GamesCom 2013 : Criminal Case

05
OU EST CHARLIE ?

Criminal Case, est un jeu lancé à l'origine sur Facebook en 2012. Lors de la Game Developers Conference Europe 2013, Pretty Simple nous a annoncé qu'une version Android et IOS était envisagée. Nous avons obtenu au passage d'autres précisions...

 

07
la carte de déplacement du jeu

Criminal Case est un jeu d'enquêtes policières à la façon des séries télévisées comme Les Experts. Bien sûr, c'est simplifié : ainsi on doit trouver des indices dans les écrans comme dans les jeux d'objets cachés. Pour donner un peu de difficulté, les graphistes ont surchargé
les lieux du crime tel une plage un lendemain de tempête.

La ville de Greenstown où se déroulent les aventures comprend maintenant quatre districts, ce qui permet de varier les décors (le centre historique, l'université...) et les thèmes abordés (les gangs, le crime en col blanc...). Il y a environ 40 enquêtes disponibles à l'heure actuelle et Pretty Simple essaye d'en lancer une nouvelle chaque semaine, chacune contenant neuf sous-missions. Si la première application occupait 3,5 Mo, il faut désormais 530 Mo pour l'intégralité de la série !

L'application sur Facebook est un formidable succès, avec jusqu'à neuf millions d'utilisateurs actifs par jour. Le jeu étant free-to-play, est-ce que les joueurs achètent les avantages optionnels proposés ? « Si la moyenne des utilisateurs payants est souvent de 1 %, pour Criminal Case c'est plutôt 3 % », affirme Serge Versille, responsable marketing et communication de Pretty Simple.

Si les versions nomades du jeu se font attendre, c'est parce que l'adaptation est compliquée. Notre interlocuteur pointe l'adaptation de l'interface aux écrans tactiles, ainsi que la dimension sociale de compétition et d'entre-aide, qui reste toujours au cœur du jeu. L'application iPhone/iPad aura une connexion Facebook optionnelle et les comptes seront synchronisés.

Criminal Case pour iPhone/iPad devrait sortir en janvier 2014. Pour assurer son développement et lancer d'autres projets, Pretty Simple a la volonté de recruter 40 personnes d'ici fin 2014 en sus de son effectif actuel de 45 personnes. A vos CV !

 

Présentation de l'auteur : Kuk

  • Kuk

    Kuk s'est lié d'amitié avec le monde du jeu vidéo très jeune. En 1988, il possède son premier ordinateur, un Atari 1040 STF flambant neuf. Et Atari ne le quittera plus jamais… Durant les années suivantes, il s'intéresse tour à tour à la Nec GT, à la NeoGeo Pocket et à sa petite soeur, la déclinaison Color, qui le font rentrer dans le jeu vidéo portable. Passionné d’histoire et de littérature, il apprécie tout particulièrement les jeux de rôle et les jeux d’aventure. Il montre aussi beaucoup d'intérêt pour le travail fourni par les développeurs indépendants dont il se fait une spécialité. Dans tous les cas, il privilégie le fond à la forme.

Du même auteur : Kuk

 

Mots-clés: Android, iPad, Iphone, iOS, Gamescom, Kuk, CriminalCase

Imprimer E-mail

You have no rights to post comments

D'autres articles

10

Atomik RunGunJumpGun, le test sur Switch

avril 16, 2018 Test - Nintendo Switch Angi
3, 2, 1, action. Intro minimaliste, musique d’ambiance techno-planante, atmosphère visuelle au croisement de la rave party et du ZX Spectrum, c’est parti pour Atomik: RunGunJumpGun. Un runner nerveux, rétro dans l’aspect mais bien actuel dans sa difficulté. Nous l’avions déjà testé sur Ipad il y a quelques temps et il débarque aujourd’hui sur…
10

Brakes Are For Losers, le test Switch

avril 16, 2018 Test - Nintendo Switch Angi
Amateurs du légendaire Super Sprint, ou peut-être de Super Off Road ou Super Skidmarks pour les moins seniors d’entre vous (et nous), réjouissez-vous. Issu du studio Oudidon et édité par Playdius, Brakes Are For Losers (BAFL) débarque sur Nintendo Switch, se qualifiant lui-même de titre néo-rétro. C’est donc à toute allure que nous allons aborder…

Avez-vous lu cet article?