(Gamescom 2017) Deep Sky Derelicts, personne ne vous entendra chercher dans l'espace...

dsd artwork 400

 

Nous avons eu l'occasion d'essayer, en avant-première lors de la Gamescom 2017, Deep Sky Derelicts du petit studio Snow Hound, édité par 1C Compagny. Il s'agit d'un jeu de rôle au tour par tour dans un univers futuriste décadent. Vous êtes un citoyen de seconde zone vivant dans l'espace, à qui l'on promet une pleine citoyenneté et un retour sur Terre, en échange d'informations sur un légendaire artefact alien.

Vous voilà parti explorer les confins du secteur Deep Sky, notamment tous ses vaisseaux abandonnés. Ceux-ci se présentent sous la forme de zones à explorer représentées par des cases. Seules certaines d'entre elles intègrent des éléments d'action (discussions avec des personnages, découverte d'objets, combats, etc.). Chaque déplacement vous coûtera une certaine quantité d'oxygène, si vous arrivez au bout de vos réserves c'est la mort assurée. Chaque vaisseau est généré de manière procédurale pour conserver une certaine rejouabilité. Les personnages que vous pourrez recruter auront un type de classe spécifique et un arbre de compétence personnalisé.

Honnêtement, les mécaniques sont assez classiques. On parle de ce projet, prochainement en early acces sur Steam, car il pourrait tout à fait être porté sur tablettes et Switch. On ne peut préfigurer de l'écriture du scénario comme des dialogues, ce qui est fondamental dans ce type de jeu. En revanche, on a particulièrement apprécie la qualité du design des personnages comme des décors qui lui confèrent une personnalité, très orientée BD. Bref, on en attend plus pour juger, mais en raison de tous les aspects évoqués dans cet article, on garde un œil sur Deep Sky Derelicts.  

 

Présentation de l'auteur : Kuk

  • Kuk

    Kuk s'est lié d'amitié avec le monde du jeu vidéo très jeune. En 1988, il possède son premier ordinateur, un Atari 1040 STF flambant neuf. Et Atari ne le quittera plus jamais… Durant les années suivantes, il s'intéresse tour à tour à la Nec GT, à la NeoGeo Pocket et à sa petite soeur, la déclinaison Color, qui le font rentrer dans le jeu vidéo portable. Passionné d’histoire et de littérature, il apprécie tout particulièrement les jeux de rôle et les jeux d’aventure. Il montre aussi beaucoup d'intérêt pour le travail fourni par les développeurs indépendants dont il se fait une spécialité. Dans tous les cas, il privilégie le fond à la forme.

Du même auteur : Kuk

 

Mots-clés: RPG, Gamescom, Tactical, Kuk, Tactique, STEAM

Imprimer E-mail

You have no rights to post comments

D'autres articles

10

Atomik RunGunJumpGun, le test sur Switch

avril 16, 2018 Test - Nintendo Switch Angi
3, 2, 1, action. Intro minimaliste, musique d’ambiance techno-planante, atmosphère visuelle au croisement de la rave party et du ZX Spectrum, c’est parti pour Atomik: RunGunJumpGun. Un runner nerveux, rétro dans l’aspect mais bien actuel dans sa difficulté. Nous l’avions déjà testé sur Ipad il y a quelques temps et il débarque aujourd’hui sur…
10

Brakes Are For Losers, le test Switch

avril 16, 2018 Test - Nintendo Switch Angi
Amateurs du légendaire Super Sprint, ou peut-être de Super Off Road ou Super Skidmarks pour les moins seniors d’entre vous (et nous), réjouissez-vous. Issu du studio Oudidon et édité par Playdius, Brakes Are For Losers (BAFL) débarque sur Nintendo Switch, se qualifiant lui-même de titre néo-rétro. C’est donc à toute allure que nous allons aborder…

Avez-vous lu cet article?