GamesCom 2013 : Gametracer

gametracer1
CREER VOTRE MONDE

Gametracer est une nouvelle application ludique développée par la société Rock Pocket Games. Il s'agit en fait d'un éditeur de jeu de plates-formes pensé pour les appareils mobiles. Il devrait être disponible très prochainement sur iPhone/iPad, et rapidement ensuite sur Android, ainsi que sur PC et Mac. Découvrons ensemble ce que Gametracer aura à proposer.

 

gametracer2
Un aperçu de décor possible ici le theme "prairie"

Bien évidemment, Gametracer n'est pas aussi complexe que les éditeurs que l'on peut trouver sur PC par exemple, tout a été simplifié pour une utilisation mobile. En téléchargeant l'application, vous avez accès à une base graphique qui comprend des thèmes de mondes à explorer, des décors, des ennemis, des armes, des éléments divers et variés (tremplins, etc.). Tout est classé par thématique, mais on peut combiner à peu près tout et n'importe quoi, par exemple une prairie et la fête d'Halloween... Régulièrement, de nouveaux contenus devraient enrichir la base, de manière gratuite ou payante. Tout est personnalisable, même le personnage joué.

S'agissant de l'aspect sonore, là encore on accède à une bibliothèque, ou l'on utilise ses propres musiques, mais uniquement en mode de création non partagé, c'est-à-dire que l'on ne peut partager ces créations-là pour des raisons évidentes de droits.

Dans Gametracer, les plates-formes de base sont composées d'une sorte d'îles flottantes de rochers. A partir de simples glissements de doigts, on peut déterminer leur forme et leur placement dans l'aire de jeu. On peut aussi les animer. La taille des mondes nous a semblé fort respectable, en sachant que l'on peut en créer à volonté. Plus dans le détail encore, il est possible d'intégrer des ennemis qui adopteront des comportements spécifiques, des bonus de toutes sortes (pièces) et même de mettre en place des combinaisons d'objets (une clé pour ouvrir une porte par exemple).

A tout moment, il est possible de tester le niveau en cours de création, puis de revenir à l'éditeur pour opérer des ajustements. Et, si vous êtes satisfaits du résultat, rien ne vous empêcher de partager votre création avec le reste du monde sur Internet. Ici, la fonction sociale et de partage est primordiale. En effet, si les utilisateurs votent pour vous, vous accumulez des points qui vous permettent d'acheter de nouveaux items. Bref, les meilleurs obtiendront des chances d'être encore meilleurs et plus originaux que les autres.

Rock Pocket Games annonce aussi un mode de jeu online, en coopératif, en invitant des amis. Cette possibilité est encore un peu floue, nous attendons d'en savoir plus. Enfin, le développeur annonce des compétitions régulières qui permettront, elles aussi, de débloquer de nouveaux contenus.

Comme nous vous le disions, Gametracer sera proposé gratuitement. La bonne nouvelle est que même les joueurs qui n'auront pas déboursé un centime pourront accéder aux créations des autres joueurs dans le monde et ceci même si les contenus desdits niveaux sont normalement payants. C'est aussi une manière détournée de donner envie de les acheter...

Soyons honnêtes : Gametracer ne paie pas de mine, notamment sur le plan visuel. Son intérêt de réside pas là. Nous attendons d'en savoir plus sur l'aspect social de l'application qui semble bien pensé et qui devrait séduire de jeunes joueurs ou joueuses plutôt casual... Quant à nous, nous espérons voir un jour arriver une production du calibre de LittleBigPlanet sur appareils mobiles !

 

Présentation de l'auteur : Kuk

  • Kuk

    Kuk s'est lié d'amitié avec le monde du jeu vidéo très jeune. En 1988, il possède son premier ordinateur, un Atari 1040 STF flambant neuf. Et Atari ne le quittera plus jamais… Durant les années suivantes, il s'intéresse tour à tour à la Nec GT, à la NeoGeo Pocket et à sa petite soeur, la déclinaison Color, qui le font rentrer dans le jeu vidéo portable. Passionné d’histoire et de littérature, il apprécie tout particulièrement les jeux de rôle et les jeux d’aventure. Il montre aussi beaucoup d'intérêt pour le travail fourni par les développeurs indépendants dont il se fait une spécialité. Dans tous les cas, il privilégie le fond à la forme.

Du même auteur : Kuk

 

 

Mots-clés: Android, iPad, Iphone, iOS, Kuk, Plate-forme

Imprimer E-mail

You have no rights to post comments

D'autres articles

05

(GCE2017) Figment, le monde des rêves et de la musique bientôt sur Switch

novembre 12, 2017 Reportages Aymerick
Figment est un jeu d’action aventure, onirique, ayant une dimension musicale assez importante et prévu sur Switch en février 2018 (mais déjà disponible sur Steam). On ne révélera rien d'une introduction ayant une charge émotionnelle assez forte. De manière assez surprenante, le ton du jeu est beaucoup plus léger que l'intro, même si on se retrouve…
10

(GCE2017) Stay une aventure pixel sur Switch et mobiles

novembre 12, 2017 Reportages Aymerick
A la Game Connection Europe, on a pu essayé quelques titres issus de studios européens. Stay est de ceux-là. Il est développé par un petit studio catalan espagnol (choisi ton camp camarade...), prévu pour Switch en mai 2018 et pour téléphones mobiles après cette date. Un homme se réveille prisonnier dans un bâtiment abandonné. Cependant, un PC lui…

Avez-vous lu cet article?