Pebble, the watch without the price

pebble nb serie

Dans l'impossibilité de trouver un investisseur classique pour réaliser une montre connectée, la société Pebble s'est tournée vers le financement communautaire. Une campagne Kickstarter est lancée le 11 avril 2012, avec un objectif de 100 000 dollars. Finalement, c'est la coquette somme de quatre millions de dollars qui sera récoltée en trente jours !

Depuis janvier 2013, le constructeur annonce plus d'un million de montres vendues. Nous sommes en 2015, au moment où est commercialisée l'Apple Watch, tandis que Pebble annonce sa future montre couleur, la Pebble Time... Il est grand temps de faire un petit bilan de la gamme Pebble.  

 

pebble time
Fiat Lux !

La gamme Pebble se décline actuellement dans deux séries monochromes : une avec un habillage plastique et une avec verre et métal. Le même type de gamme sera prochainement proposée en couleurs. Le principal intérêt de l'appareil vient de sa connexion les smartphones fonctionnant sous iOS et Android : on peut lire ses SMS, ses e-mails, ou des dépêches de médias via le bluetooth du téléphone. Un  certain nombre d'applications sont également disponibles, elles permettent par exemple de lancer la musique présente sur son téléphone, d'enclencher une camera GoPro, de mesurer la distance parcourue grâce à une fonction de tracking, de jouer à des petits jeux vidéo, etc.

On peut télécharger jusqu'à huit applications maximum pour la version monochrome, et plus dans la version couleur (le nombre exact n'a pas été communiqué). Il est aussi possible de changer l'aspect de l'affichage de l'heure avec huit emplacements dédiés, différent des emplacements des applications.

S'agissant de l'aspect du produit, le bracelet plastique de la version classique donne une impression de bas de gamme, avec un rendu assez "cheap". On peut d’ailleurs changer ce bracelet assez facilement, avec des éléments disponibles sur le magasin en ligne de la marque, notamment. A l'inverse, la coque rend plutôt bien. Sans doute que la société a voulu tirer les coûts de production au plus bas pour la première offre initialement à 129$, alors que celle en verre et en métal monte à 199$. Pebble promet que la version couleur sera proposée dans la même gamme de prix .

La résolution de l'écran est assez bonne (144×168), mais sa luminosité par défaut est un peu faible. Heureusement, elle est accentuée quand on active la montre, ce qui peut se faire par un simple mouvement de poignet, où quand des applications sont utilisées. L'autonomie annoncée est particulièrement élevée : huit jours, mais nous avons pu atteindre plus de dix jours juste en utilisant la fonction heure. La version couleur devrait proposer sept jours d'autonomie, officiellement. L'appareil est animé par un processeur ARM Cortex M3 cadencé à 80 MHz, ce qui pourrait correspondre a une console GBA "boostée".

On voit très clairement que la proposition de Pebble est particulièrement concurrentielle par rapport à celle d'Apple. Ce dernier positionne son entrée de gamme Apple Watch - disponible depuis avril 2015 - à 349$. D'ailleurs les potentiels utilisateurs ne s'y sont pas trompés, puisque dès que les prix d'Apple ont été officialisés, le financement de la version couleur de la Pebble Watch s'est envolé ! Lancée le 28 mars 2015, la nouvelle campagne Kickstarter compte désormais 78 471 contributeurs qui ont engagé 20 338 986 $, soit cinq fois plus qu'en 2012.

D'une manière générale, nous sommes assez peu convaincus de l'intérêt de ce type d'objet (on en reparlera peut-être quand une carte sim sera intégrée dans ces montres...). Par contre, il est évident que si vous cherchez une montre connectée, Pebble propose une offre attrayante, notamment du point de vue du prix, mais aussi de par sa conception résolument ouverte. En effet, et il n'est pas inintéressant de le rappeler, les deux systèmes dominants du marché, iOS et Android, sont supportés. Mais c'est surtout vis a vis des programmeurs que l'on voit la différence par rapport à la concurrence : une commission de validation très légère dans le magasin en ligne (même les applications "adultes" sont autorisées, eh oui il en existe...), un simple enregistrement sans contrat, pas de commission sur les ventes, et les kits de développement sont même disponibles en libre téléchargement sur le site officiel.

On regrettera cependant que seule l’Amérique du Nord bénéficie de soldes conséquentes. Ainsi, le modèle noir et blanc est bradé à 89 $. Alors que les européens doivent encore débourser 129 €. Une fois de plus, la conversion est d'un dollar pour un euro.

 
Note: le test a été réalisé sur une version Pebble classique, non fournie par la marque.

 

Présentation de l'auteur : Kuk

  • Kuk

    Kuk s'est lié d'amitié avec le monde du jeu vidéo très jeune. En 1988, il possède son premier ordinateur, un Atari 1040 STF flambant neuf. Et Atari ne le quittera plus jamais… Durant les années suivantes, il s'intéresse tour à tour à la Nec GT, à la NeoGeo Pocket et à sa petite soeur, la déclinaison Color, qui le font rentrer dans le jeu vidéo portable. Passionné d’histoire et de littérature, il apprécie tout particulièrement les jeux de rôle et les jeux d’aventure. Il montre aussi beaucoup d'intérêt pour le travail fourni par les développeurs indépendants dont il se fait une spécialité. Dans tous les cas, il privilégie le fond à la forme.

Du même auteur : Kuk

 

Mots-clés: Kuk, Apple Watch, Pebble

Imprimer E-mail

You have no rights to post comments

D'autres articles

10Header

NeuroVoider, le test sur Switch

décembre 13, 2017 Test - Nintendo Switch Aymerick
Derrière NeuroVoider et le studio Flying Oak Games se cachent seulement deux personnes (un graphiste et un programmeur) qui ont réalisé un shoot 2D tout en pixels sorti en septembre 2016 sur Steam. A l’époque, le titre paraissait intéressant et on attendait avec impatience une version PS Vita qui n’est pas venue (pour le moment ?). Quand…
05

(GCE2017) Figment, le monde des rêves et de la musique bientôt sur Switch

novembre 12, 2017 Reportages Aymerick
Figment est un jeu d’action aventure, onirique, ayant une dimension musicale assez importante et prévu sur Switch en février 2018 (mais déjà disponible sur Steam). On ne révélera rien d'une introduction ayant une charge émotionnelle assez forte. De manière assez surprenante, le ton du jeu est beaucoup plus léger que l'intro, même si on se retrouve…

Avez-vous lu cet article?