La Surface, une plateforme de jeu mobile?

Surface
 

Vous avez récemment acheté une Surface de Microsoft, ou vous souhaitez peut-être en acheter une. Mais une question se pose : « Est-ce la Surface est capable de détrôner mon iPad 2/3/mini/Retina pour jouer à des jeux lors de mes déplacements ? »

Au prix de vente de ce PC, il est tout à fait louable de vouloir savoir (oui le monde VEUT savoir monsieur Microsoft!). Et bien chez Air-Gaming on va tenter de répondre à cette ultime question au travers de plusieurs dossiers dont voici le premier.

 

Avant toute chose, ce test de la Surface a était fait sous diverses conditions qu'il est nécessaire de préciser. Tout d'abord le matériel employé est une Surface Pro 4, Core i5 6300U, 8Go de Ram, 256Go de SSD, carte graphique Intel HD Graphics 520. En bref, la moyenne gamme selon Microsoft (environ 1300€ en solde). Comme il s'agit d'une Surface Pro, cette version est totalement compatible avec les softs Windows 10 (et donc les fournisseurs de jeux, comme Steam, Gog, Humble Bundle est, etc.). Mais aussi avec tous les softs du Microsoft Store. Nous avons donc tenté durant ce test de lancer de nombreux jeux, provenant des stores les plus usités. Mais, notre but n'était pas que de prouver que la tablette de Microsoft est capable de prouesse graphique, car nous ne nous berçons pas d’illusions quant à ses capacités limitées. Principalement dues à une carte graphique dite d'entrée de gamme (Intel n'ayant jamais cherché à faire mieux, et ne se cachant pas d'être sur le créneau de l'optimisation électrique afin de fournir des plateformes mobiles avec une longue autonomie). On sait donc pertinemment qu’un Fallout 4 ou encore le dernier FIFA est à proscrire sur cette version de la tablette. On s’est donc attaché aussi à une chose qui pourrait paraitre secondaire, à savoir si la tablette pouvait être utilisée telle qu'elle (c'est à dire sans souris/clavier) et sinon à quel point l'adjonction des deux périphériques est nécessaire (voir faut-il une manette ?). Car il ne faut pas se leurrer, il y a en effet peu de chance qu'un titre déjà disponible sous Windows 10 soit réédité un jour dans un format Windows Store (et compatible avec les écrans tactiles), à l'inverse de son concurrent direct Apple qui draine l'énergie de nombreux studio de développement pour les versions iOS (iPad/iPhone) et beaucoup moins pour les versions OSX (Mac). Nous avons donc essayé quelques jeux selon les différentes possibilités proposées par la Surface, c'est à dire en mode "tablette" avec seulement l'écran tactile et votre doigt, "tablette" avec le stylo pour remplacer la souris, puis par désarroi avec une véritable souris, et quand c'était nécessaire le combo souris/clavier (vendu ~200€ par Microsoft). Afin de clarifier la lecture, nous vous proposons de séparer les réussites et échecs en fonction du mode utilisé (Tablette, Stylet, Souris, Souris/Clavier, Manette).

Note: vous ne trouverez pas de framerate, ou encore de notation, ici on reste dans du subjectif, avec pour seule élément déterminant cette question « le joueur, peut-il jouer convenablement ?».

"Jouer sur Surface revient à vouloir faire une partie de Bloodhorne avec un tapis de DDR"

Rien de mieux que le mode tablette pour jouer au jeu de manière totalement nomade. Après tout, nous le faisons déjà depuis de nombreuses années avec les iPad. Et désormais, la taille des écrans et leur résolution désormais sont de véritable plaisir pour nos rétines. Bien évidemment, nous n'avons pas essayé de FPS puisque par défaut la Surface en mode tablette ne propose pas l'émulation d'une manette comme on peut le voir dans certains jeux sur iOS (j'ai en tête le très bon Shadow Warrior, très mal remastérisé sur iOS). Bon certes, ça serait très compliqué à gérer, car il existe de trop nombreuses façon de jouer (FPS, RTS, RPG etc etc...) et donc de trop nombreuses solutions à proposer, mais on pourrait au moins rêver à un petit soft qui émulerait des touches définies par l'utilisateur sur certaines zones de la Surface en mode overlay (c'est à dire par-dessus l'affichage courant). Mais je m'égare, je ne fais pas partie de la R&D de Microsoft et ma requête restera surement vaine. Parlons donc des types de jeux sélectionnés pour ce test. On a eu un parti pris, celui de choisir des titres qu'on pressentît comme jouable sur Surface en mode tablette, c'est-à-dire du RPG, des jeux de plateaux, ou des jeux de stratégies. On n’a pas forcément fait attention à l’aspect graphique de ces jeux, même si beaucoup sont assez anciens et donc ont plus de chance d’être compatibles avec le petit « chip » graphique. Les nominées de cette première fournée sont : Paper Please, ShadowRun Hong Kong, Broken Sword 1 - Director's Cut, Cthulhu Saves the World, Eador. Masters of the Broken World, Gremlins, Inc., HunieCam Studio, Indiana Jones and the Fate of Altantis, Indiana Jones and the Last Crusade, Ironclad Tactics, Knights of Pen and Paper +1, Mini-Metro, Space Hulk, Talisman Digital Edition et Titan Quest. Notre objectif proposer un choix hétéroclite allant de jeu des années 1990 à aujourd'hui.

