(GCE2017) Stay une aventure pixel sur Switch et mobiles

10

A la Game Connection Europe, on a pu essayé quelques titres issus de studios européens. Stay est de ceux-là. Il est développé par un petit studio catalan espagnol (choisi ton camp camarade...), prévu pour Switch en mai 2018 et pour téléphones mobiles après cette date.

Un homme se réveille prisonnier dans un bâtiment abandonné. Cependant, un PC lui donne accès à un "chat" où vous êtes la seule personne présente... S’ensuit des dialogues entre "lui" et "vous", pour lui donner conseils et réflexions (ou pas). En fonction de vos remarques, le jeu se terminera plus ou moins bien. Sept fins différentes sont proposées.

Pour diversifier un peu, vous aurez également à résoudre quelques puzzles assez simples (reconstituer une assiette cassée, stabiliser la lumière d’un néon en recomposant un faisceau de lumière, etc.)

L’expérience est assez courte, quatre heures de jeu sont annoncées sur six chapitres. Il faudra probablement prévoir un peu moins : après une heure de jeu, j’étais déjà à la moitié des chapitres. Pour les développeurs, c'est un jeu pour le week-end qui doit être pratiqué sur une session courte. En effet, le personnage peut mourir si vous restez trop longtemps sans lui parler, ou si vous lui donnez de mauvais conseils d’ailleurs.

L’aspect graphique façon pixel art est plutôt sympa même si certains dessins en plein écran ne sont pas toujours très heureux. En revanche, on a vraiment été happé par le côté mystérieux et psychologique du titre. Votre interlocuteur a ses propres secrets et développe différents types de relation avec vous : il peut donc choisir de suivre ou non selon vos remarques et propositions.

Bref un petit jeu sympathique qui nous a bien plu, mais que l'on voit beaucoup plus sur tablettes et mobiles plutôt que sur la console portable de Nintendo... à moins d'un tarif vraiment adapté.

 

 

Présentation de l'auteur : Kuk

  • Kuk

    Kuk s'est lié d'amitié avec le monde du jeu vidéo très jeune. En 1988, il possède son premier ordinateur, un Atari 1040 STF flambant neuf. Et Atari ne le quittera plus jamais… Durant les années suivantes, il s'intéresse tour à tour à la Nec GT, à la NeoGeo Pocket et à sa petite soeur, la déclinaison Color, qui le font rentrer dans le jeu vidéo portable. Passionné d’histoire et de littérature, il apprécie tout particulièrement les jeux de rôle et les jeux d’aventure. Il montre aussi beaucoup d'intérêt pour le travail fourni par les développeurs indépendants dont il se fait une spécialité. Dans tous les cas, il privilégie le fond à la forme.

Du même auteur : Kuk

 

Mots-clés: Android, iOS, Aventure, Kuk, Nintendo Switch

Imprimer E-mail

You have no rights to post comments

D'autres articles

10

Brakes Are For Losers, le test Switch

avril 16, 2018 Test - Nintendo Switch Angi
Amateurs du légendaire Super Sprint, ou peut-être de Super Off Road ou Super Skidmarks pour les moins seniors d’entre vous (et nous), réjouissez-vous. Issu du studio Oudidon et édité par Playdius, Brakes Are For Losers (BAFL) débarque sur Nintendo Switch, se qualifiant lui-même de titre néo-rétro. C’est donc à toute allure que nous allons aborder…
10

Atomik RunGunJumpGun, le test sur Switch

avril 16, 2018 Test - Nintendo Switch Angi
3, 2, 1, action. Intro minimaliste, musique d’ambiance techno-planante, atmosphère visuelle au croisement de la rave party et du ZX Spectrum, c’est parti pour Atomik: RunGunJumpGun. Un runner nerveux, rétro dans l’aspect mais bien actuel dans sa difficulté. Nous l’avions déjà testé sur Ipad il y a quelques temps et il débarque aujourd’hui sur…

Avez-vous lu cet article?