(Gamescom 2017) Stand-Alone, Dishonored 2 est sauf

170612 mort 1

C’est dans une salle bien cachée du stand Bethesda qu’on a pu prendre en main Dishonored 2 : La Mort de l’Outsider durant une petite heure. La souris en main, bien installé dans un fauteuil pour Gamer, il a fallu réapprendre à jouer au combo clavier-souris (mon dernier jeu en vue à première personne est Skyrim). Afin que l’on puisse s’amuser rapidement, le titre nous lance dans la campagne principale, campagne où Billie Lurk une tueuse redoutable et habile se donne pour mission de tuer l’Outsider, juste le personnage clé (et ultrapuissant) de l’histoire des Dishonored qui donne successivement à Corvo et Emily leurs pouvoirs. C’est une nouvelle histoire, une nouvelle héroïne, et de nouveau pouvoir que ce stand-alone va vous proposer.

Première mission indiquée par un cercle, trouver un document. Bien évidemment celui-ci sera derrière une porte fermée. À vous de trouver la porte arrière gardée par deux chiens, ou encore de berner les gardes pour qu’ils vous ouvrent. Pour vous aider dans cette mission Billie, possède de nouveaux pouvoirs et armes. Le premier pouvoir des trois disponible dans la session était un système de téléportation sur de courtes distances. Le second vous permettra de voir au travers des murs dans une pseudo vision astrale. À vous les joies de marquer vos cibles pour pouvoir plus facilement les traquer. Et pour finir, celui qui nous a permis de facilement avancer dans cette session de jeu, un pouvoir permettant de prendre l’apparence d’une personne afin de passer inaperçue. C’est assez pratique et ça permet dans bien des cas de se faire ouvrir les portes.

Mais Billie comme tout bon assassin possède des armes redoutables, le premier est un Voltaic Gun sur son avant-bras bien pratique pour se débarrasser à distance de ses ennemis. En plus il s’offre le luxe d’avoir différents types de munitions (électrique, incendiaire, voltaïque). Avec des effets plus ou moins intéressants, les gardes peuvent prendre feu par exemple. Mais elle a aussi tout un tas d’objets dans sa besace, grenade Hyperbar, ou encore Mine Electric. Pratique quand on a besoin de fuir une zone de combat. Car oui, le jeu est difficile pour qui voudrait faire le bourrin. On a dû recommencer bon nombre de fois une scène ou quatre gardes vous tombent dessus si vous ne vous dissimulez pas correctement.

Pour ce qui est de la trame principale, et des activités secondaires, on a pu constater la nécessité d’exécuter les 22 chefs de Gangs de la ville, mais rien à propos de l’Outsider ici. De plus, bon nombre de messages document, sont prétexté à des quêtes Fedex un peu rébarbative. Mais bon, le jeu étant tellement bon dans ses phases d’infiltration qu’on lui pardonnera ce genre d’astuces pour augmenter la durée de vie. En une heure, on a eu le temps de visiter 3 maps en parti sans trop fouiller, et de tuer 3 chefs de Gang, cela grâce à la rage de Billie qui manie l’épée et son arbalète comme personne.

Dishonored 2 : La Mort de L’Outsider, plaira sans aucun doute à ceux qui ont « retourné » l’un des précédents. On peut aussi espérer qu’ils répondent à quelques questions sur le monde surnaturel qui entoure la série. De plus, la mission même de tuer littéralement un dieu (malin-génie) comme l’Outsider est vraiment grisante, on espère réellement des moments d’anthologie dans ce stand-alone. Réponse : demain, le 15 septembre sur Xbox One, PlayStation 4 et PC.

 

 

  • Née dans les années 80, Manoloben a pu tour à tour découvrir les joies du PC, puis des consoles de salon. C'est dans les années 2000 avec la découverte de la Neogeo Pocket qu'il s'est lié d'amour pour les consoles portables. Le(la?) GameBoy Advance fut sa/son compagnon pendant son école d'ingénieur puis, se fut au tour de la GP32 et de ses dérivées... Ne souhaitant pas quitter ce milieu, il a rejoint l'équipe d'un site en ligne spécialiste des consoles portables en 2011. Cette passion lui fit quitter le groupe pour fonder Air-gaming avec deux autres amis. Aujourd'hui, Manoloben souhaite transmettre une information sans tabou ni limitations, qui sont trop souvent imposés par un milieu de plus en plus vénal.

Du même auteur : Manoloben

 

Mots-clés: FPS, Manoloben, Hors-Sujet, Dishonored

Imprimer E-mail

You have no rights to post comments

D'autres articles

11

Lego Worlds, le test sur Switch

octobre 10, 2017 Test - Nintendo Switch Angi
Disponible en early access depuis 2015 puis sorti il y a environ six mois sur PS4/PC/XBoxOne, Lego Worlds avait alors eu un accueil quelque peu mitigé. Nous n’avions pas eu l’occasion de le tester à l’époque, mais celui-ci arrive aujourd’hui sur Nintendo Switch. Nous allons donc aujourd’hui voir si jeu de construction légendaire et jeu vidéo…
170612 mort 1

(Gamescom 2017) Stand-Alone, Dishonored 2 est sauf

septembre 05, 2017 Hors-Sujet Benjamin
C’est dans une salle bien cachée du stand Bethesda qu’on a pu prendre en main Dishonored 2 : La Mort de l’Outsider durant une petite heure. La souris en main, bien installé dans un fauteuil pour Gamer, il a fallu réapprendre à jouer au combo clavier-souris (mon dernier jeu en vue à première personne est Skyrim). Afin que l’on puisse s’amuser…

Avez-vous lu cet article?