Première surprise, certains titres comme Broken Sword (Steam) ne se lancent même pas (alors qu'il a été récemment réédité en version Director Cut). Un test plus poussé sur une seconde machine portable laisse à penser que le problème viendrait de la compatibilité Windows 10 du soft. Pour d'autres, comme Titan Quest, le Hack&Slash adapté récemment par DotEmu sur iOS (au prix fort!). La carte graphique fera défaut, surement une mauvaise gestion de certains effets (de l'époque, on parle de DirectX 7 ou 8 alors qu'aujourd'hui on est au 12). Résultat : un clignotement assez immonde et fatigant viendra à bout de vos nerfs en 30 minutes, pourtant le jeu avait l'air presque jouable. On peut espérer que ce désagrément n'est pas visible sur la version i7 avec carte graphique Nvidia. Bien évidemment pour les plus récents il faudra faire un tour dans les configurations graphiques, car la carte Intel n'est pas capable d'afficher une résolution de 2736x1824 (la résolution native de la Surface) sans se mettre à genoux. Shadowrun Hong Kong en fera les frais, mais en 1080p le jeu tourne correctement. Autre élément qui pourra vous forcer à réduire la résolution de l'écran, la taille des icônes, des textes, en bref l'interface. En effet, dans Space Hulk le jeu de stratégie digital tiré du jeu de plateau du même nom, en ultra haute résolution, même si le titre tourne correctement, les icônes eux, seront minuscules au point que vos gros doigts pourraient riper et déclencher une action non prévue, entrainant bien souvent la mort de votre escouade. Certains titres comme Shadowrun Hong Kong sont déjà parés à cette éventualité et proposent un mode "haute résolution" qui agrandit textes et icônes. Continuons nos péripéties, la suite n'est pas très glorieuse, car on vacillera entre les différents bugs de gestion de l'écran tactile sur IronClad Tactics, Mini-Metro ou Hunie Cam. Pour le premier, il vous sera quasiment impossible de stopper une unité sur un point stratégique. À chaque nouveau clic sur l'écran tactile, il considéra que vous recliquer exactement à l'endroit précédent en plus... Le jeu en devient très vite injouable. Pour Mini-Metro, c'est l'incompréhension totale, le jeu est quasi jouable, mais dans certains cas il ne sélectionne pas l'objet désiré (ligne ou train). Quant à Hunie Cam - le jeu sexy où vous prenez le rôle d'un gestionnaire de site de Webcam coquin - lui se bloquera dès la sélection de votre première présentatrice, le système de Drag&Drop ne fonctionnant tout simplement pas. Arriver là, on pourrait jeter l'éponge se dire que de jouer sur Surface revient à vouloir jouer à Bloodhorne avec un tapis de DDR. Oui, c'est vrai! Mais fort heureusement, tous les jeux disponibles n'ont pas des contrôles foireux et certaines perles sont totalement jouables. Déjà les jeux sous moteur Scumm de Sierra (Point&Click) comme Indiana Jones sont jouables et ne nécessitent que d'agrandir l'écran de jeu pour mieux appréhender la sélection des actions. Suivi de près par Knights of Pen & Paper +1 Edition qui vous rappellera vos parties de Jeu de Rôle de votre jeunesse, les contrôles sont juste parfaits. Les jeux de plateau s'en tirent sans surprise avec les honneurs : Talisman, dans sa version multijoueurs à l'air d'être complètement prévu pour des contrôles tactiles. Dans le même registre Space Hulk fonctionne bien en 1080p, petit bonus il est juste magnifique sur Surface, mais videra votre batterie à vitesse supra-luminique. Presque parfait, nous avons une perle vidéoludique, j'ai nommé Paper Please !, c'est un vrai plaisir de manipuler les papiers de vos concitoyens sur la Surface. Seul bémol : l'amélioration de votre lieu de travail ne vous sera pas accessible, puisqu'elle nécessite l'utilisation de la touche espace. On ne s’en tire donc pas trop mal après cette petite série de tests. Bien entendu, de nombreux autres jeux sont disponibles et peuvent être essayés dans de plus ou moins bonnes conditions sur Surface. N'hésitez pas à partager votre expérience de jeu.

