nous permet d’inaugurer une nouvelle rubrique « Cela ne nous regarde pas, mais on en parle quand même », pour des jeux prometteurs que nous avons la chance d'essayer, parfois avant leur sortie, et que l'on a envie de mettre en avant.

En effet, nous avons testé Last Fight du studio Piranaking à la Paris Games Week 2015, un jeu de combat en arène. Il propose plusieurs modes : aventure en solo, du 1 contre 1 et du 2 contre 2… Pour faire simple, les développeurs nous disent que c’est un Power Stone nouvelle génération. Et ça tombe bien, nous, on adore cette série de Capcom qui a connu quelques heures de gloire sur Dreamcast.

 

 

Last Fight est tiré de la bande dessinée de Bastien Vivès, Lastman.  C’est un jeu de combat 3D dans un style très arcade. On se retrouve à enchaîner les parties avec pour le moment seulement quatre personnages et trois arènes disponibles. Il est bien évident que tout cela sera complété en cours de développement puisque les développeurs promettent dix personnages sélectionnables pour huit arènes au total.

La caméra suit plutôt bien les personnages, peut-être un peu trop quand on est spectateur, mais cela ne pose pas de problème quand on joue. Les niveaux testés sont assez petits ce qui fait qu'on est rapidement au contact. On espère que d'autres arènes seront un peu plus grandes, histoire de varier un peu l'action. Des armes apparaissent régulièrement. De plus, les décors, en plus d’être destructibles, pourront être utilisés comme armes et envoyés sur vos adversaires. Des power-up sont également disponibles au fur et à mesure de la partie, et quand vous en accumulez trois vous pouvez vous transformer en super-guerrier.

Bref, Last Fight est bien nerveux, bien pensé, les enchaînements de coups sont assez simples et sortent bien. C'est un jeu de baston qui semble intéressant et prometteur. Last Fight est développé sur PC et console de salon, PlayStation 4 et probablement Xbox One et Wii U. Pour le moment, il est prévu pour 2016. Sachez que Piranaking aimerait bien adapter Last Fight sur PS Vita, mais il n'y a rien de concret à ce sujet pour l'heure.

 

 

Présentation de l'auteur : Kuk

  • Kuk

    Kuk s'est lié d'amitié avec le monde du jeu vidéo très jeune. En 1988, il possède son premier ordinateur, un Atari 1040 STF flambant neuf. Et Atari ne le quittera plus jamais… Durant les années suivantes, il s'intéresse tour à tour à la Nec GT, à la NeoGeo Pocket et à sa petite soeur, la déclinaison Color, qui le font rentrer dans le jeu vidéo portable. Passionné d’histoire et de littérature, il apprécie tout particulièrement les jeux de rôle et les jeux d’aventure. Il montre aussi beaucoup d'intérêt pour le travail fourni par les développeurs indépendants dont il se fait une spécialité. Dans tous les cas, il privilégie le fond à la forme.

Du même auteur : Kuk

mai 07, 2018
rogue legacy ps vita
Test - PS Vita

Rogue Legacy, le test sur PS Vita

 

 

 

 

Mots-clés: Paris Games Week 2015, Last Fight, PlayStation 4

Imprimer E-mail

You have no rights to post comments

D'autres articles

11

Penny Punching Princess, le test sur PS Vita

juin 15, 2018 Test - PS Vita Olivier B.
Penny Punching Princess, c’est joli et coloré à souhait. En un mot, c’est kawaï ! Mais le nouvel action-RPG nippon de NIS America sur PS Vita (et Nintendo Switch) cache bien son jeu : en réalité nous avons plutôt affaire à un jeu hardcore qui en rebutera plus d’un, console ou manette en main.
HeartS 10

Heart & Slash, le test sur Switch

juin 05, 2018 Test - Nintendo Switch Aymerick
Heart & Slash est un jeu d’action qui a une petite réputation sur la scène des indépendants PC, du fait notamment des attentes formulées lors de son financement via la plate-forme Kickstarter. Sa conversion sur la console Switch disponible via l’eShop est donc une bonne occasion de nous y intéresser.

Avez-vous lu cet article?