Après cette petite lecture, vous pourriez penser que jouer sur Surface n'est pas une sinécure, et vous auriez raison. Il vous faudra dans certains cas générer la compatibilité Windows 10, dans d'autres vous attendre à devoir modifier les paramètres d'affichage, le tout pour qu'une fois sur deux le jeu soit injouable. C'est d'ailleurs une des raisons de l'existence de ce dossier. Ainsi, nous comptons bien vous aider à différencier le bon grain de l'ivraie dans ce lac d'applications et jeux disponibles. Cependant, on reste confiant sur les capacités de la machine pour procurer une expérience vidéoludique correcte. Après tout, la tablette possède un stylet censé émuler une souris et le port USB vous permet d’ajouter une véritable souris ou manette assez facilement. Nous utiliserons ces périphériques dans la suite du dossier.

Note: Quasiment tous les titres ont un point commun, ils sont incapables de vous laisser sortir de l'application sans utiliser la combinaison de touche ALT+F4 du clavier.

 

Bilan du premier test : 3 morts, 6 encore en lice, 6 jouables.

  • Jouable à 100%:

Talisman Digitale Edition, Indiana Jones and the Last Crusage, Indiana Jones and the Fate of Altantis, Paper Please! (au delta d'accepter de ne pas avoir accès à l'amélioration de votre espace de travail), Space Hulk, Knights of Pen and Paper +1 Edition,

  • En lice:

ShadowRun Hong Kong, Cthulhu Saves the World, Eador. Masters of the Broken World, HunieCam Studio, Ironclad Tactics, Mini-Metro

  • Morts:

Titan Quest (bug graphique majeur), Broken Sword : Shadow of the Templar Director's Cut Edition (Ne se lance pas – incompatibilité Windows 10 dll manquante), Gremlin's Inc (nécessite une connexion internet – difficile donc de jouer en déplacement)

  • Née dans les années 80, Manoloben a pu tour à tour découvrir les joies du PC, puis des consoles de salon. C'est dans les années 2000 avec la découverte de la Neogeo Pocket qu'il s'est lié d'amour pour les consoles portables. Le(la?) GameBoy Advance fut sa/son compagnon pendant son école d'ingénieur puis, se fut au tour de la GP32 et de ses dérivées... Ne souhaitant pas quitter ce milieu, il a rejoint l'équipe d'un site en ligne spécialiste des consoles portables en 2011. Cette passion lui fit quitter le groupe pour fonder Air-gaming avec deux autres amis. Aujourd'hui, Manoloben souhaite transmettre une information sans tabou ni limitations, qui sont trop souvent imposés par un milieu de plus en plus vénal.

Du même auteur : Manoloben

 

Mots-clés: Manoloben, Surface, Dossiers, Comparatif

Imprimer E-mail

You have no rights to post comments

D'autres articles

05

(GCE2017) Figment, le monde des rêves et de la musique bientôt sur Switch

novembre 12, 2017 Reportages Aymerick
Figment est un jeu d’action aventure, onirique, ayant une dimension musicale assez importante et prévu sur Switch en février 2018 (mais déjà disponible sur Steam). On ne révélera rien d'une introduction ayant une charge émotionnelle assez forte. De manière assez surprenante, le ton du jeu est beaucoup plus léger que l'intro, même si on se retrouve…
10

(GCE2017) Stay une aventure pixel sur Switch et mobiles

novembre 12, 2017 Reportages Aymerick
A la Game Connection Europe, on a pu essayé quelques titres issus de studios européens. Stay est de ceux-là. Il est développé par un petit studio catalan espagnol (choisi ton camp camarade...), prévu pour Switch en mai 2018 et pour téléphones mobiles après cette date. Un homme se réveille prisonnier dans un bâtiment abandonné. Cependant, un PC lui…

Avez-vous lu cet article?